www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

MICHEL

Description : Description : Description : louvain

LOUVAIN

(1937 – …)

 

Sa fiche-bio

Sa discographie

Ses numéros un au palmarès

Ses autres succès de palmarès

Ses vidéoclips

Ses spectacles

Ses rôles à la télévision

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Ses publicités ou causes comme porte-parole

Ses rôles au cinéma

Les livres et documents qu’il a publiés

Prix et hommages

Crédits et liens

(Source photo : www.ovation.qc.ca)    

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1937

Naissance le 12 juillet à Thetford Mines sous le nom de Joseph Paul Yvon Michel Poulin.

 

Son père : Ernest Poulin travaille dans les mines d’amiante.

 

Sa mère : Jeannette Delisle.

 

Il est le quatrième d’une famille de 7 enfants.

 

 

 

Comme maman Poulin a de lourdes tâches familiales, le petit Michel est placé pensionnaire dans une institution de St-Ferdinand d’Halifax, dans la région de l’Amiante. Mais son séjour à l’extérieur de la famille fut assez court.

 

 

 

Dans sa jeunesse, Michel Poulin pratique plusieurs activités, notamment des sports. Côté musical, il participe à la fanfare de Thetford Mines. Il participe aussi à une émission de radio servant à faire découvrir des talents locaux.

 

 

1954

Il entre sur le marché du travail. Il est employé par la boutique Setlakwe, surtout pour monter des étalages.

 

 

1955-1957

Il est responsable des vitrines de la ferronnerie Ferland de Thetford. La fin de semaine, il accompagne son frère dans différents clubs du Québec où celui-ci chante avec un orchestre sous le nom d’André Roc. À l’occasion, des membres de l’orchestre demandent à Michel de faire sa petite chanson.

 

 

 

La renommée d’André Roc commence à grandir et on le réclame à Montréal où il obtient un engagement régulier. Il quitte donc l’orchestre et Michel Poulin en profite pour le remplacer. Michel chante avec l’orchestre sous le nom de Mike Mitchell, puis de Mike Poulin.

 

 

1956

Le 18 octobre, il fait sa première apparition à la télévision, lors de l’émission « Café Express » à CHLT de Sherbrooke où l’orchestre avait été invité pour sa réputation dans les salles de danse.

 

 

1957

En février, il quitte définitivement son travail à la ferronnerie après avoir obtenu un engagement régulier avec son orchestre dans un hôtel de Sherbrooke. Il porte alors le nom de Michel Paulin. Insatisfait de ce nom, quelqu’un lui suggère le nom de Louvain en référence au chanteur André Louvain. Dès lors, il devient Michel Louvain et gardera ce nom tout le reste de sa carrière.

 

 

 

Un peu plus tard dans l’année, il retrouve son frère à Montréal. André Roc est devenu une vedette bien connue du milieu des cabarets à Montréal. Il lui propose de participer à un concours d’amateurs au Mocambo, après quoi il est engagé à l’Hôtel Centrale.

 

 

 

À l’automne, Yvan Dufresne devient son imprésario et lui propose d’enregistrer son premier disque qui comprend les chansons « Buenas noches mi amor » et « Adieu ». Le succès n’est pas instantané. Les ventes du disque 78 tours démarrent lentement.

 

 

1958

Il est engagé pour travailler au cabaret Chez Gérard à Québec. Devenu assez connu dans la Vieille Capitale, on lui demande de chanter pour le Gala des Splendeurs qui est présenté pour la première fois à l’extérieur de Montréal. C’est donc au Colisée de Québec, le 3 mai 1958, qu’il fait sa première apparition professionnelle à la télévision en chantant « Buenas noches mi amor » devant la Miss Radio-Télévision de l’année, la comédienne Béatrice Picard.

 

 

 

Dès son passage au Gala des Splendeurs, le succès est phénoménal. Les téléphonistes de Radio-Canada sont débordées d’appel, tout le monde veut connaître Michel Louvain.

 

 

 

Il participe à toutes les émissions de variétés de Radio-Canada à l’époque. Pour parfaire son art, il suit aussi des cours de pose de voix avec Simone Quesnel et des cours de diction avec Tania Fédor.

 

 

 

En octobre 1958, on le considère déjà comme une grande vedette, si bien que la municipalité de Thetford Mines l’invite à venir signer son livre d’or.

 

 

 

En décembre, lors d’un spectacle au théâtre Odéon Mercier de Montréal, il annonce qu’il signera des autographes dans le hall après le spectacle. Les jeunes filles deviennent hystériques et créent une mini-émeute qui nécessite l’intervention des policiers. C’était du jamais vu au Québec pour un artiste populaire. Dès ce moment, on parle du « phénomène Michel Louvain » et on compare les démonstrations du public à celles engendrées aux États-Unis par Elvis Presley.

 

 

 

Non seulement Michel Louvain est-il une vedette adulée du public, mais il provoque même des émeutes, un phénomène unique pour une personnalité artistique. Les jeunes filles l’attendent à la sortie de ses spectacles pour pouvoir le toucher ou même lui arracher un vêtement ou une poignée de cheveux. Souvent, il doit être escorté par les policiers pour sortir des salles de spectacles, comme ce fut le cas au Théâtre Odéon Mercier. En d’autres occasions, on doit lui trouver une sortie plus discrète. Au Palais Montcalm, à Québec, on a dû le faire transporter par un camion de pompier. Une autre fois, au Colisée de Québec, on a dû le sortir en hélicoptère pour échapper à la foule.

 

 

 

Il enregistre le premier album de sa carrière à la fin de l’année, un disque de Noël qu’il fait conjointement avec André Bertrand.

 

 

1959

Sa popularité ne cesse de croître et il grimpe au palmarès avec sa chanson « Lison ».

 

 

 

Lors du Gala des Splendeurs, il reçoit le trophée Frigon décerné à l’artiste le plus populaire de l’année.

 

 

 

En novembre, il quitte pour Paris où il enregistre un nouvel album avec la compagnie Apex. C’est à ce moment qu’il enregistre la chanson « Linda », promise à un grand succès.

 

 

1960

Il participe au premier défilé du Carnaval de Québec en montant sur le char de la station de radio CJLR. Dès lors, la radio de CHRC qui en avait fait son chanteur chouchou boycotte ses chansons.

 

 

 

Il participe à une tournée organisée par Jean Grimaldi.

 

 

 

La chanson « Un certain sourire » se classe en première place de tous les palmarès et devient l’un des succès les plus importants de l’année.

 

 

 

En septembre, il subit une délicate intervention chirurgicale aux cordes vocales, un drame pour un chanteur. Heureusement, l’opération réussit.

 

 

 

Il tient la vedette pendant une semaine à la Tête de l’Art à Paris. Comme il interprète surtout des chansons de compositeurs français, il ne réussit pas à se démarquer en Europe.

 

 

1961

Le 14 février, sa chanson « Un certain sourire » lui permet de remporter le Grand Prix du Disque Canadien de CKAC. Ce grand prix s’accompagne d’un contrat de 39 semaines pour animer une émission de radio à CKAC, « Grand prix du Disque Canadien ».

 

 

 

Une autre chanson avec prénom se hisse au sommet des palmarès. « Louise » est le tube de l’été.

 

 

 

On lance des bas pour dames portant le nom de Michel Louvain. Cette aventure commerciale fut de courte durée.

 

 

1962

Il se produit en spectacle à Puerto Rico où il reçoit un accueil plutôt favorable de la part du public. Il y retournera à quelques reprises dans les années suivantes.

 

 

 

Il chante une nouvelle chanson de Pierre Nolès, « Sylvie », qui se hisse à la tête des palmarès à la fin de l’année, alors que le Carnaval de Québec approche à grands pas, comme dans la chanson.

 

 

 

La chanteuse Rosita Salvador intente une injonction sur sa chanson « Cette nuit », car il la nomme dans cette chanson en laissant entendre qu’elle s’est montrée compréhensive pour des gestes que la censure interdit de nommer. La querelle se termine à l’amiable.

 

 

 

La journaliste Francine Lusignan publie la biographie « Michel Louvain, phénomène ou artiste préfabriqué ».

 

 

1963-1964

À la télévision, il anime sa première continuité, « Sous le ciel de Montréal », une série estivale qu’il co-anime avec Lise Watier. Face au succès, la série dure un an.

 

 

1963

Dans le cadre d’une série télévisée, il joue le prince Danilo dans une opérette montée par Lionel Daunais.

 

 

1964

Avec une dizaine d’artistes issus du milieu des cabarets, il donne un spectacle à la Place des Arts de Montréal. Plus de 9 000 personnes y assistent.

 

 

 

Il lance l’album « Aloha » composé de mélodies à saveur exotiques. Malgré tout, c’est la chanson « Auprès de ton cœur » qui obtient les faveurs du public.

 

 

1965

Le 5 juin, il est consacré Monsieur Radio-Télévision dans le cadre du Gala des Artistes, prix décerné à la vedette masculine la plus populaire auprès du public. Fort de ce succès, il enregistre un album en duo avec la Miss Radio-Télévision de cette même année, Margot Lefebvre.

 

 

 

À l’été, il renoue avec les palmarès grâce au succès de sa chanson « Pourquoi donc as-tu brisé mon cœur ».

 

 

 

Dans le cadre de l’émission « Jeunesse d’aujourd’hui », il reçoit un disque d’or soulignant la vente de plus de un million de disques depuis le début de sa carrière.

 

 

 

À l’automne, il anime une nouvelle série de variétés avec Monique Gaube, « Nous les amoureux ».

 

 

1966

Lors du Gala des Artistes, il monte sur scène avec Monique Gaube pour recevoir le trophée Méritas de la meilleure émission musicale pour « Nous les amoureux ».

 

 

 

Nouveau succès radiophonique : « Plaisirs de la nuit », adapté d’une chanson de Frank Sinatra.

 

 

1967-1969

Il anime une nouvelle série de variétés de Télé-Métropole, « Formi… formidable ».

 

 

1968

Il se lance en affaires en achetant la boutique de fleurs qui appartenait à son frère, André Roc. La boutique deviendra une chaîne au fil des ans et prospérera jusque dans les années 80.

 

 

1970-1971

Il anime une nouvelle série estivale à la télévision, « Zoom en liberté ».

 

 

1972

Il joue un petit rôle dans le film de Louis-Georges Carrier, « Le p’tit vient vite ».

 

 

1973

En octobre, décès de son père Ernest.

 

 

1975

Il participe au « Spectacle de charme » présenté dans le cadre des fêtes de la St-Jean. Sur scène avec lui, on retrouve les chanteurs favoris de ces dames, soit Fernand Gignac, Paolo Noël, Guy Boucher, Jacques Normand et Serge Laprade.

 

 

 

On peut le voir dans un numéro spécial du « Bye-Bye 1975 » tout comme 75 autres artistes.

 

 

1976

Lancé au début de l’année, son nouveau 45 tours lui apporte un succès inattendu. La chanson « La dame en bleu » se classe en première position des palmarès québécois. Ça faisait 11 ans qu’une chanson de Michel Louvain n’avait pas atteint ce sommet.

 

 

 

« La dame en bleu » est une version française de la chanson « Lady In Blue ». C’est à Christine Charbonneau que les paroles françaises sont attribuées. Cette chanson devient le plus grand succès de la carrière de Michel Louvain.

 

 

 

Au milieu de l’année, fort du succès de « La dame en bleu », il lance une autre chanson qui obtient aussi beaucoup de succès, « Ma belle gitane ».

 

 

1977

Michel Louvain lance un nouvel album, « La dame en bleu », comprenant notamment l’énorme succès de l’année précédente.

 

 

 

Le 25 mai, il est l’invité spécial de l’émission « Les coqueluches » à Radio-Canada, émission de variétés animée par Guy Boucher et Gaston L’Heureux. Sa mère fait partie des invités de l’émission. Alors que Michel chante une chanson avec sa mère dans ses bras, celle-ci s’évanouit. Transportée d’urgence à l’hôpital pour un AVC, sa mère reste dans le coma pendant deux semaines. Elle gardera des séquelles jusqu’à son décès.

 

 

 

En septembre, il est acclamé par la foule lors d’un spectacle à la Place des Arts de Montréal, son premier en solo.

 

 

 

À la fin de l’année, il préside le radiothon Le Noël du Bonheur, une organisation qui vise à apporter du réconfort aux personnes âgées malades. L’événement devient par la suite un téléthon que Michel Louvain anime jusqu’au début des années 1990.

 

 

1978

Il connaît de nouveau un grand succès sur disque, « Une larme d’amour », qui se classe numéro un sur les palmarès.

 

 

 

En mai, son frère André Roc, lui aussi chanteur, perd la vie dans un accident d’automobile au Mexique. Il avait 44 ans.

 

 

 

Il joue au cinéma dans le film « L’ange gardien » aux côtés de Margaret Trudeau.

 

 

1979

Il fonde sa propre compagnie de disques, Rico.

 

 

1981

Il se produit en spectacle avec Pierre Lalonde et Donald Lautrec lors d’un spectacle intitulé « Les 3 L ».

 

 

1982

Ses 25 ans de carrière sont soulignés en grand. D’abord, il lance son autobiographie, « La chanson, c’est ma vie ». Puis, il donne un nouveau spectacle à la Place des Arts. Finalement, il enregistre la chanson « 25 ans d’amour ».

 

 

1984

Il offre le spectacle « Autour du monde » dans la plus pure tradition des spectacles de music-hall à grand déploiement.

 

 

1985

Décès de sa mère, Jeannette, après une longue maladie.

 

 

1987

On lui offre de co-animer avec Yves Corbeil la nouvelle émission de variétés quotidienne de TVA, « De bonne humeur ». À peine quelques jours après le début de la série, le torchon brûle entre Michel Louvain et Yves Corbeil qui ne s’entendent pas du tout. Yves Corbeil est remercié et Jacques Auger devient le co-animateur de Michel Louvain.

 

 

 

Ensemble, Michel Louvain et Jacques Auger donnent de fort bons moments de divertissement au public qui les regarde à l’heure du souper.

 

 

1988

Lors du Gala Métrostar, il reçoit deux trophées : celui du chanteur de l’année et celui de la personnalité masculine de l’année. Ces prix sont attribués par vote populaire.

 

 

1990

Sa ville natale, Thetford-Mines, inaugure une rue portant son nom.

 

 

1991-1992

Jacques Auger quitte l’animation de l’émission « De bonne humeur ». Il est remplacé par Claude Saucier. La série se termine à la fin de cette saison.

 

 

1993

Il lance un nouvel album, « Je déclare l’amour », qui est édité sur disque compact. Il devient donc l’un des rares artistes québécois à avoir endisqué sur 78 tours et sur CD à la fois, et ce, dans des enregistrements originaux.

 

 

1994-1996

Il se retrouve de nouveau à la tête d’une émission quotidienne de variétés, cette fois à Radio-Canada. Pour « Louvain à la carte », les enregistrements se font à Place Laurier à Ste-Foy.

 

 

 

Après la fin de « Louvain à la carte », on pourrait croire qu’il prend une retraite bien méritée. Et pourtant, il ne fait que ralentir le travail. On continue de le voir sporadiquement dans certaines émissions de télévision et il se produit en spectacle dans des endroits plus intimes.

 

 

1998

Il se produit au Casino de Montréal pendant 8 mois à guichets fermés.

 

 

2007

On souligne ses 50 ans de carrière. Pour cette occasion, sa ville natale de Thetford-Mines présente une exposition d’objets rappelant la carrière de Michel Louvain. Une compilation des ses premiers succès est aussi lancée sur disque. Finalement, il effectue un retour sur scène à la Place des Arts et en tournée avec le spectacle « 50 ans d’amour et plus ».

 

 

2009

Il reçoit la médaille d’honneur de l’Assemblée Nationale et est ainsi salué par tous les partis politiques de la province.

 

 

2009

Il fait l’objet d’un documentaire de Claude Demers, « Les dames en bleu », qui portent sur l’attachement que lui porte ses fans.

 

   

2010

Il reçoit le titre de Chevalier de l’Ordre National du Québec des  mains du premier ministre Jean Charest.

 

 

2013

Sa participation dans un gala Juste pour rire animé par Éric Salvail fait jaser tout le monde : il chante en coréen et danse sur scène dans une reprise du succès mondial « Gangnam Style ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa discographie

 

1958

Sainte nuit, douce nuit (avec André Bertrand et la Fraternité des Policiers de Montréal)

1958

Michel Louvain

1958

Tout le monde chante (album collectif)

1959

Ici Michel Louvain (ALF-1510)

1959

Ici Michel Louvain (ALF-1520)

1960

Tour de chant

1961

Après minuit

1962

Michel Louvain chante ses succès

1963

Toi et moi

1964

Michel

1965

Gala 65 avec Margot et Michel (album conjoint avec Margot Lefebvre)

1965

Aloha

1965

Cœur à chœurs

1966

Un peu plus de chansons

1966

Chants de Noël (album conjoint avec André Bertrand)

1967

Mes plus grands succès (album compilation)

1967

Formi… formidable

1967

Rarissimo (album conjoint avec Michèle Richard)

1968

Michel Louvain collection #1 (album compilation)

1968

Souvenirs exotiques

1969

Michel Louvain collection #2 (album compilation)

1969

Michel Louvain collection #3 (album compilation)

1969

Chante Marie

1973

Ma vie, c’est l’amour

1974

21 disques d’or (archives du disque québécois) (album compilation)

1974

La grande kermesse western

1976

22 prénoms populaires (album collectif sur lequel il interprète « Louise », « Oh ma Lili » et « Lison »)

1977

La dame en bleu

1977

Les super vedettes du palmarès (album collectif sur lequel il interprète « La dame en bleu » et « Ma belle gitane »)

1977

Palmarès d’or 1977 (album collectif sur lequel il interprète « La dame en bleu » et « Ma belle gitane »)

1978

En spectacle au Grand Théâtre de Québec

1978

Disque d’or volume 1 (compilation)

1978

Toujours 20 ans (album compilation)

1978

Une larme d’amour

1979

En harmonie

1979

Un message d’amour et de paix

1980

Michel Louvain 80

1980

L’amour en chansons (album collectif sur lequel il interprète « Une larme d’amour »)

1981

Les 3L (album conjoint avec Donald Lautrec et Pierre Lalonde)

1982

Medley 25ième anniversaire de Michel Louvain

1982

Chansons inoubliables (album collectif sur lequel il interprète « La dame en bleu »)

1983

Michel Louvain volume 1 (album compilation)

1984

Mes plus belles chansons d’amour (album compilation)

1984

Super collection volume 2 : 20 grands succès (album collectif sur lequel il interprète « 25 ans d’amour »)

1984

Les plus belles chansons d’amour volume 3 (album collectif sur lequel il interprète « J’ai tant d’amour en moi »)

1985

Michel Louvain

1986

Il faut s’aimer

1987

La vieille dame

1988

L’amour sera toujours l’amour

1989

Romantique

1989

Noël avec vous

1993

Je déclare l’amour

1997

Les grands succès volume 1 - 1957- 1960 (album compilation)

1997

Les grands succès volume 2 (album compilation)

1997

Les grands succès volume 3 (années 60) (album compilation)

1997

Volume 4 : Aloha (album compilation)

1997

Volume 5 : Un peu plus de chansons (album compilation)

1997

Volume 6 : La dame en bleu (album compilation)

2002

Les grands succès (album compilation)

2002

Les grands succès volume 2 (album compilation)

2002

Mes premières chansons (album compilation)

2002

Mélancolie (album compilation)

2002

Aloha (album compilation)

2002

La dame en bleu (album compilation)

2002

Je déclare l’amour (album compilation)

2002

20 grandes chansons d’amour (album compilation)

2002

Michel Louvain chante Noël (album compilation)

2005

La ville de Québec (album collectif sur lequel il interprète « Sylvie »)

2007

Anthologie : 50 chansons (album compilation)

2007

50 ans d’amour

2007

Cocktail lounge : Rendez-vous à Paris (album collectif sur lequel il interprète « Vous qui passez sans me voir »)

2007

XL60.1 (album collectif sur lequel il interprète « La dame en bleu »)

2007

Le temps des fêtes chez-nous (album collectif sur lequel il interprète « Il est né le divin enfant »)

2008

Chansons de Québec (album collectif sur lequel il interprète « Sylvie »)

2008

Si Québec m’était conté (album collectif sur lequel il interprète « Sylvie »)

2008

Viens faire un tour (album collectif en hommage à Michel Conte sur lequel il interprète « Heureusement que tu es là »)

2009

Rendez-vous rose (album des Lost Fingers avec qui il chante « La dame en bleu »)

2009

La victoire de l’amour en chansons (album collectif sur lequel il interprète « Quand les hommes vivront d’amour »)

2011

Je n’ai pas changé

2011

75 ans, 75 chansons (album collectif sur lequel il interprète « La dame en bleu »)

2011

Le retour de nos idoles (album collectif sur lequel il interprète « Louise »)

2012

50 succès des années 50 (album collectif sur lequel il interprète « Pardon »)

2012

Les duos improbables (album collectif sur lequel il interprète « J’ai ta main » avec Ariane Moffatt)

2012

Le disque record des slows volume 2 (album collectif sur lequel il interprète « Sylvie »)

2012

Le disque record des slows volume 4 (album collectif sur lequel il interprète « La dame en bleu »)

2012

Époque romantique (album collectif sur lequel il interprète « Buenas noches mi amor »)

2013

La magie de Noël (album collectif sur lequel il interprète « Marche des rois mages »)

 

 

Ses disques 78 tours et 45 tours

 

 

1957

Buenas noches mi amor / Adieu

1958

Lison / Je t’ai donné tout mon amour

1958

Adeste Fideles / Sainte nuit

1959

Dors mon amour / Tu n’as pas compris

1959

Aye ! Mourir pour toi / Plein cœur

1959

Pardon / Oh mon bonheur

1959

Ça Bergers assemblons-nous / Il est né le divin enfant

1960

Vivre avec toi / Déjà

1960

Linda / Crédo d’amour

1960

Où vont les étoiles / L’air de Paris

1960

On s’amuse à l’amour / Monsieur Liszt

1960

Les amants / Le ciel

1960

Un certain sourire / Chacha boum

1961

Tout comme à Venise / Ami, ami

1961

Louise / Lorsque ma joie s’envole

1961

Aventures dans les îles / C’est un secret

1961

Le vieux manoir / Je ne sais pas

1962

Mélancolie / Je cherche un espoir

1962

Sylvie / Toi et moi

1962

Cette nuit / Pleure

1963

Mensonge / Adieu mon amour

1963

Chaque soir / Je te perds

1963

La ville pleure / Il sera trop tard

1964

Plus je t’entends / Pauvre petite fille riche

1964

Auprès de ton cœur / Cadre d’argent

1964

Sylvie / La ville pleure

1964

Buenas noches mi amor / Lison

1965

Pourquoi donc as-tu brisé mon cœur / Déjà

1966

Bercé par la houle / Les beaux jours

1966

Magali / La fille d’Ipanéma

1966

Plus je t’entends / Auprès de ton cœur

1966

Le temps des îles / C’est toi

1966

Plaisirs de la nuit / Viens dans mon cœur

1967

Maria Teresa / Ma vérité

1967

Je t’aime (avec Dominique Michel) /Je crois que je vais pleurer (par Dominique Michel)

1967

Souvenir de Montréal / Montreal Love Story

1967

Chante encore mon cœur / Poupée de bonbon

1967

Lady / Je n’m’habitue pas

1968

La chapelle au clair de lune / Le cœur me fait des bonds

1968

Emporte-moi / Heureusement tu es là

1968

Anna Malia / Le petit Esquimau

1969

C’était notre chanson / Une rose au cœur

1969

La ville d’amour / Marie

1970

Souvenir / Chante avec moi

1970

Un mot d’amour, un mot d’adieu / Je suis là

1970

Reviendras-tu / Il ne faut jamais pleurer

1970

Les mêmes mots, les mêmes gestes / Petit

1971

Un peu d’amour / Reine des vents

1971

Oh mon frère / L’envolée

1972

Il est trop tard / Who’s Sorry Now

1972

Si tu voulais / Cette mélodie

1973

J’attendrai / Y’a-tu quelqu’un qui vient avec nous à Québec ?

1974

La plus belle femme du monde / Y’a-tu quelqu’un qui vient avec nous à Québec ?

1974

Notre paradis / Instrumental

1974

Les fesses / Je veux l’épouser pour un soir

1975

Je n’aime pas dormir tout seul / Douce rose

1975

Je veux vivre avec toi / Dormir une autre nuit près de toi

1976

La dame en bleu / Je veux t’oublier

1976

Ma belle gitane / Jolie Laura

1976

Ta place est toujours là / Instrumental

1977

Une larme d’amour / Il faut chanter l’amour

1977

Un certain sourire / Il faut chanter l’amour

1977

Une larme d’amour / De rêves en rêveries

1978

Où en est ma vie / Instrumental

1978

Lison / Louise (compilation)

1978

Sylvie / Un certain sourire (compilation)

1979

Karina / L’ange gardien

1979

Une chanson pour toi / Harmonie

1979

Où êtes-vous mesdemoiselles / S’aimer

1980

Moi qui n’ai plus rien / Les amours d’été

1980

Ma chanson d’amour / Toi tu es partie

1980

Où est passée ma bohème / La chanson d’amour

1981

Senorita / Instrumental

1982

C’est l’amour / Instrumental

1982

25 ans d’amour / 25 ans d’amour

1983

Medley Michel Louvain / Medley Michel Louvain

1984

Chère maman / Tout paraît si merveilleux

1984

Jolie blonde, jolie rousse, jolie brune / Comme un vidéo

1985

La dame en bleu / Ma belle gitane (compilation)

1985

Une larme d’amour / Il faut chanter l’amour (compilation)

1986

Happy Birthday to you / Lettre à un ami

1986

Il faut s’aimer / Buenas noches mi amor

1987

La dame en bleu (version 1987) / I Love You

1988

L’amour sera toujours l’amour

1989

Un tango avec toi / Instrumental

 

Ses numéros un au palmarès

(Chansons ayant atteint la première place sur un palmarès québécois)

 

1958

Buenas noches mi amor

1958

Lison

1959

Pardon

1960

Linda

1961

Louise

1962

Sylvie

1964

Auprès de ton cœur

1965

Pourquoi donc as-tu brisé mon cœur

1976

La dame en bleu

1978

Où en est ma vie

1978

Une larme d’amour

1985

Les yeux de la faim (avec la Fondation Québec-Afrique)

 

Ses autres succès de palmarès

(Chansons ayant atteint au moins une quinzième place sur un palmarès québécois)

 

1958

Je t’ai donné tout mon amour

1959

Aye mourir pour toi

1959

Tu n’as pas compris

1959

Un certain sourire

1960

L’air de Paris

1960

On s’amuse à l’amour

1961

Je ne sais pas

1963

Mensonge

1963

Pleure

1964

La ville pleure

1965

C’est un secret

1966

Plaisirs de la nuit

1967

Je t’aime (avec Dominique Michel)

1968

Poupée de bonbon

1968

Heureusement que tu es là

1969

C’était notre chanson

1976

Ma belle gitane

1977

Il faut chanter l’amour

1978

Harmonie

1979

Karina

1980

Où êtes-vous mesdemoiselles

1980

Les amours d’été

1981

Toi tu es partie

1983

25 ans d’amour

1983

Medley Michel Louvain

1986

Happy Birthday to you My Darling

 

Ses vidéoclips

 

1963

Je te perds (scopitone)

1963

Chaque soir (scopitone)

 

Ses spectacles

 

1960

La grande nuit (spectacle bénéfice avec d’autres artistes au Forum de Montréal)

1960

Tournée avec Jean Grimaldi

1964

Music-hall canadien (avec plusieurs autres artistes à la Place des Arts de Montréal)

1975

Spectacle de charme présenté avec d’autres artistes dans le cadre des fêtes de la St-Jean.

1977

Spectacle solo à la Place des Arts.

1978

En harmonie

1980

Louvain 80

1981

Les 3 L (avec Pierre Lalonde et Donald Lautrec)

1982

25 ans d’amour

1984

Autour du monde

1994

Toujours de bonne humeur

2007-2008

50 ans d’amour et plus

2011

Le retour de nos idoles (spectacle avec plusieurs artistes au Colisée de Québec)

2013

Juste pour rire (participation au gala d’Éric Salvail)

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1960

SRC

En haut de la Pente Douce

Un chanteur (4 épisodes)

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1962

TVA

Gala premier anniversaire du Canal 10 (avec Réal Giguère et Jen Roger)

Variétés

1963-1964

TVA

Sous le ciel de Montréal (avec Lise Watier)

Variétés

1965

TVA

Ciel d’été

Variétés

1965-1966

TVA

Nous les amoureux (avec Monique Gaube)

Variétés

1967-1969

TVA

Formi… formidable

Variétés

1970

SRC

Zoom en liberté

Variétés

1971

SRC

Zoom en liberté (avec Michèle Richard)

Variétés

198?-19??

 

Le Noël du Bonheur

Téléthon

1984-???

 

Le téléthon de la dystrophie musculaire

Téléthon

1987-1992

TVA

De bonne humeur (avec Yves Corbeil, Jacques Auger et Claude Saucier)

Variétés

1994-1996

SRC

Louvain à la carte

Variétés

 

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1961

CKAC

Grand Prix du Disque Canadien (avec Réal Giguère)

1972

CKLM

(sa propre émission)

 

Ses publicités ou causes comme porte-parole

 

1963

Nescafé

1967

Les Produits Brunet Inc. (charcuterie)

1978

Parrain des jeux panaméricains de karaté

1978-199?

Le Noël du Bonheur

1984-????

Porte-parole de la campagne de financement pour la dystrophie musculaire

Années 80

Résidences funéraires Magnus Poirier

2004

Porte-parole de l’organisme de l’Aide aux Aînés

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1972

Le p’tit vient vite

Louis-Georges Carrier

1978

L’ange gardien

 

2009

Les dames en bleu (documentaire)

Claude Demers

 

Les livres et documents qu’il a publiés

 

Année

Titre

Éditeur

Genre

  

1982

La chanson, c’est ma vie

(propos recueillis par André Boulanger)

Héritage

Biographie

 

Prix et hommages

 

1959

Trophée Frigon de l’artiste le plus populaire de l’année, remis dans le cadre du Gala des Splendeurs.

1960

Trophée Frigon de l’artiste le plus populaire de l’année.

1960

Grand Prix du Disque Canadien de CKAC comme interprète de l’année

1961

Grand Prix du Disque Canadien de CKAC pour « Un certain sourire ».

1961

Trophée Frigon de l’artiste le plus populaire de l’année.

1962

Trophée Frigon de l’artiste le plus populaire de l’année.

1962

Meilleur chanteur de charme lors du Gala des artistes de music-hall.

1962

Prix de la meilleure valeur commerciale lors du Grand Prix du Disque Canadien de CKAC.

1962

Médaille d’or du journal Radiomonde.

1965

Prix Orange de la critique décerné à l’artiste le plus aimable avec les journalistes.

1965

Monsieur Radio-Télévision lors du Gala des Artistes

1966

Trophée Méritas de la meilleure émission musicale pour « Nous les amoureux », prix remis conjointement à Michel Louvain et Monique Gaube lors du Gala des Artistes.

1978

Trophée Remerciement de la part des Malades de l’Hôpital Général de Québec

1982

Trophée Excellence remis par la Fondation des Malades Chroniques du Québec Métropolitain

1986

Trophée Excellence décerné par l’Association de la Dystrophie Musculaire du Québec

1987

Métrostar de la personnalité masculine de l’année (Le Métrostar)

1988

Deux trophées lors du Gala Métrostar :

- Chanteur de l’année

- Personnalité masculine de l’année (Le Métrostar)

1988

Prix Affection TV Hebdo

1988

Rose d’or de la personnalité masculine préférée du public remis dans le cadre du Salon de la Femme

1990

La ville de Thetford-Mines inaugure la rue Michel-Louvain

1991

Trophée Gaétan Labrecque remis au chanteur préféré du public

1993

Médaille du Gouverneur Général du Canada pour son dévouement aux causes humanitaires

2002

Médaille du jubilé de la reine pour son implication auprès de l’Association de la dystrophie musculaire

2009

Médaille d’honneur de l’Assemblée Nationale pour l’ensemble de sa carrière

2010

Chevalier de l’Ordre National du Québec

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

LOUVAIN, Michel, « La chanson, c’est ma vie », propos recueillis par André Boulanger, Éditions Héritage, Collection Vis-à-vies, 1982, 495 pages.

 

COUILLARD, Jean, « Répertoire des succès de la chanson francophone 1950-2003 », StankéQuébécor

Média, 2003, 511 pages.

 

RÉMY, Edward et VÉZINA, Marie-Odile, « Têtes d’affiche », Éditions du Printemps, 1983, pages 411-412.

 

THÉRIEN, Robert et D’AMOURS, Isabelle, « Dictionnaire de la musique populaire au Québec 1955-1992 », Institut Québécois de la Recherche sur la Culture (IQRC), 1992, pages 303 à 306.

 

ÉCHOS-VEDETTE  Édition Spéciale, « Les 100 vedettes populaires qui ont marqués le XXè siècle », Communications Québécor, 2000, page 54.

 

 

Documents audio-visuels

 

TV MAX PLUS PRODUCTION, « Musicographie », présenté sur les ondes de Musimax, réalisation de Jérôme Labrecque, 2000, 47 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Site officiel

Répertoire des artistes québécois - Fan club et forum

Le Parolier

Québec Info Musique

Bilan du siècle - Université de Sherbrooke

Wikipedia

Rétro jeunesse 60

Disques Mérite

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le CD « 50 ans d’amour »

Acheter le CD « Mélancolie »

Acheter le CD « La dame en bleu »

Acheter le CD « Un peu plus de chansons »

Acheter le CD « Les grands succès »

Acheter le CD « Les grands succès volume 2 »

Acheter le CD « Je déclare l’amour »

Acheter le CD « Michel Louvain »

Acheter le CD « Mes premières chansons »

Acheter le CD « 20 grandes chansons d’amour »

Acheter le CD « Michel Louvain chante Noël »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Septembre 2007

50 fois bravo pour Michel Louvain !

Octobre 2007

Les nouveaux albums d’octobre - L’anthologie 50 chansons

Juin 2008

Michel Louvain a conquis le Centre Bell

Dossier spécial

Québec 400 ans – Nostalgie !

Dossier spécial

Québec 400 ans – Les œuvres !

Diaporama

50 ans de TVA – Top-15 des variétés et talk-show

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1992 à 1996

 

 

 

 

 

Fiche #95

Intronisation au Temple de la Renommée le 2 mai 2008.

Dernière mise à jour le 15 juin 2014.