www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

TONY

Description : Description : tony_roman1.jpg

ROMAN

(1942 – 2007)

 

Sa fiche-bio

Sa discographie

Ses numéros un au palmarès

Ses autres succès de palmarès

Ses spectacles

Ses rôles au cinéma

Textes et scénarios pour le cinéma

Crédits et liens

  

(Source photo : Rétro jeunesse 60 )    

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1942

Il naît à Montréal le 1er août sous le nom d’Antonio D’Ambrosio dans une famille d’origine italienne.

 

 

Années 50

Pendant sept ans, il étudie le piano au Conservatoire royal de musique.

 

 

1959

Il donne ses premiers spectacles dans les salles de danse avec son groupe Tony et les Tip Tops.

 

 

Années 60

Au tout début des années 60, il est pianiste accompagnateur pour des artistes populaires de l’époque, dont Tony Massarelli, Donald Lautrec et les Baronets.

 

 

1964

Il débute lui-même sur disque. Ses débuts sont fulgurants : sa chanson « Do wah diddy » grimpe à la première place de tous les palmarès. Le 45 tours se vend à plus de 130 000 exemplaires. Il enregistre aussi son premier 33 tours : « Monsieur yé-yé ».

 

 

1965

Faisant carrière avec un groupe sous le nom de Tony Roman et ses Dauphins, il réussit à placer une deuxième chanson en tête des palmarès : « Sha la la ». La fièvre Tony Roman bat son plein et les jeunes filles hurlent sur son passage. Lors de son passage à l’émission « Jeunesse d’aujourd’hui », une jeune fille sort même de l’assistance pour se jeter sur lui. Il devient l’idole incontestée de l’époque yé-yé.

 

 

1965

Avec Michèle Richard, Jenny Rock et Dany Aumont, il participe à la revue musicale « Yé-yé 65 » qui fait l’objet d’une tournée québécoise et d’un court-métrage de Claude Fournier, « On sait où entrer Tony, mais c’est les notes ».

 

 

 

Il enregistre quelques chansons avec un nouveau groupe, Tony Roman 5.

 

 

1965-1966

Il fait un séjour de 18 mois aux États-Unis. Il y fait la connaissance d’une jeune chanteuse originaire du Mississippi, Nanette Workman. Il tombe éperdument amoureux d’elle et l’incite à émigrer au Canada en lui promettant de l’aider à faire carrière.

 

 

1967

De retour au Canada, il tente de permettre à Nanette Workman de faire ses premiers enregistrements sur disque, mais aucune compagnie ne veut le faire, prétextant que le fort accent anglophone de la chanteuse ne plaira pas au public québécois. Tony Roman devient donc producteur et fonde sa propre compagnie de disques, Canusa. C’est de cette façon qu’il enregistre ses premières chansons en duo avec Nanette Workman.

 

 

 

En plus de Nanette Workman, les disques Canusa assurent l’enregistrement d’autres chanteurs populaires de l’époque, dont Patrick Zabé, Johnny Farago, les Hou-Lops, la Révolution Française et Stéphane.

 

 

1967-1968

Nanette et Tony Roman obtiennent un certain succès en duo sur disque en devenant en quelque sorte les « Sonny & Cher » québécois. Leurs principales pièces ont pour titre : « Hey Joe », « Les petites choses », « Petit homme » et « C’est l’amour qui nous a conduit à l’hôtel ».

 

 

1968

Nanette et Tony Roman animent une émission estivale à la télévision de Radio-Canada, « Fleur d’amour, fleur d’amitié ». Le titre de l’émission est basé sur l’un de leurs succès qui se classe numéro un au palmarès, chanson qui est aussi le thème de l’émission.

 

 

1969

Il fonde une nouvelle compagnie de disques, Révolution, qui enregistre les succès d’une nouvelle génération d’artistes, comme Richard Tate, Richard Séguin, Gilles Valiquette, Walter Rossi et George Thurston, mieux connu sous le nom de Boule Noire.

 

 

 

Au fil des ans, il fonde aussi plusieurs autres compagnies de disques qui se spécialisent dans des styles musicaux bien particulier, anticipant toujours les nouvelles tendances, dont plus tard la mode punk.

 

 

Années 70

Comme producteur, il accorde beaucoup de temps à la carrière des artistes dont il publie les enregistrements. Petit à petit, il met lui-même en veilleuse sa propre carrière de chanteur.

 

 

 

Il devient papa d’un fils, Anthony Christophe D’Ambrosio.

 

 

1974

Il fait une apparition au cinéma dans le film « Bulldozer » de Pierre Harel.

 

 

1975

Il effectue un retour remarqué sur disque avec la chanson « La grosse Mado » qui obtient un grand succès. Malgré tout, la folie d’antan est disparue.

 

 

1979

Il s’exile en Californie où il passe une quinzaine d’années. Il y travaille sur la composition de musique de films et de certains scénarios.

 

 

1982

Il compose la trame sonore du film « Scandale ».

 

 

1988

Il se marie à Romani, une jeune actrice américaine qu’il a rencontré lors de son séjour en Californie. Leur union sera de courte durée.

 

 

Années 90

De retour au Québec, il devient producteur au cinéma en se joignant à Malo Films.

 

 

1999

Il coproduit et coscénarise le film « Ladies Room » mettant en vedette John Malkovich.

 

 

2004

Après un séjour sur un terrain de camping québécois, il lui vient une idée de scénario pour un film. Cette vague idée deviendra le film « Camping sauvage » mettant en vedette Guy A. Lepage qui devient, en 2004, le film québécois ayant vendu le plus de billet.

 

 

2005

Lors de la Soirée des Jutra, le film « Camping sauvage » se mérite la Bobine d’or décernée au film ayant enregistré le plus de recettes au box-office.

 

 

2007

Le grand succès de sa carrière, « Doo wah diddy », connaît un nouveau souffle alors qu’elle est reprise par Antoine Gratton sur l’album « Chansons à gogo » qui rend hommage à une quinzaine de chansons de l’époque yé-yé.

 

 

2007

Il travaille sur un projet cinématographique de docu-fiction sur l’entourage de Céline Dion à Las Vegas. Le projet est en tournage mais n’est pas achevé lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’une grave maladie.

 

 

2007

Atteint d’un cancer du foie inopérable, Tony Roman meurt le 8 juin à 64 ans. Ses funérailles ont lieu le 14 juin en l’église Notre-Dame-de-la-Défense, dans la Petite-Italie, à Montréal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa discographie

 

1964

Monsieur yé-yé

1965

Hommage à Gilbert Bécaud

1965

Doo wah diddy diddy

1967

Tony Roman

1967

Nanette (album de Nanette Workman avec qui il interprète quelques chansons)

1968

Réveillon chez la famille Canusa (album collectif sur lequel il interprète « Joyeux Noël » et « Le bonhomme hiver » avec Nanette Workman)

1968

Maledictus Sound (avec Jean-Pierre Massiera)

1968

Fleur d’amour, fleur d’amitié (album en duo avec Nanette Workman)

1969

Tony Roman en spectacle

1969

Le palmarès de Tony Roman (compilation)

1970

Tony Roman (compilation)

1976

Musicomanie (album collectif sur lequel il interprète « La grosse Mado »)

1986

Escale à Memphis (album collectif)

2000

Do wah diddy (compilation)

2009

C’est fou mais c’est tout (compilation)

 

Ses disques 45 tours et simples

 

1963

Lance la pierre / Deux corps sur la plage

1963

Une bonne année pour les filles / Vive les congés

1964

Elle t’aime / Non

1964

Doo wah didi / Ne triche pas

1965

Sha la la / Rappelle-toi

1965

Le béton et le ciment / Na Na Na

1966

Personne sauf toi / Hey Hey Hey

1966

Crier, crier, crier / Quand je t’embrasse

1966

Prends-moi / Mickey’s Monkey

1966

Hanky Panky / Grande fille

1967

Petit homme / T’es ma vie (avec Nanette Workman)

1967

Hey Joe / Où t’en vas-tu (avec Nanette Workman)

1967

Tu peux t’en aller / L’ombre dans le brouillard

1967

Mustang Sally / Miki Hoeky

1967

Shadow On A Foggy Day / Maggie

1967

Mercy, Mercy (avec Nanette Workman) / Ann Koran (par Nanette Workman)

1967

C’est l’amour qui nous a conduit à l’hôtel / Tu peux t’en aller (avec Nanette Workman)

1967

Le bonhomme hiver / Joyeux Noël (avec Nanette Workman)

1968

Mame / C’est ce que Tony dit

1968

Fleurs d’amour, fleurs d’amitié / Les petites choses (avec Nanette Workman)

1968

Les bicyclettes de Belsize / Passé, présent et futur

1969

Dans la vie / Ce n’est pas mon monde

1969

Reviens (par Nanette Workman) / Une raison pour te croire

1969

Je marche seul / Je serai toujours là

1969

Attends-moi, je reviens (avec Nanette Workman)

1970

Mes blouses / Au Canada

1970

Vers l’Atlantide / Comment

1971

La grosse Mado / Lady

1971

La ballade de Riel et Chénier / Ah! Comme on s’ennuie (par Madeleine Chartrand)

1972

Come And See The Show / Rain Train Crescent Street (avec Ze Bon Bon Band)

1973

Bébé, viens que je t’aime (par Madeleine Chartrand) / Darling, I Love You

1975

À cheval sur un billot / La grosse Mado

1976

Joe le caméléon / Laura Rose

1978

Doo wah didi / Hanky Panky (réédition)

1980

If You Do It To Me / Soho Rider (avec Ze Bon Bon Band)

1982

Scandale / Instrumental

 

Ses numéros un au palmarès

(Chansons ayant atteint la première place sur un palmarès québécois)

 

1964

Do wah diddy

1965

Sha la la

1968

Fleur d’amour, fleur  d’amitié (en duo avec Nanette Workman)

1975

La grosse Mado

 

Ses autres succès de palmarès

(Chansons ayant atteint au moins une quinzième place sur un palmarès québécois)

 

1966

Hanky Panky

1967

Petit homme (en duo avec Nanette Workman)

1967

Hey Joe (en duo avec Nanette Workman)

1968

Les petites choses (en duo avec Nanette Workman)

1968

Les bicyclettes de Belsize (en duo avec Nanette Workman)

1968

C’est l’amour qui nous a conduits à l’hôtel (en duo avec Nanette Workman)

1970

Mes blues

1972

La ballade de Riel et Chénier

1982

Scandale

 

Ses spectacles

 

1965

Yé-Yé 65 (revue musicale avec Danny Aumont, Michèle Richard et Jenny Rock)

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1966

On ait où entrer Tony, mais c’est les notes

Claude Fournier

1974

Bullldozer

Pierre Harel

1980

Les chiens chauds

Claude Fournier

1992

Scanners III : The Takeover

Christian Duguay

2004

Camping sauvage

André Ducharme, Guy A. Lepage et Sylvain Roy

 

Ses textes et scénarios pour le cinéma

 

2000

Ladies Room

Gabriella Cristiani

2004

Camping sauvage

André Ducharme, Guy A. Lepage et Sylvain Roy

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

COUILLARD, Jean, « Répertoire des succès de la chanson francophone 1950-2003 », StankéQuébécor

Média, 2003, 511 pages.

 

ROY, Léo, « La merveilleuse époque des groupes québécois des années 60 », Les Éditions Rétro Laser, 2003, pages 162-163.

 

THÉRIEN, Robert et D’AMOURS, Isabelle, « Dictionnaire de la musique populaire au Québec 1955-1992 », Institut Québécois de la Recherche sur la Culture (IQRC), 1992, pages 429-431.

 

 

Documents audio-visuels

 

POLY-PRODUCTIONS, « Le vent des années 60 », réalisation de Pierre Brochu, 1993, série documentaire diffusée à Radio-Canada.

 

TV MAX PLUS INC., « Musicographie : Jeunesse d’aujourd’hui », réalisation de Jean-François Blais, diffusé sur Musimax, 2005, 45 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Rétro jeunesse 60

Québec Info Musique

Wikipédia

Le Parolier

Les Disques Mérite

Do wah diddy diddy, les paroles

The Internet Movie DataBase

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Achetez le CD « Do wah diddy ».

Achetez le CD « Juke-box vacances »

Acheter le CD « C’est fou mais c’est tout »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Mai 2007

Tony Roman frappé par le cancer !

Juin 2007

La mort rapide de Tony Roman !

Juin 2007

Ciao Tony !

Dossier spécial

Les grands disparus 2007 !

 

 

 

 

 

Fiche #20

Intronisation au Temple de la Renommée le 12 juin 2007.

Dernière mise à jour le 21 mai 2014.