www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

ROBERT

L’HERBIER

(1921 – 2008)

 

Sa fiche-bio

Sa discographie

Ses succès de palmarès

Ses spectacles

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Les livres et documents qu’il a publiés

Prix et hommages

Crédits et liens

  

(Source photo : Renaud-Bray)    

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1921

Naissance le 5 février sous le nom de Robert Samson à Lévis, dans le quartier Bienville.

 

Son père : John  Samson est un employé de Québec Centrale, chemin de fer.

 

Sa mère : Irma Perron

 

Il est le troisième enfant de la famille.

 

 

 

Très jeune enfant, il est charmé par la voix exceptionnelle de sa mère qui prend des cours de chant. Elle chante surtout du classique. Le frère de sa mère, Fernand Perron, fait lui-même carrière comme chanteur professionnel. Dans les années 20 et 30, Fernand Perron est surnommé le merle rouge lors de ses passages sur scène et à la radio.

 

 

 

Le jeune Robert étudie le piano et le chant classique.

 

 

1935

La famille Samson déménage à Sherbrooke alors que le père de la famille est muté pour son travail.

 

 

1940

Voulant faire carrière dans le milieu artistique, il prend le nom de Robert L’Herbier, en référence au cinéaste Marcel L’Herbier.

 

 

1941

Il fait ses débuts à la radio dans le cadre d’une émission intitulée « Le chanteur mystérieux ».

 

 

1942

L’une des émissions de radio les plus populaires de l’époque, c’est « Les joyeux troubadours » à Radio-Canada. L’un des chanteurs doit quitter l’émission pour partir à la guerre. Robert L’Herbier est alors engagé pour le remplacer.

 

 

1942

Il enregistre sa première composition sur disque, « Rita » qui devient immédiatement un succès.

 

 

1942

La même année, la chanson « Ton petit kaki » qui obtient immédiatement un grand succès puisque c’est l’époque de la guerre. Tout le monde se souvient du refrain de cette chanson :

 

« Je suis loin de toi Mignonne,

Loin de toi et du pays

Mais je resterai, madone,

Toujours, ton petit kaki

J’ai dû partir, c’est la guerre

Et te quitter brusquement

Quelque part en Angleterre

À toi je pense souvent »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1943

Il fait la connaissance d’une jeune chanteuse de CKAC, Rolande Désormeaux, qui joue aussi de l’accordéon. Après le début de leurs fréquentations, elle se joint elle aussi à l’équipe des « Joyeux troubadours ».

 

 

1945

Mariage en juillet de Robert L’Herbier avec Rolande Désormeaux. Le couple, uni dans la vie, fait aussi carrière en duo.

 

 

1946

Il connaît son plus grand succès sur disque, « Heureux comme un roi ». Il obtient la Médaille d’or de la revue Radiomonde pour le succès de cette chanson. Il vit le moment le plus fort de sa carrière de chanteur, on l’entend partout. Il chante souvent ses propres compositions, alors que la mode veut que les chanteurs populaires de chez-nous reprennent les succès de France.

 

 

1948

Le couple de Rolande Désormeaux et de Robert L’Herbier est le plus populaire de l’époque. Alors que Rolande est proclamée Miss Radio par les lecteurs de Radiomonde, Robert L’Herbier reçoit la Médaille d’or pour la deuxième fois.

 

 

1948

Il enregistre le premier 45 tours produit au Québec en enregistrant la chanson « Fascination ».

 

 

1948

Le 16 octobre, il ouvre un magasin de disques sur la rue Bélanger à Montréal en compagnie du comédien Clément Latour.

 

 

1949

Il fonde en février le bimensuel artistique Radio 49 en compagnie d’un autre chanteur fort populaire des années 40, Fernand Robidoux. Ce magazine vise à faire la promotion de la chanson canadienne française. C’est dans cette revue qu’apparaît le premier palmarès québécois des chansons les plus jouées à la radio.

 

 

1952

Le 10 avril, naissance de son fils Benoît.

 

 

1953

Rolande et Robert font leurs débuts à la télévision dans le cadre de l’émission « Showtime » diffusée par CBC à Toronto.

 

 

1954-1959

Rolande et Robert animent leur propre émission de variétés à la télévision de Radio-Canada, émission appelée simplement « Rolande et Robert ». Jacques Desbaillets agit comme présentateur alors que le couple interprète des chansons françaises et canadiennes françaises.

 

 

1955

Avec Rolande Désormeaux, Jean Bertrand et Jean Rafa, il fonde L’Amicale de la chanson qui vise à éditer et promouvoir la chanson francophone du Québec.

 

 

1956-1961

Il crée le Concours de la Chanson Canadienne, un événement annuel qui se présente sous la forme d’un gala récompensant les meilleures chansons créées par des québécois. Au cours des années, ce concours couronnera notamment les chansons « Sur l’perron » de Camille Andrea et interprétée par Dominique Michel, ainsi que « Le ciel se marie avec la mer » de Jacques Blanchet interprété par Lucille Dumont.

 

 

1957

Naissance de son fils François.

 

 

1960

Il abandonne sa carrière de chanteur pour se consacrer à un nouveau projet. Il participe à la création d’une nouvelle station de télévision, Télé-Métropole. Il en devient l’assistant directeur de la programmation, avant de devenir lui-même directeur de la programmation trois mois plus tard.

 

 

1961

En février, lancement officiel de la station Télé-Métropole. Avec Robert L’Herbier à la programmation,

 

 

1961-1966

Il est directeur de la programmation à Télé-Métropole. Grâce à lui, les artistes dits « populaires » boudés par Radio-Canada sont en vedette. C’est donc à lui qu’on doit des grands succès de la télé comme « Jeunesse d’aujourd’hui » avec Pierre Lalonde et Joël Denis, « Le zoo du capitaine Bonhomme » avec Michel Noël  « Cré Basile » avec Olivier Guimond et Denis Drouin, ainsi que plusieurs autres.

 

 

 

L’une de ses grandes forces, c’est que les artistes lui faisaient confiance puisqu’il était lui-même issu du milieu artistique.

 

 

1963

Rolande Désormeaux est emportée par un cancer du sein à l’âge de 37 ans.

 

 

1966-1968

Il est assistant-gérant à Télé-Métropole.

 

 

1968

Par l’entremise de Claude Poirier, il fait la rencontre de Gabrielle Roy qui devient la deuxième femme de sa vie. Il l’épouse et il lui donne une fille, Emmanuelle.

 

 

1985

Il se retire de son poste de vice-président de Télé-Métropole et prend sa retraite. Il demeure toutefois consultant au directeur de la programmation Michel Chamberland.

 

 

1989

Il reçoit un trophée hommage dans le cadre du Gala Métrostar pour sa carrière dans le milieu de la télévision.

 

 

1994

Il est consultant pour TQS, puis pour Vidéotron.

 

 

1995-1997

Il raconte ses souvenirs dans le cadre d’une chronique hebdomadaire dans le Journal de Montréal.

 

 

1999

En collaboration avec son fils Benoît, il rédige son autobiographie, « Heureux comme un roi ».

 

 

2008

Décès le 1er janvier au terme d’une longue maladie. Il avait 86 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa discographie

 

1957

12 chansons canadiennes 1957 (album collectif sur lequel il interprète « Les étoiles »)

1958

12 chansons canadiennes 1958 (album collectif sur lequel il interprète « L’île Ste-Hélène » et « Pierre, Jean, Marie-Rose et moi » en duo avec Rolande Désormeaux)

1963

Robert L’Herbier (album compilation)

1976

En veillant sur le perron (album compilation collectif sur lequel il chante « Les étoiles », « Pour aller danser », « Quadrille au village » (avec Rolande Désormeaux) et « Canastos » (avec Rolande Désormeaux)

2000

Heureux comme un roi (compilation)

2005

Collection Québec Info Musique (compilation)

 

Ses disques 78 tours et 45 tours

 

1942

Rita / Dis-moi des mots d’amour

1942

Ton petit kaki / Sur les ailes de France

1942

Écris-moi / C’est toujours toi

1945

Son voile qui volait / Souvenez-vous maman

1945

Destin / Je cherche un appartement

1945

Ninon, quand tu me souris / Les brunes, les blondes

1945

La chanson d’une nuit / Voudras-tu

1946

Tous les deux / Cocktail pour deux

1946

Heureux comme un roi / Douce France

1946

La polka d’amour / La romance de Paris

1946

Tout près de toi qu’il fait bon / Ramuntcho

1947

Tango d’un soir / La gamme et l’amour

1947

Lili Marlene / Tout passe dans la vie

1947

Tout le long des rues / Moi j’m’en fous

1948

Mimi d’amour / Harmonica

1948

J’écoute sur la route / Joies

1948

Moi je préfère chanter / Le pousse-pousse

1948

Sérénade à la brise / Marie Laurence

1948

Fascination / Valse bleue

1949

Elle était douce / Du soleil sur la route

1957

Les étoiles / Si tu voulais (par Rolande Désormeaux)

1957

Quadrille au village / Canastos (avec Rolande Désormeaux)

1957

Pour aller danser / Une femme, c’est tout ça

1958

Pierre, Jean, Marie-Rose et moi (avec Rolande Désormeaux) / Le petit canard noir (par Andrée Champagne)

1958

L’île Ste-Hélène / Ramenez-moi chez-moi (par Rolande Désormeaux)

1958

Polka d’amour / Et hop (avec Rolande Désormeaux)

 

Ses succès de palmarès

(Chansons ayant atteint au moins une quinzième place sur un palmarès québécois)

 

1957

Pour aller danser

1957

Quadrille au village (avec Rolande Désormeaux)

 

Ses spectacles

 

1947

Mon homme (revue musicale avec Paul Guèvremont, Germaine Giroux, Denyse St-Pierre et Noël de Tilly au Théâtre Arcade de Montréal)

1947

Mon seul amour (avec Rolande Désormeaux au Théâtre National)

1950

Le roman de Suzon (opéra comique à Sherbrooke)

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1954-1959

SRC

Rolande et Robert (avec Rolande Désormeaux)

Variétés

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1942-1949

SRC

Les joyeux troubadours

1946

SRC

Fantaisie musicale (avec Rolande Désormeaux)

1947

CKVL

Vive la gaieté (avec Rolande Désormeaux)

1948-1950

CKAC

Café concert Kraft (avec Lucille Dumont)

1949-1950

SRC

Madame est servie (avec Rolande Désormeaux)

 

Les livres et documents qu’il a publiés

 

Année

Titre

Éditeur

Genre

  

1999

Heureux comme un roi (en collaboration avec Benoît L’Herbier)

Éditions de l’Homme

Autobiographie

 

Prix et hommages

 

1946

Médaille d’or de Radiomonde, prix remis à la personnalité masculine la plus populaire de l’année

1948

Médaille d’or de Radiomonde, prix remis à la personnalité masculine la plus populaire de l’année

1967

Trophée Mention au Gala des Artistes pour son apport à l’expansion de la télévision

1989

Prix hommage du Gala Métrostar

1991

Ordre du Mérite de l’Association Canadienne des Radiodiffuseurs.

1992

Médaille du 125ième anniversaire du Canada

2010

Un parc de la rue Notre-Dame-de-Fatima à Laval est nommé à sa mémoire

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

L’HERBIER, Robert, en collaboration avec Benoît L’Herbier, « Heureux comme un roi », Éditions de l’Homme, 1999, 225 pages.

 

COUILLARD, Jean, « Répertoire des succès de la chanson francophone 1950-2003 », Stanké – Québécor

Média, 2003, 511 pages.

 

THÉRIEN, Robert et D’AMOURS, Isabelle, « Dictionnaire de la musique populaire au Québec 1955-1992 », Institut Québécois de la Recherche sur la Culture (IQRC), 1992, pages 298-300.

 

 

Documents audio-visuels

 

LES COMMUNICATIONS CLAUDE HÉROUX PLUS INC., « Robert L’Herbier : Heureux comme un roi », présenté dans le cadre de série « Biographies » sur Canal D, présentation de Pierre Nadeau, narration de Guy Nadon, réalisation de Benoît L’Herbier, 1998, 51 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Québec Info Musique

Bilan du siècle – Université de Sherbrooke

Le Parolier

Wikipédia

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter la biographie « Heureux comme un roi »

Acheter le CD « Robert L’Herbier – Collection Québec Info Musique »

Acheter le CD « Heureux comme un roi »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Janvier 2008

Robert L’Herbier (1921-2008) : Un géant pour notre culture !

Diaporama

50 ans de TVA – Souvenirs et anecdotes

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – Des débuts jusqu’à 1957

 

 

 

 

 

Fiche #57

Intronisation au Temple de la Renommée le 3 janvier 2008.

Dernière mise à jour le 22 mai 2014.