www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

RENÉ

Description : Description : Description : rene simard

SIMARD

(1961 – …)

 

Sa fiche-bio

Sa discographie

Ses numéros un au palmarès

Ses autres succès de palmarès

Ses vidéoclips

Ses spectacles

Ses rôles à la télévision

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Ses publicités ou causes comme porte-parole

Ses rôles au cinéma

Prix et hommages

Crédits et liens

(Source photo : Canoe.ca)    

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1961

Naissance à Chicoutimi le 28 février.

 

Son père : Jean-Roch Simard était cuisinier dans des camps de bûcherons l’hiver, dans des cantines l’été, puis finalement dans un restaurant de l’Île d’Orléans.

 

Sa mère : Gabrielle Labbé, surnommée Gaby, s’occupe des enfants à la maison.

 

Il est le 5ième d’une famille de 7 enfants.

 

Il a trois frères : Martin, Régis et Jean-Roger.

 

Il a trois sœurs : Lyne, Odette et Nathalie.

 

Sa sœur Nathalie deviendra une enfant vedette à son tour à compter de 1979.

 

 

 

La pauvreté extrême de la famille pousse Jean-Roch Simard à déménager souvent dans l’espoir de trouver un emploi qui améliorera le sort des siens. Mais le père de famille doit vivre une dure réalité : l’alcoolisme.

 

 

 

 

1967

La maladie frappe la famille Simard. La mère de la famille, Gaby, ainsi que René Simard âgé de 6 ans sont hospitalisés, tous les deux victimes d’une hépatite.

 

 

1968

La famille Simard déménage à Ste-Pétronille, un petit village de l’Île d’Orléans.

 

 

 

Lors de son arrivée à Ste-Pétronille, Jean-Roch Simard devient maître de chapelle pour la chorale paroissiale. Trois de ses enfants, Lyne, René et Régis, décident au même moment de chanter dans la chorale.

 

 

1970

René Simard participe à un concours d’amateur télévisé et visant à rechercher des nouveaux talents, « Les découvertes de Jen Roger ». L’émission produite par Télé-4 de Québec, une station affiliée à Télé-Métropole (qui deviendra TVA) est animée par le chanteur de cabaret Jen Roger. René remporte le concours haut-la-main.

 

 

 

Révélé au grand public, Guy Cloutier signe un contrat avec Jean-Roch Simard pour devenir le gérant de René Simard.

 

 

1971

Guy Cloutier fait enregistrer un premier album à René Simard. C’est le succès immédiat grâce à la chanson « L’oiseau » qui atteint la première place des palmarès.

 

 

1971

René Simard n’a que 10 ans lorsqu’il se produit en spectacle à la Place des Arts pour la première fois. En tournée de spectacles, son frère Régis se joint régulièrement à lui.

 

 

1972

Il remporte deux trophées lors du Gala des Artistes.

 

 

1972

Il est l’objet d’un film-documentaire de Denis Héroux, « Un enfant comme les autres ». Sa chanson portant le même titre devient alors un autre grand succès.

 

 

1972

La famille Simard, René en tête, est la vedette d’une publicité marquante dans l’histoire de la télévision québécoise, celle des petits poudings Laura Secord. On peut même y voir la jeune Nathalie, âgé de 3 ans à peine. Tout le monde se souvient de la chanson qui commençait comme suit : « Qu’est-ce qui fait donc chanter les petits Simard ? C’est les petits poudings Laura Secord ».

 

 

1973

On peut voir René et Régis Simard au cinéma dans le film « J’ai mon voyage », où les deux frères interprètent les fils de Dominique Michel et de Jean Lefebvre.

 

 

1973

Il connaît un autre très grand succès de palmarès avec la chanson « Pascale » qu’il interprète en duo avec Pascale Guilbeault, une jeune fille de son âge.

 

 

1974

Il représente le Canada lors du Festival de la chanson internationale de Tokyo en interprétant une chanson en japonais, « Midori Iro Noyane ». Pour la qualité de son interprétation, il remporte le premier prix, accompagné du trophée Frank-Sinatra, décerné au meilleur interprète, et qui lui est remis par nulle autre que le légendaire chanteur américain.

 

 

 

Le succès qu’il obtient au Japon dépasse le cadre du Festival. René devient en effet l’idole de toute une génération de Japonais.

 

 

 

Son succès au Japon a également des répercussions au Québec. Exploitant le filon à fond, son gérant lui fait enregistrer plusieurs chansons en japonais ainsi qu’une toute nouvelle chanson en français intitulée « Ma petite Japonaise ».

 

 

1974

Il chante à l’Olympia de Paris, en première partie du chanteur Daniel Guichard.

 

 

1975

Jean-Roch Simard quitte sa famille. En désaccord quasi-continuel avec Guy Cloutier, le gérant de son fils, et en proie à un sérieux problème d’alcool, le père de famille se retrouve à la rue.

 

 

1975

Grâce au succès de sa chanson « Maman laisse-moi sortir ce soir », il se mérite un disque d’or en France.

 

 

1976

Moment glorieux pour René Simard : il est choisi pour interpréter la chanson officielle des Jeux Olympiques d’été à Montréal.

 

 

1976

La voix de René commence à muer, ce qui pourrait être dramatique pour un jeune chanteur. Par bonheur, sa voix résiste bien au passage à l’âge adulte. L’une des premières manifestations de sa voix plus grave peut se faire entendre dans la chanson « Fernando », traduction française d’une chanson du groupe Abba, qui reçoit un tel accueil de la part du public qu’on la retrouve numéro un au palmarès.

 

 

 

Il entame une tournée des grandes émissions de variétés américaines. C’est ainsi qu’il a l’occasion de chanter aux côtés de Bob Hope, Mike Douglas et Merv Griffin pour ne nommer que ceux-là.

 

 

1977

Le célèbre pianiste Liberace l’engage pour monter avec lui un spectacle présenté à Las Vegas. Après ce séjour dans la ville du jeu, ce spectacle sera présenté en tournée américaine.

 

 

1977-1979

Il anime sa propre émission de variétés, « René Simard Show » pour la CBC, le réseau anglais de Radio-Canada.

 

 

1979

C’est l’année de l’enfant ! À cette occasion, il enregistre pour le compte de l’UNICEF une chanson qui se rendra en tête des palmarès, « Tous les enfants du monde » qu’il chante en duo avec sa jeune sœur Nathalie Simard.

 

 

 

Le succès est si foudroyant que le gérant, Guy Cloutier, décide de prendre Nathalie Simard sous son aile à son tour et de lancer la carrière de chanteuse de l’enfant de 9 ans. Pour le bien de sa carrière, Nathalie doit souvent être loin de ses parents. Puisque René a maintenant 18 ans, il devient le tuteur de Nathalie et pourra prendre les décisions en son nom.

 

 

1980

Avec sa sœur, Nathalie Simard, il part en tournée américaine. Il donne des spectacles au Disney Wolrd en Floride et six autres Disneyland en Californie. L’expérience se traduit même en deux émissions spéciales qu’il anime pour les États-Unis.

 

 

1981

Il participe à une tournée de spectacles intitulée « La grande rétro » dans laquelle les artistes reprennent de vieux succès rétro. Aux côtés de Johnny Farago, Renée Martel et les Classels, entre autres, il reprend des succès comme « Runaround Sue » et « Great Balls of Fire »,

 

 

1982

Alors que les petits Simard, René et Nathalie, sont au sommet de leur popularité, leur mère, Gaby Simard, devient chroniqueuse pour le magazine Le Lundi alors qu’elle présente des recettes sous le nom de Maman Simard.

 

 

1983

Parution du livre « René et Nathalie Simard, les enfants chéris du showbizz » écrit par Claudine Bachand aux Éditions Québécor.

 

 

1984

Il lance un nouvel album, « Comment ça va ? », dont la chanson titre obtient un très grand succès. Il reçoit même, lors du Gala de l’ADISQ, le Félix du 45 tours le plus vendu de l’année pour « Comment ça va ? ».

 

 

1984-1987

Il est l’animateur d’une série de variétés à grand déploiement présenté sur les ondes du réseau TVA : « R.S.V.P. » dont les lettres pouvaient se traduire par la phrase « René Simard vous présente ».

 

 

1987

Le 8 août, la petite église de St-Sauveur est le théâtre de l’un des mariages les plus grandioses qu’a connu le Québec. René Simard prend pour épouse Marie-Josée Taillefer que le public a aussi connue comme enfant vedette. En effet, dès son plus jeune âge, Marie-Josée avait été la vedette de nombreuses publicités, dont celle des Caisses populaires Desjardins où l’enfant s’exprimait « Pop-sac-à-vie-sau-sec-fi-copin ».

 

 

1988

Parution de l’album « René et Nathalie » sur lequel on retrouve les chansons « Tout si tu m’aimes » et « Tourne la page ». C’est le succès fou pour les deux jeunes vedettes qui remportent deux Félix lors du Gala de l’ADISQ : meilleur vidéoclip et 45 tours le plus vendu pour « Tourne la page ».

 

 

1988-1990

Il anime une nouvelle émission de variétés, cette fois sur les ondes de Radio-Canada. « Laser 33-45 » présente les grands chanteurs à la vogue ainsi qu’un décompte des meilleurs ventes d’albums de la semaine et du palmarès radiophonique.

 

 

1988-1991

Il co-anime le téléthon « Opération Enfant Soleil » en compagnie de Nathalie Simard, Marc-André Coallier et quelques autres.

 

 

1989

Le 8 juillet, le bébé le plus attendu de la province voit le jour alors que Marie-Josée Taillefer et René Simard deviennent les parents d’un petit garçon prénommé Olivier.

 

 

1990

Au cours de l’été, une terrible nouvelle parvient aux médias. Olivier Simard, le fils de René et Marie-Josée, est atteint de surdité.

 

 

1990-1991

À la fin de l’année, il participe à la traditionnelle revue humoristique de fin d’année, « Bye-Bye 1990 » aux côtés de Dominique Michel, Yves Jacques, Patrice L’Écuyer et Claudine Mercier. Le fameux sketch des « Détecteurs de mensonges » où chaque comédien imite l’autre, passe à l’histoire dans le monde de la télévision. Fort de ce succès, il récidive l’année suivante pour le « Bye-Bye 1991 ».

 

 

1991-1992

Il anime le Gala de l’ADISQ.

 

 

1991

Le 14 juillet, il devient papa pour la deuxième fois. Cette fois, Marie-Josée lui donne une fille prénommée Rosalie. Tout comme son frère aîné, l’enfant est atteinte de surdité.

 

 

 

Les deux enfants de René Simard auront la chance d’entendre grâce à une nouvelle technologie, l’implant cochléaire. Tout au cours de sa carrière, par la suite, René Simard sera très impliqué pour venir en aide aux enfants souffrant du même handicap.

 

 

1993

Si René Simard a enregistré plusieurs albums coup sur coup dans les années 70 et 80, le métier a changé et les enregistrements se sont espacés. Ainsi, après quelques années d’absence sur disque, il est de retour avec l’album « E=MC2 ». L’album obtient un succès modéré.

 

 

1993

Il entreprend une nouvelle phase de sa carrière artistique en suivant des cours d’art dramatique à Toronto.

 

 

1996

N’oubliant pas ses racines, il est profondément touché par le déluge qui dévaste le Saguenay. Avec son frère Régis Simard et sa sœur Nathalie Simard, il enregistre la chanson « Mon village », reprise d’un succès de Paul Davis, et participe au spectacle « De concert avec le Saguenay » au profit des sinistrés.

 

 

1996

Cette même année, il fête ses 25 ans de carrière. Pour l’occasion, il fait l’objet d’un documentaire à TVA et lance un album compilation qui comprend une nouvelle chanson originale, « On ne vit jamais pour rien ».

 

 

1996

Aux côtés de Judith Bérard, il est la vedette principale de la comédie musicale « Jeanne la pucelle » présentée au Grand Théâtre de Québec et à la Place des Arts.

 

 

1998-1999

Il anime pour TVA un jeu humoristique, « Fais-moi rire », où des gens du public doivent éviter de rire en présence d’un humoriste qui leur fait des blagues de tous genres.

 

 

1999

Encore une fois, il est la vedette principale d’une comédie musicale, mais cette fois, « The Phantom of The Opera » est présenté à Toronto.

 

 

2001

À l’automne, il vit une toute nouvelle expérience en devenant animateur de radio. Il anime l’émission matinale « Tout le monde debout » à CIEL.

 

 

2001-2002

En compagnie de Valérie Gagné, il est la vedette principale du téléroman « Les parfaits » de Guy Fournier. Bien qu’il y joue aux côtés de comédiens chevronnés comme Rita Lafontaine, Janine Sutto et Pierrette Robitaille, l’émission ne réussit pas à se tailler une place dans le cœur des téléspectateurs. C’est un échec dont plusieurs lui parlent encore aujourd’hui.

 

 

2002

Il passe à l’arrière-scène en s’impliquant dans la production du spectacle « Génération Motown »  présenté au Théâtre Capitole de Québec et repris chaque année depuis ce temps.

 

 

2004

Toujours pour le Théâtre Capitole, il s’implique dans la production du spectacle « Dalida, une vie ».

 

 

2004

Au printemps, son ancien gérant, Guy Cloutier, est arrêté et condamné à la prison pour agression sexuelle sur une mineure.

 

 

2005

Au printemps, on annonce que René Simard sera le nouveau directeur de l’Académie lors de la prochaine édition de la téléréalité « Star Académie ». Presqu’au même moment, sa sœur, Nathalie Simard, sort de l’anonymat et dévoile publiquement qu’elle était la victime de Guy Cloutier. L’affaire éclabousse René Simard qui était le tuteur légal de Nathalie au moment où se sont produits les événements. Il se retire donc du projet de « Star Académie » pour vivre ces moments difficiles dans l’intimité.

 

 

2010

En février, son père Jean-Roch Simard s’éteint au terme d’une longue maladie.

 

 

2012-…

Il est directeur artistique de l’émission de variétés « Un air de famille » animée par Patrice L’Écuyer. Même s’il n’est plus à l’avant-plan, il travaille toujours avec un grand plaisir derrière la caméra.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa discographie

 

1971

L’oiseau

1971

Ave Maria

1972

C’est demain

1972

Le temps des fêtes chez la famille Simard de l’Île d’Orléans (avec sa famille)

1972

Un enfant comme les autres

1972

Croque-soleil : 21 grands succès (album collectif, compilation sur lequel il interprète « Ne coupez pas les roses » et « Cœur de maman »)

1973

21 grands succès de René Simard (compilation)

1973

Pascale

1973

René Simard à l’église Notre-Dame (avec les Disciples de Massenet)

1974

Les dimanches après-midi

1974

Le monde de Walt Disney (compilation)

1974

Ma petite japonaise

1974

Noël autour du monde (avec les Disciples de Massenet)

1974

Parce que je t’aime (album de Régis Simard avec qui il interprète « Les gamins de l’Île d’Orléans »)

1975

En concert

1975

René Simard, super vedette internationale

1975

Les super succès de 75 (album collectif, compilation sur lequel il interprète « Maman laisse-moi sortir ce soir »)

1976

René à 15 ans

1976

Bonne fête, papa et maman

1976

Bienvenue à Montréal

1976

Les super succès de 76 (album collectif, compilation sur lequel il interprète « Baby Blue »)

1976

Musicomanie (album collectif, compilation sur lequel il interprète « L’amour c’est complique » avec Pierre Lalonde)

1977

Pepsi-Cola présente les plus grands succès de René Simard (compilation)

1977

À la Place des Nations

1977

Never Know The Reason Why

1977

Noël c’est l’amour (album collectif sur lequel il interprète « La chanson, c’est ma vie » et « Fernando »)

1978

Toujours plus loin

1978

Souvenirs de vacances (album conjoint avec Renée Martel)

1979

18 ans déjà (compilation)

1980

Un homme

1980

Le rock des années 60

1980

Noël blanc (album collectif sur lequel il interprète « Noël blanc », « Pourquoi le monde est sans amour », « Joyeux Noël » et « C’est pas sérieux »)

1980

Souvenirs d’adolescent

1981

La grande rétro (album collectif sur lequel il interprète « Great Balls of Fire, « Le monde est fou du rock’n’roll », « Run Around Sue » et « Let’s Twist Again »)

1981

Super collection (compilation)

1981

Nathalie chante pour ses amis (album de Nathalie Simard avec qui il interprète « Siffle-là notre chanson d’amour »)

1982

René Simard original

1982

20 souvenirs de Noël (compilation avec Nathalie Simard)

1982

René et Nathalie en concert (avec Nathalie Simard)

1982

Chansons inoubliables (album collectif, compilation sur lequel il interprète « Toujours plus loin »)

1983

Sur la plage (avec Nathalie Simard)

1983

Nostalgie de Noël (album collectif sur lequel il interprète « Jingle Bells Time » et « Noël blanc »)

1984

Comment ça va

1984

Joyeuses fêtes René et Nathalie (avec Nathalie Simard)

1984

Super collection (album collectif, compilation sur lequel il interprète « Souvenir d’adolescent » et « L’express de nuit »)

1984

Super collection volume 2 (album collectif, compilation sur lequel il interprète « Marilyn », « Sur la plage » avec Nathalie Simard et « Seul avec toi »)

1985

Et tu danses avec lui

1986

25 ans, 25 succès (compilation)

1987

Escale à Memphis (album conjoint avec Tony Roman, Nanette, Jason D. Williams, Richard Anthony et Carl Perkins)

1988

René et Nathalie (avec Nathalie Simard)

1993

Au nom de l’amour (album collectif sur lequel il interprète « Au nom de l’amour » avec le groupe ainsi que « Un musicien parmi tant d’autres »)

1993

E=MC2

1996

Mon village (avec Nathalie Simard et Régis Simard)

1996

Mes Noëls d’enfant (compilation)

1996

Jeanne la pucelle (album collectif avec les chansons de la comédie musicale)

1996

À  toutes les mamans (compilation)

1996

Les ballades (compilation)

1996

René et Nathalie (compilation) (avec Nathalie Simard)

1996

25 ans de carrière 1971-1996 (compilation)

2001

Génération 70 (album collectif sur lequel il interprète « L’oiseau »)

2003

Hier… encore

2003

Les grands duos (album collectif sur lequel il interprète « Tourne la page » avec Nathalie Simard)

2004

Au royaume du bonhomme hiver (album collectif sur lequel il interprète « Au royaume du bonhomme hiver » avec Pierre Lalonde)

2015

 

 

 

Ses disques 45 tours

 

 

1971

L’oiseau / Dans mes rêves

1971

Triste Noël / Noël blanc

1972

Ange de mon berceau

1972

Un enfant comme les autres / Hey monsieur le magicien

1972

L’été est là / Copacabana (avec Gilles Girard, Johnny Farago, Anne Renée et Patrick Zabé)

1972

C’est demain / À mon ami, mon père

1972

La chanson des petits poudings Laura Secord / À mon ami, mon père

1973

Ne coupez pas les roses / L’hiver est là

1973

Cœur de maman / Instrumental

1973

Dans mes rêves / Un amour d’adolescent (par Anne Renée) / La prière de l’handicapée (par Claude Cantin) / Avant toi (par Huguet Rayno)

1973

Pascale / Pourquoi la guerre (avec Pascale Guilbault)

1973

Les gamins de l’Île d’Orléans (avec Régis Simard) / Oui l’été est là

1974

Laissez-nous au moins le soleil / Tic que tic que tac

1974

Midori Iro Noyane / Non je ne pleure pas

1974

Les dimanches après-midi / À mon ami, mon père

1974

Ma petite Japonaise / Ameagari dieto

1975

Maman, laisse-moi sortir ce soir / Le monde de Walt Disney

1975

Une maman c’est toi / Les petites filles modèles

1975

L’amour c’est compliqué (avec Pierre Lalonde) / Instrumental

1975

Bienvenue à Montréal / Instrumental (chanson officielle des Jeux Olympique de Montréal)

1975

Welcome to Montréal / Instrumental (chanson officielle des Jeux Olympique de Montréal)

1975

Merci ma chance / Attends-moi quelques années

1976

Baby Blue / Baby Blue (en anglais)

1976

Fernando / La chanson c’est ma vie

1977

La mer

1977

From Québec to California / Never Know the Reason Why

1977

The Best Christmas Ever

1978

You’re my Everything / You Are Love

1978

Hey Julie, veux-tu sortir ce soir / Instrumental

1978

Souvenirs de vacances (avec Renée Martel) Instrumental

1978

Toujours plus loin / Instrumental

1979

Tous les enfants du monde (avec Nathalie Simard) / Hey Julie, veux-tu sortir ce soir / Danse, danse segnorita

1979

Tous les enfants du monde (avec Nathalie Simard) / Goldorak (par Nathalie Simard)

1980

Un homme / Oh Lady Mary

1980

Voulez-vous danser grand-mère (par Nathalie Simard) / Siffle-là notre chanson d’amour (avec Nathalie Simard)

1980

Souvenir d’adolescent / Only the Lonely

1981

Le monde est fou du rock’n’roll / Runaround Sue

1981

Faut pas pleurer / Only Crying

1983

Seul avec toi / Hollywood

1983

Emmène-moi / Tous les deux

1983

Sur la plage / Rêver (avec Nathalie Simard)

1983

Pour ceux qui s’aiment / Amour chagrin

1983

Comment ça va / Seul avec toi

1983

Jingle Bells Time / La Charlotte prie Notre-Dame (par Angèle Coutu)

1984

Je suis, tu es / Marilyn

1984

Fais pas la gueule au bon Dieu (avec Nathalie Simard) / Salut capitaine

1984

Annabelle / Amour chagrin

1984

Sous les sunlight des tropiques / Instrumental

1985

La luna de Cancun / Le démon  noir

1985

Chante la la la / Pour un amour

1985

Ne t’en fais pas (avec Régis Simard) / Et tu danses avec lui

1985

Mon amour d’un soir / Entends ma voix

1986

Musique noire / Pour un amour

1987

Memphis Tennessee / Vieux copains

1988

Tourne la page (avec Nathalie Simard) / Instrumental

1988

Tout si tu m’aimes (avec Nathalie Simard) / Instrumental

1989

Catherine / Instrumental

1989

Le ciel en plein cœur (avec Nathalie Simard) / Instrumental

1990

Comme un cri du cœur / Instrumental

1990

Prends soin de toi (avec Nathalie Simard) / Instrumental

1996

Mon village (avec Régis Simard et Nathalie Simard)

 

Ses numéros un au palmarès

(Chansons ayant atteint la première place sur un palmarès québécois)

 

1971

L’oiseau

1973

Pascale (avec Pascale Guilbeault)

1974

Les dimanches après-midi

1975

L’amour c’est compliqué (avec Pierre Lalonde)

1975

Maman laisse-moi sortir ce soir

1976

Fernando

1978

You’re My Everything

1979

Toujours plus loin

1979

Tous les enfants du monde (avec Nathalie Simard)

1979

Souvenirs de vacances (avec Renée Martel)

1980

Un homme

1981

Souvenir d’adolescent

1985

Les yeux de la faim (avec la Fondation Québec-Afrique)

 

Ses autres succès de palmarès

(Chansons ayant atteint au moins une quinzième place sur un palmarès québécois)

 

1971

Ange de mon berceau

1971

Triste Noël

1972

À mon ami, mon père

1972

La chanson des petits poudings

1972

Un enfant comme les autres

1972

Dans mes rêves

1973

L’hiver est là

1973

Les gamins de l’Île d’Orléans (avec Régis Simard)

1973

C’est demain

1973

Ne coupez pas les roses

1973

Cœur de maman

1974

Non, ne pleure pas

1974

Laissez-nous au moins le soleil

1974

Tic que tic que tac

1974

Ma petite japonaise

1975

Les petites filles modèles

1975

L’amour c’est compliqué (avec Pierre Lalonde)

1976

Baby Blue

1976

Merci ma chance

1978

Hey Julie, veux-tu sortir ce soir

1979

Souvenirs de vacances (avec Nathalie Simard)

1981

Faut pas pleurer

1984

Comment ça va

1984

Je suis, tu es

1984

Annabelle

1984

Fais pas la gueule au bon Dieu (avec Nathalie Simard)

1985

La luna de Cancun

1985

Sous le sunlight des tropiques

1985

Et tu danses avec lui

1986

Chante la la la

1988

Tout si tu m’aimes (avec Nathalie Simard)

1989

Tout si tu m’aimes (avec Nathalie Simard)

1989

Catherine

1989

Le ciel en plein cœur (avec Nathalie Simard)

1993

E=mc2

1993

Ma blonde en or

1993

Au nom de l’amour (avec la Fondation Au Nom de l’Amour)

1996

On ne vit jamais pour rien

 

Ses vidéoclips

 

1988

Tourne la page (avec Nathalie Simard)

1993

E=MC2

 

Ses spectacles

 

1971-1972

Spectacles à la Place des Arts et en tournée, avec la collaboration de Régis Simard.

1974

Festival international de la chanson de Tokyo

1974

Première partie de Daniel Guichard à l’Olympia de Paris

1975

Spectacle de clôture du MIDEM de Cannes

1975

Tournée au Japon

1977

Spectacles à Las Vegas et en tournée américaine avec le pianiste Liberace

1980

Tournée américaine avec Nathalie Simard, dans les parcs d’attraction de Disney

1981

La Grande Rétro (avec Renée Martel, Johnny Farago et les Classels)

1982

Spectacle à la Place des Arts avec Nathalie Simard

1985

Spectacle à la Place des Arts avec Nathalie Simard

1996

De concert avec le Saguenay (spectacle collectif au profit des sinistrés du déluge au Saguenay)

1996

Jeanne la pucelle (comédie musicale)

1999

The Phantom of the Opera (comédie musicale à Toronto)

2001

Cyclone (spectacles avec des humoristes français et québécois)

2012

Chantons sous la pluie (comédie musicale)

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1970-1978

TVA

Les Berger

Alain Monette

1990

SRC

Bye-Bye 1990

 

1991

SRC

Bye-Bye 1991

 

2001-2002

TVA

Les parfaits

Luc Lebeau

 

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où il y joua.

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1977-1979

CBC

René Simard Show

Variétés

1984-1987

TVA

R.S.V.P.

Variétés

1988-1990

SRC

Laser 33-45

Variétés

1988-1991

TVA

Opération Enfant Soleil

Téléthon

1991-1992

SRC

Le Gala de l’ADISQ

Remise de prix

1996

TVA

Gala Métrostar

Remise de prix

1998-1999

TVA

Gala Métrostar

Remise de prix

1998-1999

TVA

Fais-moi rire

Humour / Jeu

2006-2008

SRC

L’heure de gloire

Variétés

2014

SRC

Gala des Prix Gémeaux

Remise de prix

 

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1999

CIEL

Tout le monde debout

 

Ses publicités ou causes comme porte-parole

 

1972

Les petits poudings Laura Secord

1972

Dupuis et frères

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1972

Un enfant comme les autres (documentaire)

Denis Héroux

1973

J’ai mon voyage

Denis Héroux

1974

René Simard au Japon (documentaire)

Laurent Larouche

1995

Kids of the Round Table

Robert Tinnell

1995

A Kid In King Arthur’s Court

Michael Gottlieb

 

Prix et hommages

 

1972

Deux trophées lors du Gala des Artistes

1974

Trophée Frank-Sinatra lors du Festival de la chanson internationale de Tokyo au Japon

1984

Lors du Gala de l’ADISQ, Félix du 45 tours le plus vendu pour « Comment ça va ? »

1988

Deux Félix lors du Gala de l’ADISQ :

- 45 tours le plus vendu pour « Tourne la page » (Nathalie Simard)

- Vidéoclip de l’année pour « Tourne la page » (avec Nathalie Simard)

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

SIMARD, Jean-Roch, avec la collaboration de Danielle Simard, « Au-delà du silence », Les Intouchables, 2007, 205 pages.

 

COUILLARD, Jean, « Répertoire des succès de la chanson francophone 1950-2003 », StankéQuébécor

Média, 2003, 511 pages.

 

COUILLARD, Jean, « Répertoire des succès anglophones au Canada de 1950 à aujourd’hui », Les Éditions Uniss, 2004, 631 pages.

 

RÉMY, Edward et VÉZINA, Marie-Odile, « Têtes d’affiche », Éditions du Printemps, 1983, pages 78 à 81.

 

THÉRIEN, Robert et D’AMOURS, Isabelle, « Dictionnaire de la musique populaire au Québec 1955-1992 », Institut Québécois de la Recherche sur la Culture (IQRC), 1992, pages 449 à 453.

 

ÉCHOS-VEDETTE  Édition Spéciale, « Les 100 vedettes populaires qui ont marqués le XXè siècle », Communications Québécor, 2000, page 80.

 

 

Documents audio-visuels

 

PGC TÉLÉVISION, « René Simard – 25 ans de carrière », scénario et entrevues d’Ève Déziel, réalisation de Pierre Gagnon, 1996, 79 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Québec Info Musique

Wikipédia

La Boîte de Pendore

The Internet Movie DataBase

Northern Stars

Le Parolier

Blog Passion Simard

Discographie Simard

L’Encyclopédie Canadienne

Qui joue qui ?

Émissions.ca

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le CD « René Simard »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Juin 2005

René Simard se désiste !

Novembre 2005

René Simard fait le point sur le livre de Nathalie !

Septembre 2006

Un bon départ pour René Simard !

Février 2007

Le père des « petits Simard » raconte sa version !

Août 2007

Le carnet social – Bravo aux tourtereaux (20ième anniversaire de mariage)

Dossier spécial

« Bye-bye » : Une tradition du nouvel an !

Diaporama

50 ans de TVA – Top-15 des variétés et talk-show

Diaporama

50 ans de TVA – Souvenirs et anecdotes

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1972 à 1976

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1987 à 1991

 

 

 

 

 

Fiche #421

Intronisation au Temple de la Renommée le 6 mars 2011.

Dernière mise à jour le 13 mars 2015.