www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

JANINE

Description : Description : jsutto

SUTTO

(1921 – …)

 

Sa fiche-bio

Sa discographie

Ses rôles dans des vidéoclips

Ses spectacles

Ses rôles à la télévision

Ce qu’elle a animé à la télévision

Ses rôles à la radio

Ses publicités ou causes comme porte-parole

Ses doublages pour la télé

Ses rôles au théâtre

Ses rôles au cinéma

Prix et hommages

Crédits et liens

(Source photo : http://www.glacombe.com/sutto.html )    

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1921

Naissance le 20 avril dans le 17ième arrondissement de Paris.

 

Son père : Léopold Sutto, d’origine italienne, est distributeur de films chez Pathé, ce qui l’amène à voyager régulièrement dans plusieurs pays.

 

Sa mère : Renée Rimbert, d’origine alsacienne, a été secrétaire pour Pathé, où elle a fait la connaissance de son mari.

 

Elle a un frère aîné, André.

 

 

1929

Après avoir été ruiné à la Bourse, Léopold Sutto quitte pour l’Amérique dans le but de gagner sa vie.

 

 

1930

En janvier, la famille Sutto s’installe définitivement en Amérique. Arrivés à New York, la famille se rend jusqu’à Montréal où elle s’établit. La petite Janine n’a que 8 ans.

 

 

 

Au Québec, Léopold Sutto devient vendeur d’articles religieux. Son épouse Renée et leur fils André travaillent également pour l’entreprise. Janine, quant à elle, étudie à l’école Cherrier, tenue par les sœurs du St-Nom-de-Jésus.

 

 

 

Dès son enfance, elle se lie avec les filles de la famille Riddez, dont Sita Riddez qui deviendra comédienne, ainsi que Nini Durand, une autre future vedette de la scène.

 

 

1939

Le début de la Seconde Guerre Mondiale cause des problèmes au commerce de Léopold Sutto puisque ses articles religieux étaient souvent d’importation européenne. Il projette de se rendre lui-même en France pour s’approvisionner, mais avant de mettre son projet à exécution, il est terrassé par une crise cardiaque qui le laisse hypothéqué.

 

 

 

Le commerce familial est récupéré par André, le frère de Janine, et prend le nom de l’Office Central Catholique.

 

 

1939

Après avoir obtenu un diplôme en lettres et sciences de l’Académie St-Urbain, elle étudie avec Guy Boulizon dans le but de passer son bac français, un projet qui n’aboutira jamais. Parallèlement, elle signe des articles dans La Revue Moderne, mais son ton radicalement féministe lui vaut d’être renvoyée.

 

 

1940

Elle débute sa carrière de comédienne au Montreal Repertory Theater dans la pièce « L’aiglon » montée par Mario Duliani. Elle y joue aux côtés de Jean-Louis Roux, Andrée Basilières, Yvette Brind’Amour, Paul Guèvremont et son amie Nini Durand.

 

 

 

Presqu’au même moment, elle fait ses débuts dans les feuilletons radiophoniques. Elle joue notamment dans « La rumba des radioromans ».

 

 

1942

Elle a l’occasion pour la première fois de jouer sur scène avec de grands acteurs français, Janine Crispin, Jean-Pierre Aumont et Jacques Catelain, dans la pièce « La vie de bohème » présentée au Théâtre St-Denis.

 

 

1942

Autour de Pierre Dagenais, elle fonde une troupe de théâtre, L’Équipe, en compagnie de quelques autres jeunes gens intéressés par le théâtre, dont Nini Durand, René Lecavalier et Guy Mauffette.

 

 

 

Ce sont des années fastes pour Janine Sutto au théâtre. Elle joue à la fois dans plusieurs pièces de L’Équipe tout en étant l’une des comédiennes régulières du Théâtre Arcade aux côtés de Denis Drouin, Antoinette Giroux et Germaine Giroux.

 

 

1944

Le 3 juin, elle épouse son partenaire de scène, le comédien et metteur en scène Pierre Dagenais. Les journaux sont présents pour assister à l’union de ces deux vedettes.

 

 

 

Lorsque Jean Lajeunesse se joint à L’Équipe, lui et sa conjointe Janette Bertrand deviennent des amis du couple Dagenais-Sutto.

 

 

1944

Quelques semaines après son mariage, elle vie une passion amoureuse avec l’annonceur et comédien François Bertrand. Elle songe à quitter son mari, mais la vie se charge plutôt d’éloigner les deux amants.

 

 

1944

En décembre, quelques mois après avoir présenté la pièce « Marius » de Marcel Pagnol, L’Équipe présente « Fanny », la suite du même auteur. Espérant se renflouer financièrement, l’aventure s’avère un lamentable échec commercial.

 

 

1945

Au terme d’une longue maladie, son père Léopold Sutto meurt en février.

 

 

1945

Janine Sutto et Pierre Dagenais jouent ensemble dans le premier long-métrage de fiction au Québec, « Le père Chopin », tourné en partie à Rawdon.

 

 

1945

Elle est couronnée Miss Radio.

 

 

1945

Moins d’un an après son mariage, elle se sépare de son mari. Comme les procédures de divorce sont très compliquées à l’époque, Pierre Dagenais et Janine Sutto ne font que vivre séparément. Ils continuent toutefois de travailler ensemble au sein de l’Équipe.

 

 

1945

L’Équipe monte « Le songe d’une nuit d’été », la première pièce de Shakespeare montée en français en Amérique du Nord. La pièce grandiose séduit le public, mais n’arrive pas à ramener la prospérité de la troupe.

 

 

1945-1946

Elle joue dans la revue « Ça atomique’t’y », revue écrite par Henry Deyglun spécialement pour la chanteuse Alys Robi. On y retrouve également Juliette Huot, Fred Barry, Jacques Normand, Jacques Desrosiers, Roger Baulu, Denis Drouin et Mimi D’Estée.

 

 

1946

En septembre, elle quitte pour un séjour à Paris dans le but d’y parfaire ses connaissances en théâtre. En plus de suivre plusieurs ateliers de théâtre, elle voit de nombreux spectacles.

 

 

 

Lors de son séjour en France, elle y retrouve l’auteur Henry Deyglun qui y séjourne au même moment. Elle en profite pour se rapprocher davantage de lui.

 

 

1947

En août, elle rentre de son séjour à Paris.

 

 

1948

L’Équipe met officiellement fin à ses activités.

 

 

1950

Elle joue pour le célèbre comédien français Louis Jouvet qui monte à Montréal la pièce « L’école des femmes » de Molière.

 

 

 

C’est à peu près à cette époque qu’elle entreprend une relation amoureuse clandestine avec l’auteur Henry Deyglun, l’époux de la comédienne Mimi D’Estée.

 

 

1951

Elle joue dans « L’avare » de Molière, pièce qui officialise la création d’une nouvelle troupe de théâtre, le Théâtre du Nouveau Monde (TNM).

 

 

 

Durant les premières années du TNM, elle s’amourache du comédien Robert Gadouas. Elle garde la liaison secrète pour un moment, mais Henry Deyglun vient à l’apprendre. Elle choisit toutefois de privilégier sa relation avec Deyglun.

 

 

Années 50

Au début des années 50, elle change de look. Ses cheveux noirs deviennent blonds.

 

 

1953

Elle officialise sa relation avec Henry Deyglun qui vient de se séparer de Mimi D’Estée. En effet, le couple s’installe ensemble dans une résidence de Vaudreuil. Ils sont les voisins du chansonnier Félix Leclerc, qui loue sa maison à l’animateur et comédien Guy Mauffette.

 

 

1953

Elle fait sa première apparition à la télévision en participant à une adaptation de la pièce « L’héritière ». Elle y joue aux côtés de Mimi D’Estée, l’ex-épouse de son amoureux Henry Deyglun. Mimi D’Estée ne semble pas lui garder rancune et se montre même très amicale avec elle.

 

 

1958

Janine et Henry Deyglun songent à se marier. Pour ce faire, Janine doit divorcer de Pierre Dagenais. Elle entame donc de difficiles procédures de divorce à une époque où il n’était pas aisé de rompre une union légalement.

 

 

1958

Elle donne naissance, le 22 septembre, à des jumelles, Mireille et Catherine. Cette dernière est atteinte de trisomie 21. Malgré le lourd handicap et en dépit des conseils des autres, Janine décide de s’occuper elle-même de Catherine. Plus tard, Mireille Deyglun deviendra comédienne, comme sa mère.

 

 

1960-1962

En plus de jouer dans de nombreux téléthéâtres, elle tient le rôle de Jeanne Charlebois dans le téléroman « La côte de sable » écrit par Marcel Dubé.

 

 

1960

Janine Sutto et Henry Deyglun quittent leur maison de Vaudreuil pour s’installer dans un logement de Montréal près de Radio-Canada. Ils retournent occasionnellement à Vaudreuil pour les congés et les vacances.

 

 

1961

Le 2 mai, elle officialise son union avec Henry Deyglun en l’épousant. Puisque l’église catholique refuse le mariage de conjoints divorcés, le couple d’unit dans une église protestante.

 

 

1962

Elle joue dans l’un des téléthéâtres les plus marquants de sa carrière, « La mort d’un commis-voyageur », adapté d’une pièce d’Arthur Miller. Elle y est en vedette avec Jean Duceppe, Benoît Girard et Jacques Godin.

 

 

1963-1967

On peut la voir dans le téléroman « Septième Nord » de Guy Dufresne.

 

 

1967

Le couple Sutto-Deyglun s’éloigne alors que monsieur Deyglun apprend que son épouse a une liaison avec un autre homme.

 

 

1967-1968

Elle jour pour la première fois à Télé-Métropole dans la comédie « Lecoq et fils » aux côtés de Gilles Latulippe et Paul Desmarteaux.

 

 

1968

Elle participe à la première lecture publique de la pièce de Michel Tremblay, « Les belles-sœurs ». Mais trop occupée, elle ne peut participer à la première officielle de cette pièce mythique qui transforme à jamais la création théâtrale québécoise. Elle participe toutefois à la deuxième production de cette pièce, en 1969.

 

 

1969-1973

Elle devient un personnage marquant pour toute une génération d’enfants alors qu’elle tient le rôle de Dame Pénélope dans la série jeunesse « Le major Plum Pouding » en compagnie de Françoise Lemieux, Élizabeth Chouvalidzé, Yves Létourneau et Gaétan Labrèche.

 

 

1970-1977

Elle tient l’un de ses rôles les plus marquants à la télévision, celui de Mademoiselle L’Espérance, une vieille fille qui aime les hommes, dans la comédie de Marcel Gamache, « Symphorien ». Ce grand succès de Télé-Métropole est encore aujourd’hui présenté en rediffusion sur les ondes de TVA et de Prise 2. On peut la voir jouer aux côtés de Gilles Latulippe, Jean-Louis Millette, Fernand Gignac, Juliette Huot, Janine Mignolet, Béatrice Picard et plusieurs autres.

 

 

1970

Elle tient un petit rôle dans le film « Deux femmes en or » de Claude Fournier, films qui obtient un énorme succès commercial.

 

 

1971

Atteint d’un cancer du poumon, Henry Deyglun s’éteint le 27 février. Janine en profite pour vider la maison de Vaudreuil où la famille ne se rendait plus que très rarement.

 

 

1971

En juin, elle reçoit le prix de la meilleure comédienne lors du Gala des pris Méritas, prix remis par vote populaire, pour son rôle dans « Symphorien ».

 

 

À cette époque, bien qu’elle vive de beaux moments de sa carrière, sa vie personnelle est compliquée. Veuve et mère monoparentale de deux adolescentes, dont une est lourdement handicapée, elle entretient aussi une relation clandestine avec un artiste marié et père de famille. Toutes ces difficultés l’amènent à commencer à boire.

 

 

1972

Grâce à son rôle dans « Symphorien », elle reçoit le titre de Miss Télévision.

 

 

1972

Le 19 août, un an et demi après la mort de son mari, elle est de nouveau affligée par le deuil. Le fils de son mari, Serge Deyglun, auteur et chansonnier, meurt à son tour d’un cancer à l’âge de 44 ans.

 

 

1972

En novembre, comme si ce n’était pas encore assez, Janine Sutto a la douleur de perdre sa mère, Renée, emportée à 81 ans par un cancer de l’intestin.

 

 

Années 70

Pour arrondir les fins de mois, elle offre chez-elle des cours privés d’art dramatique à des jeunes comédiens qui veulent se lancer dans le métier ou qui veulent préparer leurs auditions d’entrée dans les écoles de théâtre. Parmi ses élèves les plus connus, on compte Raymond Legault, Alexis Martin et Normand Brathwaite.

 

 

1973

Elle joue dans le film de Claude Jutra, « Kamouraska », aux côtés de Geneviève Bujold et Olivette Thibault.

 

 

1975

Lors de répétitions pour le théâtre, elle découvre que sa mémoire commence à flancher. Elle juge qu’il est maintenant le temps de mettre un terme à sa consommation d’alcool qui commençait à être prblématique.

 

 

1975

Sa fille, Mireille Deyglun, choisit de faire le même métier que sa mère. Elle s’inscrit donc en théâtre au Cégep de St-Hyacinthe.

 

 

1978

Elle signe sa première mise en scène au théâtre, « Sonnez les matines » de Félix Leclerc, montée par le Théâtre du Rideau Vert.

 

 

1978-1984

Elle devient entraîneure de l’équipe des verts à la Ligue Nationale d’improvisation (LNI).  Sa fiche compte 27 victoires en 50 parties. En 1981, son équipe remporte la Coupe Charade.

 

 

1979

Sa fille Catherine frôle la mort alors qu’elle est hospitalisée à la suite d’une méningite.

 

 

1980

Elle devient la directrice artistique d’un nouveau théâtre de Montréal, la Comédie Nationale, gérée par Yves Blais et Perceval Bloomfield.

 

 

1981

Elle signe la mise en scène de la première pièce écrite par Janette Bertrand, « Moi Tarzan, toi Jane » mettant en vedette Louise Turcot et Raymond Legault.

 

 

1981

Elle s’implique dans le conseil d’administration de l’Association de Montréal pour les Déficients Mentaux.

 

 

1983

Elle récidive en mettant en scène à deuxième pièce de Janette Bertrand, « Dis-moi-le si j’dérange », où la comédienne Juliette Huot est seule en scène.

 

 

1983-1987

Elle est la vedette principale, avec Gilles Latulippe, de la comédie « Poivre et sel » de Gilles Richer, présentée à Radio-Canada. Elle y joue aux côtés de Denise Proulx, Robert Rivard, Yves Jacques, Véronique LeFlaguais et Jean-Louis Paris.

 

 

1984

Au théâtre, pour la Nouvelle Compagnie Théâtrale, elle joue l’un de ses plus beaux rôles dans la pièce « Harold et Maude » aux côtés du jeune comédien Serge Denoncourt.

 

 

1986

Elle est nommée Officier de l’Ordre du Canada. Elle recevra sa médaille au début de l’année 1987 des mains de la Gouverneur Général du Canada Jeanne Sauvé.

 

 

1988-1989

En septembre, elle tient le rôle-titre dans la nouvelle comédie de Marcel Gamache, « Ma tante Alice », présentée à Radio-Canada. Elle y joue aux côtés de Patrice L’Écuyer et Pierrette Robitaille. Malheureusement, l’humour de Gamache n’a plus la cote. La série est un échec et est retirée des ondes au début du mois de janvier 1989.

 

 

1989

Le 16 septembre, sa fille Mireille Deyglun se marie avec le journaliste Jean-François Lépine.

 

 

1990

Janine devient grand-mère pour la première fois le 16 octobre alors que sa fille Mireille Deyglun accouche d’un garçon prénommé Félix.

 

 

1990

En décembre, décès de son premier mari Pierre Dagenais.

 

 

1992

Elle est élevée au rang de Compagnon de l’Ordre du Canada.

 

 

1993

Le 22 mai, elle devient grand-mère pour la deuxième fois. Cette fois, sa fille Mireille Deyglun lui donne une petite-fille, Sophie.

 

 

1993

Après une répétition, à sa sortie du Théâtre du Rideau Vert, elle est frappée par un cycliste. Conduite à l’hôpital, on lui découvre une fracture de la hanche pour laquelle elle doit subir une opération. Elle doit donc annuler sa participation à la pièce « Yerma » qu’elle était en train de préparer.

 

 

1995

Dans la foulée du référendum, elle s’implique dans la cause des artistes pour la souveraineté, appuyant ainsi publiquement l’indépendance de la province.

 

 

1997-1999

On peut la voir dans deux séries télévisées de façon régulière. À TVA, elle joue dans le téléroman « Ent’Cadieux » aux côtés de Louise Deschâtelets et Vincent Bolduc. À Radio-Canada, c’est une comédie qui la met en vedette, « Maman chérie », où elle donne la réplique à Martin Drainville et Rémy Girard.

 

 

1998

Elle est nommée Chevalier l’Ordre National du Québec.

 

 

2000

Elle reçoit le Grand Prix de l’Académie dans le cadre du Gala des Prix Gémeaux pour l’ensemble de son œuvre.

 

 

2000

Le 16 avril, son frère André Sutto meurt après avoir souffert pendant de nombreuses années de la maladie d’Alzheimer.

 

 

2001

Elle se mérite le Prix hommage lors de la Soirée des Masques.

 

 

2001-2003

À TQS, elle surprend tout le monde en devenant chroniqueuse de sexe à l’émission « Fun noir » animée par Normand Brathwaite.

 

 

2002

Elle est intronisée au Temple de la Renommée de la Ligue Nationale d’Improvisation.

 

 

2009

Aux prises avec une pneumonie qui se transforme en septicémie, sa fille Catherine est hospitalisée. Lors de l’hospitalisation, on lui fait comprendre qu’à 88 ans, elle devrait placer sa fille en institution. Janine se résigne donc à envoyer Catherine dans un CHSLD.

 

 

2010

Son gendre, Jean-François Lépine, publie le livre « Vivre avec le destin » qui raconte la vie et la carrière de Janine Sutto.

 

 

2010

En décembre, à la suite d’une chute, elle est de nouveau opérée pour une fracture de la hanche.

 

 

2011

Le 27 avril, sa fille Catherine s’éteint à l’âge de 52 ans.

 

 

2013

Elle donne son nom aux Prix Janine-Sutto qui récompensent le talent artistique de personnes atteintes de déficience intellectuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa discographie

 

198?

Bougez avec moi (disque de danse exercice)

 

Ses rôles dans des vidéoclips

 

2003

Comme tu me l’as demandé (Laurence Jalbert)

 

Ses spectacles

 

1945-1946

Ça atomique’t’y  (revue musicale d’Henry Deyglun avec Alys Robi, Juliette Huot, Fred Barry, Jacques Normand, Jacques Desrosiers, Roger Baulu, Denis Drouin et Mimi D’Estée)

 

Ses rôles au théâtre

 

Année

Titre de la pièce (auteur s’il y a lieu)

Lieu ou compagnie de production

  

1940

L’aiglon (Edmond Rostand)

Montreal Repertory Theater

1940

Les trois mousquetaires

Montreal Repertory Theater

1942

La vie de bohème

Théâtre St-Denis

1943

Mon bébé (Maurice Hannequin)

Théâtre Arcade

1943

Arsène Lupin (Francis de Croisset)

Théâtre Arcade

1943

Les vignes du seigneur

Théâtre St-Denis

1943

Tessa, la nymphe au cœur fidèle (Jean Giraudoux)

L’Équipe

1943

Fabienne (Claude Socorri)

Théâtre Arcade

1944

L’homme qui se donnait la comédie (Emelyn Williams)

L’Équipe

1944

La tentation

Théâtre Arcade

1944

Marius (Marcel Pagnol)

L’Équipe

1944

Fanny (Marcel Pagnol)

L’Équipe

1945

Le songe d’une nuit d’été (Shakespeare)

L’Équipe

1945

Liliom (Ferenc Molnar)

L’Équipe

1946

Le retour

Théâtre Arcade

1949

La cathédrale (Jean Desprez)

Monument National

1949

La folle de Chaillot (Jean Giraudoux)

Montreal Repertory Theater

1950

Pygmalion (George Bernard Shaw)

Montreal Repertory Theater

1950

L’école des femmes (Molière)

His Majesty’s

1951

L’avare (Molière)

Théâtre du Nouveau Monde

1951-1952

Célimare le bien-aimé (Eugène Labiche)

Théâtre du Nouveau Monde

1952

L’avare (Molière)

Théâtre du Nouveau Monde

1952-1953

Le corsaire (Marcel Achard)

Théâtre du Nouveau Monde

1958

La reine morte (Henry de Montherlant)

Théâtre du Rideau Vert

1960-1961

Chacun sa vérité (Pirandello)

Théâtre du Nouveau Monde

1960-1961

Le dindon (Georges Feydeau)

Théâtre du Nouveau Monde

1963

L’auberge des morts subites (Félix Leclerc)

Gésù / Théâtre National / Tournée

1963

Georges et Margaret (Gerald Savory)

Théâtre des Prairies

1963

Richard II (Shakespeare)

Théâtre du Nouveau Monde

1964

Le manteau de Galilée

Place des Arts

1964

Huit femmes (Robert Thomas)

Théâtre du Nouveau Monde

1964

Un otage (Brendan Behan)

Théâtre du Rideau Vert

1964

Guillaume le confident

Théâtre des Prairies

1964

Le cirque aux illusions

Théâtre de Repentigny

1965

Les beaux dimanches (Marcel Dubé)

Comédie Canadienne

1965

De doux dingues

Théâtre des Prairies

1965

Fleur de cactus (Barille et Grédy)

Théâtre du Rideau Vert

1966

Croque monsieur (Marcel Mithois)

Théâtre du Rideau Vert

1966

Les sorcières de Salem (Arthur Miller)

Théâtre du Nouveau Monde

1966

N’écoutez pas mesdames (Sacha Guitry)

Tournée du Théâtre Populaire Molson

1966

Les amants terribles (Noël Coward)

Théâtre des Prairies

1967

La petite hutte

Théâtre des Prairies

1967

La promenade du dimanche

Théâtre de Quat’Sous

1968

Bilan (Marcel Dubé)

Théâtre du Nouveau Monde

1968

Docile (Guy Dufresne)

Comédie Canadienne

1969

Les belles-sœurs (Michel Tremblay)

Théâtre du Rideau Vert

1969

Fleur de cactus (Barille et Grédy)

Théâtre du Rideau Vert

1970

Quarante carats (Barille et Grédy)

Théâtre du Rideau Vert

1970

Ève et Jacques (Gabriel Arout)

Théâtre des Marguerites

1970

DDT

Théâtre du Nouveau Monde

1971

Les belles-sœurs (Michel Tremblay)

1972

Les aventures de Symphorien (Marcel Gamache)

Théâtre des Variétés

1972

Vacances pour Jessica (Carolyn Greene)

Théâtre des Marguerites

1973

Florence (Marcel Dubé)

Théâtre Populaire du Québec

1974

Quand épouserez-vous ma femme ? (Jean-Bernard Luc et J.P. Conty)

Théâtre des Marguerites

1974

Au cœur de la rose (Pierre Perreault)

Théâtre Populaire du Québec

1975

Le bal des voleurs (Jean Anouilh)

Théâtre du Rideau Vert

1975

L’hôtel du libre échange (Georges Feydeau)

Théâtre du Rideau Vert

1976

Herminie (Claude Magnier)

Théâtre des Marguerites

1976

Les rivaux (Richard Sheridan)

Théâtre du Nouveau Monde

1977

Au cœur de la rose (Pierre Perreault)

Tournée en France

1977

Folie douce (Roger Dumas)

Théâtre La Marjolaine

1977

L’imprésario de Smyrne (Carlo Goldoni)

Théâtre du Rideau Vert

1977

La veuve enragée (Antonine Maillet)

Théâtre du Rideau Vert

1978

Un otage (Brendan Behan)

Théâtre du Rideau Vert

1978

Les dames du jeudi (Loleh Bellon)

Théâtre du Rideau Vert

1978

Encore un peu (Serge Mercier)

Nouvelle Compagnie Théâtrale

1979

Chat en poche (Georges Feydeau)

Théâtre du Bois-de-Coulonge

1980

Le bateau pour Lipaïa (Alexei N. Arbuzov)

Théâtre Populaire du Québec / Tournée

1980

Apprends-moi, Céline (Maria Pacôme)

Théâtre du Rideau Vert

1981

La contrebandière (Antonine Maillet)

Théâtre du Rideau Vert

1982

Acapulco madame (Yves Jamiaque)

Théâtre du Rideau Vert

1983

Fou de la reine (Gilles Richer)

Théâtre de St-Sauveur

1983

N’écoutez pas, mesdames (Sacha Guitry)

Théâtre du Rideau Vert

1984

Trois chansons d’amour (Harvey Fierstein)

Théâtre du Bois-de-Coulonge

1984

Harold et Maude (Colin Higgins)

Nouvelle Compagnie Théâtrale

1985

Les mensonges de papa (Jean-Raymond Marcoux)

Théâtre L’Escale

1986

Les mensonges de papa (Jean-Raymond Marcoux)

Théâtre Paul-Hébert de l’Île d’Orléans

1986

On m’appelle Émilie (Maria Pacôme)

Théâtre du Rideau Vert

1986

Garrochés en paradis (Antonine Maillet)

Théâtre du Rideau Vert

1987

Les pingouins (Jean-Raymond Marcoux)

Théâtre L’Escale

1987

Margot la folle (Antonine Maillet)

Théâtre du Rideau Vert

1987-1988

Bonjour là, bonjour (Michel Tremblay)

Théâtre du Nouveau Monde

1989

Richard III (Shakespeare)

Théâtre du Rideau Vert

1989

Comédie dans le noir (Peter Shaffer)

Théâtre Beaumont St-Michel

1990

On ne badine pas avec l’amour (Alfred de Musset)

Théâtre du Nouveau Monde

1991

La souricière (Agatha Christie)

Tournée

1991

Bonne fête maman (Elizabeth Bourget)

Théâtre Beaumont St-Michel

1991

Le pays dans la gorge (Simon Fortin)

Théâtre Populaire du Québec

1992

Harold et Maude (Colin Higgins)

Centre culturel de Beloeil

1993

L’homme en soie (Chantal Cadieux)

Bateau Théâtre L’Escale

1994

True West (Sam Sheppard)

Nouvelle Compagnie Théâtrale

1994

En pièces détachées (Michel Tremblay)

Théâtre du Nouveau Monde

1994

La cruche cassée (Heinrich Von Kleist)

Théâtre du Vieux-Terrebonne

1995

La fontaine ou la comédie des animaux (Antonine Maillet)

Théâtre du Rideau Vert

1996

Hedda Gabler (Ibsen)

Théâtre du Nouveau Monde

1996

Bousille et les justes (Gratien Gélinas)

Théâtre du Vieux-Terrebonne

1997

Le vol du bourdon

Théâtre de St-Sauveur

1998

Le pays dans la gorge (Simon Fortin)

Théâtre du Rideau Vert

1999

Un coup sur le ciboulot

Théâtre St-Sauveur

1999

Le tintamarre (Antonine Maillet)

 

2000

Les vieux ne courent pas les rues (J.P. Boucher)

Théâtre d’Aujourd’hui

2001

Le mal de mère (Pierre-Olivier Scotto et Martine Feldman)

Théâtre de la Dame Blanche

2002

Piège pour un homme seul (Robert Thomas)

Bateau-Théâtre L’Escale

2002

Savanah Bay (Marguerite Duras)

Théâtre du Rideau Vert

2003

Le ciel est égoïste (Pierre-Olivier Scotto et Martine Feldman)

Centre culturel de Joliette

2005

Un mariage pas comme les autres (Tony Calabretta)

Théâtre de Rougemont

2005

Tout comme elle (Louise Dupré)

Usine C

2006

Août – Un repas à la campagne (Jean-Marc Dalpé)

La Licorne (Théâtre de la Manufacture)

2008

Ladies and Gentlemen (Ken Ludwig)

Théâtre de Rougemont

2010-2012

Les belles-sœurs (Michel Tremblay)

Théâtre d’Aujourd’hui et tournée

 

Dreyfus

 

 

Leda ou le cheval qui rêve (Maryse Pelletier)

 

 

Le médecin malgré lui (Molière)

 

 

Comme metteure en scène

 

1978

Sonnez les matines (Félix Leclerc)

Théâtre du Rideau Vert

1981

Moi Tarzan, toi Jane (Janette Bertrand)

Comédie Nationale

1983

Dis-moi-le si j’dérange (Janette Bertrand)

Théâtre Maisonneuve / Grand Théâtre de Québec

1988

Faisons un rêve (Sacha Guitry)

Théâtre Populaire du Québec

1992-1993

Florence (Marcel Dubé)

Théâtre du Trident

1999

Le système Ribadier (Georges Feydeau)

Théâtre des Variétés

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1953

SRC

L’héritière (téléthéâtre)

 

1953

SRC

Les Zonderling (téléthéâtre)

 

1953

SRC

Bobosse (téléthéâtre)

 

1953

SRC

Eugénie Grandet (téléthéâtre)

 

1953

SRC

Les hauts de Hurlevent (téléthéâtre)

 

1954

SRC

Treize à table (téléthéâtre)

 

1954

SRC

Jean de la Lune (téléthéâtre)

Marceline

1954

SRC

Anne-Marie

 

1954

SRC

Portraits d’ancêtres

Alice

1954

SRC

Chambres à louer (téléthéâtre)

 

1954

SRC

La fée (téléthéâtre)

 

1955

SRC

Liliom (téléthéâtre)

Julie

1955-1958

SRC

Cap-aux-Sorciers

 

1955-1956

SRC

Je me souviens

Jeanne Mance

1955

SRC

Il était une robe (dans la série « Quatuor »)

Louise Caron

1955

SRC

Grâce encore pour la terre

1956

SRC

La belle du Nord

1956

SRC

La chaise à pépère (dans la série « Quatuor »)

Ida Marineau

1956

SRC

Le pont de Montréal (téléthéâtre)

1956

SRC

Est-il bon ? Est-il méchant ? (téléthéâtre)

1956-1970

SRC

Les belles histoires des pays d’en haut

Prudence

1957

SRC

Cendres (téléthéâtre)

Jo

1957

SRC

La justice peut attendre (téléthéâtre)

Annie

1957

SRC

Le médecin malgré lui (téléthéâtre)

Martine

1957

SRC

La puissance et la gloire (téléthéâtre)

Maria

1957

SRC

Les fiançailles (téléthéâtre)

1958

SRC

Le malentendu (téléthéâtre)

Martha

1958

SRC

Médée (téléthéâtre)

1958

SRC

Jour après jour  (téléthéâtre)

Lucienne

1959

SRC

Bonne nuit mademoiselle Hélène (téléthéâtre)

1959

SRC

Il neigera sur l’île (téléthéâtre)

Béatrice

1959-1962

SRC

Ouragan

Fanchon Martin

1959-1963

SRC

Le grand duc

 

1959-1963

SRC

Joie de vivre

Sonia

1959

CBC

The Desperate Search (téléthéâtre)

1960

SRC

La brouille (téléthéâtre)

1960

SRC

Mesures de guerre (téléthéâtre)

Jeanne Mance

1960

SRC

Bilan (téléthéâtre)

Margot Larose

1960-1962

SRC

La côte de sable

Jeanne Charlebois

1961

SRC

La cerisaie (téléthéâtre)

Madame Ramieski

1961

SRC

Living Room (téléthéâtre)

Thérèse Browne

1961

SRC

L’affaire Rudolph (téléthéâtre)

Marie Gagnon

1961

SRC

Appel de nuit (téléthéâtre)

 

1961

SRC

Colombe (téléthéâtre)

Madame Alexandra

1961-1962

SRC

Le mors aux dents

Noémie Giroux

1962

SRC

Le temps des lilas (téléthéâtre)

Blanche

1962

SRC

La mort d’un commis-voyageur (téléthéâtre)

Linda

1963

SRC

La maison de Bernarda Alba (téléthéâtre)

 

1963

SRC

Les trois sœurs (téléthéâtre)

Olga

1963

SRC

La nuit du 16 janvier (téléthéâtre)

 

1963

SRC

Quelqu’un parmi vous (téléthéâtre)

Servante

1963-1967

SRC

Septième nord

Aurélie Charron

1964

SRC

Meurtre à l’étude (téléthéâtre)

1965

SRC

Tuez le veau gras (téléthéâtre)

Émilie Ménard

1966

SRC

Il est important d’aimer (téléthéâtre)

Mlle Prism

1966

SRC

Les papiers d’Aspern (téléthéâtre)

1966-1971

SRC

Moi et l’autre

Mère de Dominique

1967

SRC

Georges et Margaret (téléthéâtre)

1967

SRC

Blaise (téléthéâtre)

1967-1968

TVA

Lecoq et fils

Mme Lecoq

1968

SRC

Lorsque l’enfant paraît

Olympe Jacquet

1968-1969

SRC

Les Martin

Georgette Côté

1968

SRC

Médée

(dans la série « Le monde de Marcel Dubé »)

 

1968-1969

SRC

Fanfreluche

(3 épisodes)

1969

SRC

Bilan (dans la série « Le monde de Marcel Dubé »)

Margot Larose

1969

SRC

Baby Hamilton (téléthéâtre)

Millicent

1969

SRC

Les hussards (téléthéâtre)

1969-1973

SRC

Les carnets du major Plum Pouding

Dame Pénélope

1970-1977

TVA

Symphorien

Berthe L’Espérance

1973

SRC

Monsieur Masure

Jacqueline Giraux

1975-1977

SRC

Y’a pas de problèmes

Sophie Brunelle

1978-1979

SRC

La peur du voyage (dans la série « Scénario »)

Mme Letellier

1978-1979

TVA

Drôle de monde

Justine Bonenfant

1978

SRC

Fascination (dans la série « Scénario »)

Mlle Poitras

1978

SRC

Les dames de l’Estuaire (téléthéâtre)

1979

SRC

Chez Denise

Elle-même (1 épisode)

1980-1981

Radio-Qc

Au jour le jour

Simone Dubreuil

1981

SRC

Le bateau pour Lipaïa (téléthéâtre)

1982-1986

SRC

Monsieur le ministre

Micheline Rougier

1982-1984

Radio-Qc

S.O.S. j’écoute

Participation à 1 épisode

1983-1987

SRC

Poivre et sel

Marie-Rose Séguin

1984

SRC

Bonheur d’occasion

Anita

1986

 

Radio-Qc

 

Marie, Martine, Martin

(dans la série « Avec un grand A »)

La tante

1987

Radio-Qc

Elisabeth et Étienne

(dans la série « Avec un grand A »)

Elisabeth

1987

SRC

Mort à minuit (dans la série « Traquenard »)

 

1988-1989

SRC

Ma tante Alice

Alice Lapensée

1989

Radio-Qc

Pauline et Renée

(dans la série « Avec un grand A »)

 La vieille dame

1990-1991

TQS

Libre-échange

Annette Viau

1993

TVA

Chop Suey

Cliente de Carmen (1 épisode)

1994

Radio-Qc

Chère maman (dans la série « Avec un grand A »)

 

1994

SRC

Bonjour là, bonjour (téléthéâtre)

Madame Bélanger

1996

Radio-Qc

L’enfer de l’âge d’or                  

(dans la série « Avec un grand A »)

Aline Guidon

1997-1999

SRC

Maman chérie

Margot

1997-1999

TVA

Ent’ Cadieux

Antonine Larue

1999

TVA

Juliette Pomerleau

Joséphine

2001-2002

TVA

Les parfaits

Yvette Langlois

2003

SRC

Le cœur découvert

Blanche

2003-2005

SRC

Watatatow

Pauline Larivière

2006-2008

SRC

Rumeurs

Rose Lauzon

2008-2010

Web

Chez Jules

Yvonne, la mère de Jules

2009

SRC

Les invincibles

Mme Caouette

2009

TVA

Lance et compte : Le grand duel

Jeannine

 

 

La dernière demeure de Madame Rose (téléthéâtre)

 

 

 

Le journal d’un curé de campagne (téléthéâtre)

 

 

 

Poussière d’automne (téléthéâtre)

 

 

 

La veuve enragée (téléthéâtre)

 

 

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où elle y joua.

 

Ce qu’elle a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1990-1993

SRC

Les démons du midi (chronique théâtre)

Variétés

2001-2003

TQS

Fun noir (chronique sexe)

Talk-show

 

Ses rôles à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

 

1937-1959

CKAC

Rue Principale

 

1947-1966

SRC

Jeunesse dorée

 

1942-1946

 

La fiancée du commando

 

1946

 

Les secrets du Docteur Morhange

 

1946

 

Quelles nouvelles

 

1947

 

Francine Louvain

 

1954

CKAC

Les beaux jours

 

1955-1970

SRC

Les visages de l’amour

 

 

SRC

Vie de famille

 

 

 

Radio-Théâtre

 

 

 

La rumba des radioromans

 

 

 

Théâtre Populaire

 

 

 

Radio Collège

 

 

 

Clémentine

 

  

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où elle y joua.

 

Ses publicités ou causes comme porte-parole

 

1999

Marraine du Baluchon de l’Alzheimer

1999

Jean Coutu (publicités radio avec Gilles Latulippe)

Association de Montréal pour les Déficients Mentaux, porte-parole et marraine

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1944

Le Père Chopin

Fedor Ozep

1953

Côté cour, côté jardin

Roger Blais

1965

Le festin des morts

Fernand Dansereau

1969

L’initiation

Denis Héroux

1970

Deux femmes en or

Claude Fournier

1971

Les chats bottés

Claude Fournier

1971

Après ski

Roger Cardinal

1972

Le p’tit vient vite

Louis-Georges Carrier

1973

Kamouraska

Claude Jutra

1974

La pomme, la queue et les pépins

Claude Fournier

1975

Pousse, mais pousse égal

Denis Héroux

2001

Les Boys III

Louis Saïa

2004

Échos

Tetchena Bellange

2006

Congorama

Philippe Falardeau

2006

No Vacancy

G. J. d’Ynglemare

2006

Guide de la petite vengeance

Jean-François Pouliot

2007

La capture

Carole Laure

2010

Route 132

Louis Bélanger

2011

Le colis

Gaël d’Ynglemare

2012

La vallée des larmes

Maryanne Zéhil

 

Ses doublages pour la télévision

 

Année

Titre de la série ou de l’émission

Personnage (s’il y a lieu)

 

1960-1966

Les Pierrafeu

Grand-Mère Lance-Roche / Infirmière

 

Prix et hommages

 

1945

Miss Radio

1971

Prix Méritas de la meilleure comédienne pour « Symphorien »

1972

Miss Télévision

1986

Officier de l’Ordre du Canada

1992

Compagnon de l’Ordre du Canada

1995

Intronisée sur la Promenade des Stars à Montréal.

1998

Chevalier de l’Ordre National du Québec

1998

Hommage du théâtre Espace Go

2000

Prix hommage de la Bourse Rideau

2000

Grand Prix de l’Académie du Gala des Prix Gémeaux pour l’ensemble de sa carrière

2001

Prix hommage de la Soirée des Masques

2002

Intronisée au Temple de la Renommée de la Ligue Nationale d’Improvisation (LNI)

2005

Prix Gascon-Thomas de l’École Nationale de Théâtre

2008

Hommage lors de la Soirée Québécor

2013

Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en France

2014

Prix du Gouverneur Général pour les arts de la scène

 

Prix Janine-Sutto

Prix remis par l’Association de Montréal pour la Déficience intellectuelle à ceux qui font avancer leur cause.

 

Année

Catégorie Artiste

Catégorie Projet

 

 

 

2013

Michael Nimbley / Gianni Mastantuono

(ex-aequo)

Just Fake It (pièce de la compagnie Joe, Jack et John)

2014

Gabrielle Marion-Rivard

Oîkos

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

LÉPINE, Jean-François, « Janine Sutto : Vivre avec le destin », Libre Expression, 2010, 391 pages.

 

CAHIERS DE THÉÂTRE  JEU, sous la direction de Michel Vaïs, « Dictionnaire des artistes du théâtre québécois », Québec Amérique, 2008, pages 372-376.

 

CROTEAU, Jean-Yves, « Répertoire des séries, feuilletons et téléromans québécois – De 1952 à 1992 », Les

Publications du Québec, Gouvernement du Québec, 1993, 692 pages.

 

RÉMY, Edward et VÉZINA, Marie-Odile, « Têtes d’affiche », Éditions du Printemps, 1983, pages 420 à 422.

 

ÉCHOS-VEDETTE  Édition Spéciale, « Les 100 vedettes populaires qui ont marqués le XXè siècle », Communications Québécor, 2000, page 84.

 

 

Documents audio-visuels

 

COMMUNICATIONS CLAUDE HÉROUX PLUS INC., « Biographies : Janine Sutto », diffusé par le Canal D, réalisation de Jean-Pierre Maher, 1998, environ 45 minutes.

 

ZONE 3, en collaboration avec ARTV, « Viens voir les comédiens », entrevue avec René Homier-Roy, réalisation de Jacques Payette, 2003, 50 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Agence Goodwin

Wikipédia

Bilan du siècle – Université de Sherbrooke

Émissions.ca

L’Encyclopédie Canadienne

The Internet Movie DataBase

« Jamais deux sans vous » - Entrevue

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le livre « Janine Sutto : Vivre avec le destin » de Jean-François Lépine

Acheter « Symphorien 2 » en coffret DVD

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Octobre 2006

 Paul Ahmarani de retour dans « Congorama » !

Décembre 2006

50 ans de « Belles histoires » : Faut fêter ça !

Mars 2007

Les DVD du mois de mars 2007 : « Fanfreluche me raconte tome 2 »

Octobre 2007

Les DVD du mois d’octobre – « Symphorien volume 2 »

Mai 2008

Janine Sutto et Renée Claude honorées par Québécor !

Dossier spécial

« Avec un grand A » 

Dossier spécial

La vague du cinéma érotique !

Dossier spécial

Téléromans 2007 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléromans – Automne 2009 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléromans – Automne 2010 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Séries et téléromans – Hiver 2011 (Les rediffusions)

Diaporama

50 ans de TVA – Top-10 des comédies

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1967 à 1971

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1982 à 1986

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1987 à 1991

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 2002 à 2006

 

 

 

 

 

Fiche #6

Intronisation au Temple de la Renommée le 16 juin 2010.

Dernière mise à jour le 8 juin 2014.