www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

MARIE-SOLEIL

Description : Description : Description : Description : marie_soleil

TOUGAS

(1970 – 1997)

 

Sa fiche-bio

Ses rôles à la télévision

Ce qu’elle a animé à la télévision

Ses publicités ou causes comme porte-parole

Ses rôles au théâtre

Ses rôles au cinéma

Prix et hommages

Crédits et liens

 (Source photo : Publications TVA – 7 Jours)    

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1970

Naissance le 3 mai.

 

Son père : Serges Tougas est un concepteur publicitaire.

 

Sa mère : Micheline Bégin

 

Elle a un frère cadet : Sébastien Tougas est comédien et concepteur publicitaire.

 

Elle a un demi-frère : Frédéric-Alexandre, né de la deuxième union de son père.

 

Elle vit son enfance et son adolescence à St-Hilaire, en Montérégie.

 

 

1973

Naissance de son petit frère Sébastien Tougas.

 

 

1977

Elle débute sa vie publique en apparaissant dans une publicité du Ministère des Transports intitulée « Tout le monde s’attache au Québec ». Cette campagne publicitaire a pour but d’informer les gens que le port de la ceinture de sécurité en automobile est devenu obligatoire.

 

 

1979

Ses parents, Micheline et Serges, divorcent. Le sens des responsabilités de Marie-Soleil se développe alors qu’elle acquiert de plus en plus d’autonomie dans sa vie quotidienne puisque son père doit quitter très tôt pour le travail. Elle veille aussi sur son petit frère.

 

 

1982-1987

Le public québécois la découvre alors qu’elle tient le rôle de Zoé Cayer dans le téléroman « Peau de banane ». Elle y joue aux côtés de Louise Deschâtelets, Yves Corbeil et son frère Sébastien Tougas qui est aussi son frère à la télé, Renaud Cayer. Tout le monde se souvient aussi du patois de Zoé Cayer : « Crotte de bouc ! ». La vie de Marie-Soleil est transformée à jamais.

 

 

 

Parallèlement à sa carrière artistique, elle poursuit ses études secondaires avec brio. Elle souhaite ensuite poursuivre au collégial en sciences pures dans le but de travailler dans le milieu de la santé. Mais craignant de ne pas avoir suffisamment de temps pour les études, elle choisit plutôt les Lettres au Cégep Édouard-Montpetit. Elle poursuit ensuite ses études à l’Université McGill en littérature française. Elle abandonne parce que sa carrière l’accapare trop.

 

 

Années 80

Alors qu’elle est étudiante à la Polyvalente Ozias-Leduc de St-Hilaire, elle connaît son premier amoureux, Nicholas Brillon, un garçon du même âge qui fréquente la même école.

 

 

1986

Elle fait partie d’une coalition d’artistes qui militent pour l’obtention du statut de l’artiste par l’Union des Artistes au sein de la Commission Je me souviens.

 

 

1987

« Peau de banane » prend fin. Marie-Soleil est devenue l’enfant chérie des québécois. Comme bien des enfants vedettes, sa carrière aurait pu prendre fin ainsi, mais il n’en est rien.

 

 

1987

Elle est présidente d’honneur du Festival de création jeunesse

 

 

1987-1994

Elle joue dans un autre téléroman de Christian Fournier, « Chop Suey ». Elle y partage la vedette avec Valérie Gagné et Anne Bédard qui sera remplacée plus tard par Isabelle Miquelon. Trois jeunes femmes partagent un appartement avec tout ce que la vie commune implique. De nouveau, c’est le succès.

 

 

1988

Elle est chroniqueuse pour la saison estivale à CKAC. Elle couvre les événements artistiques et culturels.

 

 

1988

Elle est présidente d’honneur du Congrès pour l’enfance et la jeunesse.

 

 

1988

Elle co-anime le gala de la femme.

 

 

1990

À peine âgée de 20 ans, elle achète sa propre maison à St-Hilaire pour demeurer près de sa famille. Elle rompt aussi définitivement de son amoureux, Nicholas Brillon.

 

 

 

Elle anime l’émission estivale « Montréal les îles » avec le magicien Alain Choquette. C’est à la suite de cette série que les deux vedettes deviennent amoureuses.

 

 

1991

Elle anime « Jeunes d’aujourd’hui » au Salon de la Jeunesse.

 

 

1991-1997

Elle est porte-parole pour Educ’Alcool, un organisme qui vise à sensibiliser la population sur les conséquences de la consommation d’alcool.

 

 

1992

Elle est porte-parole de la Fête Nationale du Québec.

 

 

1992-1996

Elle se joint à l’équipe du téléroman « Chambres en ville » en incarnant Roxane.

 

 

1992-1997

En compagnie de Francis Reddy, elle co-anime le Téléthon Opération Enfant Soleil qui ramasse des fonds pour les enfants malades. En plus du 24 heures annuel qu’elle anime, elle fait aussi la tournée des hôpitaux au cours de toute l’année pour rendre visite à ces enfants hospitalisés.

 

 

1993

En compagnie d’une partie des comédiens de « Chambres en ville », elle participe au jeu d’aventures « Fort Boyard » en tant que concurrente. Lors d’une épreuve où elle doit trouver une clé cachée dans des bocaux remplis de bestioles ou de produits divers, elle frappe le mur et y laisse la marque de sa main qui sera visible pendant plusieurs années ensuite.

 

 

1994

Elle se sépare d’Alain Choquette.

 

 

1994

Elle est porte-parole de la Semaine de l’Arbre et des Forêts.

 

 

1994

Elle surprend tout le monde en changeant son look du tout au tout : elle se rase complètement les cheveux. À la fin de l’année, lors du « Bye-bye 94 », on lui demande de se raser de nouveau afin de faire un sketch à propos de l’Ordre du Temple Solaire, une secte qui avait marqué dramatiquement l’année.

 

 

1994-1997

Elle devient la co-animatrice de Guy Mongrain pour le jeu « Fort Boyard ».

 

 

1994-1997

Elle fait la publicité pour Toyota. On se souvient encore du slogan qu’elle avait immortalisé : « Grosse cervelle, p’tite Tercel ».

 

 

1994-1996

Elle est membre du conseil d’administration de l’Union des Artistes. Élue pour un mandat de trois ans, elle quitte avant la fin de ce terme pour se consacrer à sa carrière et à Opération Enfant Soleil.

 

 

1995-1997

Elle vit une passion amoureuse avec le cinéaste Jean-Claude Lauzon. Cette fois, sa relation n’est pas médiatisée et ce n’est que lors de leurs décès que le public a su la vérité.

 

 

1996

Pour la première fois à la télévision québécoise, elle brise son image de petite fille modèle en tenant le rôle d’Armande, une prostituée, dans la série télévisée « Jasmine ».

 

 

1996

Incité par son amoureux Jean-Claude Lauzon, elle suit des cours de pilotage et obtient sa licence de pilote privée.

 

 

1996-1997

Elle se joint à l’équipe du téléroman « Ent’ Cadieux » de Guy Fournier.

 

 

1997

Avec le chanteur Jim Corcoran, elle est porte-parole de la Semaine de la promotion de la langue française.

 

 

1997

Au début du mois d’août, elle entreprend un voyage de pêche dans le Grand Nord québécois en compagnie de son amoureux Jean-Claude Lauzon et de leurs amis comédiens, Gaston Lepage et Patrice L’Écuyer. À leur retour, le 10 août, l’hydravion de Jean-Claude Lauzon s’écrase et prend feu près de Kuujjuaq. Le couple périt. À bord d’un autre avion, Gaston Lepage et Patrice L’Écuyer assistent, impuissants, à la scène.

 

 

 

La mort tragique de Marie-Soleil Tougas, à 27 ans, monopolise les médias pendant plusieurs jours. Tout le monde pleure l’enfant chérie du Québec.

 

 

 

Ses funérailles laïques sont télédiffusées en direct à TVA.

 

 

 

En décédant aussi brutalement, Marie-Soleil Tougas laisse de nombreux projets  derrière elle :

 

* Elle devait jouer le rôle de Bambie dans le nouveau téléroman de Sylvie Payette, « La part des anges », qui prenait l’antenne à Radio-Canada en janvier 1998. Deux épisodes étaient déjà tournés. Par respect, l’auteure réécrit sa série. Le personnage de Bambie est éliminé et un nouveau personnage est créé pour le remplacer.

 

* Une nouvelle saison de « Fort Boyard » avait été tournée en juillet. La série est quand même présentée à l’automne avec Marie-Soleil Tougas et Guy Mongrain. L’année suivante, elle est remplacée par Sylvie Bernier.

 

* Le matin même où l’on apprenait son décès, une nouvelle campagne de publicité de Toyota ornait les journaux. Une photo de Marie-Soleil côtoyait le nouveau slogan : « La belle vie ». Le lendemain, Toyota retirait ses publicités.

 

* Au moment de son décès, Marie-Soleil tenait le rôle de Line dans le téléroman « Ent’Cadieux ». Les quelques épisodes déjà enregistrés furent présentés, puis Julie Deslauriers la remplaça dans ce rôle.

 

* Finalement, en mai 1998, le téléthon Opération Enfant Soleil rend hommage à Marie-Soleil Tougas et Patricia Paquin lui succède comme animatrice.

 

 

1997

En collaboration avec sa famille, le réseau TVA crée la Fondation Marie-Soleil-Tougas pour amasser des fonds pour les enfants malades, une cause qui tenait particulièrement à cœur à la jeune vedette.

 

 

 

Après son décès, différents hommages sont rendus à Marie-Soleil Tougas. On donne son nom à la place des étudiants de la Polyvalente Ozias-Leduc où Marie-Soleil a étudié. On donne son nom à un parc à L’Assomption et à une école primaire à Terrebonne.

 

 

2007

Décès le 6 juillet de son père, Serges Tougas, emporté par le cancer à 62 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses rôles au théâtre

 

Année

Titre de la pièce (auteur s’il y a lieu)

Lieu ou compagnie de production

  

1992

Faux départ (Jacques Diamant)

Théâtre d’été de Drummondville

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1982-1987

TVA

Peau de banane

Zoé Cayer

1987-1988

Radio-Qc

SRC

À plein temps

Nathalie

1987-1994

TVA

Chop Suey

Judith Létourneau

1992-1996

TVA

Chambres en ville

Roxane

1994

SRC

Bye-Bye 1994

Membre de l’Ordre du Temple Solaire

1996

TVA

Jasmine

Armande

1996-1997

TVA

Ent’Cadieux

Line

 

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où elle y joua.

 

Ce qu’elle a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1989-1990

TQS

Top jeunesse (Chroniqueuse)

Variétés

1990

TQS

Montréal les îles (avec Alain Choquette)

Variétés estivales

1990

SRC

Le sida, faut que je t’en parle

Spécial de variétés

1991-1995

SRC

Les débrouillards (avec Gregory Charles)

Sciences - Jeunesse

1992-1997

TVA

Opération Enfant Soleil (avec Francis Reddy et plusieurs autres)

Téléthon

1994-1997

TVA

Fort Boyard (avec Guy Mongrain)

Jeu

1994-1997

TVA

Le gala de la Griffe d’Or

Remise de prix

1995-1997

TVA

Dimanche show soir

Variétés

 

Ses publicités ou causes comme porte-parole

 

1979-1987

Campagne de la CEQ pour promouvoir l’école publique

1979

CEQ : Les élections scolaires

1986

CEQ : La rentrée scolaire

1987

CEQ : Dominos

1987

« L’amour, ça se protège », pub pour promouvoir l’utilisation du condom par le Ministère de la Santé et des Services Sociaux.

1988

Élections Canada

1993

Maxwell House

1994

Lunetteries New Look

1994

Promotion du Concours Allô TVA

1994-1997

Toyota

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1983

Lire et délire

Ministère de l’Éducation

1987

J’marche pour l’amour

 

1996

L’homme idéal

Georges Mihalka

 

Prix et hommages

 

1986

Trophée Artis de la jeune personnalité préférée des québécois

1987

Trophée Artis de la jeune personnalité préférée des québécois

1987

Métrostar de la jeune comédienne préférée du public

1988

Trophée Artis de la jeune personnalité préférée des québécois

1988

Prix du jury dans la catégorie jeunesse lors du gala de la femme

1991

Prix du jeune public et prix de la jeunesse au Festival international du film scientifique de Palaiseau pour « Les débrouillards »

1994

Métrostar de la meilleure comédienne dans un rôle de soutien pour « Chambres en ville »

2005

La municipalité de L’Assomption dans Lanaudière nomme en sa mémoire le Parc Marie-Soleil-Tougas sur la rue de la Paix

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

BÉGIN, Micheline, « Marie-Soleil Tougas : La vie… comme une gourmandise », Éditions La Semaine, 2008, 187 pages.

 

BOURBONNAIS, Louise, « Marie-Soleil », Éditions Stanké, 1998, 195 pages.

  

CROTEAU, Jean-Yves, « Répertoire des séries, feuilletons et téléromans québécois – De 1952 à 1992 », Les

Publications du Québec, Gouvernement du Québec, 1993, 692 pages.

 

 

Documents audio-visuels

 

ORBI-XXI PRODUCTIONS INC., en collaboration avec Canal D, « Marie-Soleil Tougas » dans la série « Biographies », réalisation de Annie Boudin, 2003, 46 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Archives de Radio-Canada – Décès de Marie-Soleil et Jean-Claude

Télé-souvenirs

Émission.ca

The Internet Movie DataBase

Cinémémorial

Boîte de Pandore

Jeunes journalistes – Mômes.net

Wikipédia

Micheline Bégin : L’urgence de partager

Bilan du siècle – Université de Sherbrooke

Qui joue qui ?

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le livre de Micheline Bégin « Marie-Soleil Tougas : La vie… comme une gourmandise »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Août 2007

Le souvenir de Marie-Soleil Tougas est toujours vivant !

Dossier spécial

Téléromans 2006 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Téléromans 2007 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléromans – Automne 2009 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Séries et téléromans – Hiver 2011 (Les rediffusions)

Dossier spécial

« Bye-bye » : Une tradition du nouvel an !

Diaporama

50 ans de TVA – Top-15 des téléromans

Diaporama

50 ans de TVA – Top-10 des comédies

Diaporama

50 ans de TVA –Top-10 des jeux

Diaporama

50 ans de TVA – Souvenirs et anecdotes

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1987 à 1991

 

 

 

 

 

Fiche #22

Intronisation au Temple de la Renommée le 7 août 2007.

Dernière mise à jour le 26 mars 2015.