www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

PATRICE

patrice bio.jpg

L’ÉCUYER

(1960 – …)

 

Sa fiche-bio

Ses spectacles

Ses rôles à la télévision

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Ses publicités ou causes comme porte-parole

Ses rôles au théâtre

Ses rôles au cinéma

Prix et hommages

Crédits et liens

  

(Source photo : Radio-Canada)    

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1960

Naissance le 24 février à Ville Jacques-Cartier, connue aujourd’hui sous le nom de Longueuil.

 

Son père : Gaston L’Écuyer était représentant-vendeur au journal Le Devoir

 

Sa mère : Claire Royer

 

Il a un frère aîné et une sœur cadette.

 

 

1966

Après s’être présenté comme candidat du RIN dans le comté de Chambly, son père perd son emploi au Devoir, alors dirigé par Claude Ryan.

 

 

 

Très jeune, il est attiré par les arts de représentation. Il monte des séances pour ses proches avec ses amis. Il tient son côté artistique de son père, ancien étudiant de l’École des Beaux-Arts qui fait de la peinture. De sa mère, il a gardé le plaisir de faire rire.

 

 

1981

Après ses études secondaires, il termine son cours à l’Option Théâtre du Cégep Lionel-Groulx.

 

 

1981-1990

Dès sa sortie de l’école, il joue à la Ligue Nationale d’Improvisation. Il y devient rapidement un joueur vedette et se méritera même le prix du champion compteur ainsi que le prix du public en 1987.

 

 

1984

Il obtient son premier rôle à la télévision dans la série « La pépinière »

 

 

1984-1985

La pièce de théâtre « Broue »  connaît un immense succès avec Michel Côté, Marc Messier et Marcel Gauthier. Pour répondre à la demande, on crée une deuxième équipe de comédien dont Patrice L’Écuyer fera partie. Il joue la pièce autant en anglais qu’en français en tournée au Canada et aux États-Unis. Cependant, la distribution originale est en demande et l’aventure d’une seconde équipe est de courte durée.

 

 

1987-1990

Il tient le rôle de Siegfried Veilleux dans le téléroman « L’héritage » de Victor-Lévy Beaulieu, rôle qui lui permet de se faire connaître d’un plus large public.

 

 

1988

C’est l’année de la consécration alors qu’il est en vedette dans le « Bye-Bye 1988 » en compagnie de Dominique Michel, Pauline Martin et Yves Jacques.

 

 

1989

On peut le voir aux côtés de Marina Orsini dans la série « Lance et compte III ».

 

  

 

À cette époque, il est en couple avec la comédienne et réalisatrice Johanne Seymour.

 

 

1990-1993

Il devient l’une des grandes vedettes de Radio-Canada alors qu’il anime « Les détecteurs de mensonges », un jeu qui connaît un immense succès. Des artistes sont invités à venir raconter des anecdotes. Deux d’entre elles sont véritablement arrivées. Le but du jeu est de découvrir laquelle des trois affirmations est un mensonge. L’invité dont personne ne réussit à découvrir le mensonge remporte le trophée du Super Menteur.

 

 

1990

Le 31 décembre, il participe pour la troisième fois au « Bye-Bye ». Ce qu’il y a de nouveau, c’est que « Bye-Bye 1990 » est présenté en direct. L’un des numéros de cette revue humoristique de fin d’année devient un morceau d’anthologie. Il s’agit de la parodie des « Détecteurs de mensonges ». Dans ce numéro, Dominique Michel personnifie Michèle Richard en robe de mariée, Yves Jacques tient le rôle de René Simard, René Simard imite Patrice L’Écuyer et Patrice personnifie Dominique Michel dans un costume à petites jambes, ce qui fait rire tout le monde.

 

 

1991

Il reçoit son premier trophée Métrostar pour son animation des « Détecteurs de mensonges ». C’est le premier d’une longue série puisqu’il sera l’un des artistes ayant reçu le plus grand nombre de Métrostar au fil des ans.

 

  

 

Une légende raconte que lors d’un Gala Métrostar, pour remercie le public, il a pigé le nom d’une femme au hasard dans le bottin et qu’il est allé lui remettre le trophée en mains propres.

 

 

1991

Il reçoit aussi son premier Gémeaux pour le « Bye-Bye 1990 » en compagnie des autres comédiens de l’émission.

 

 

199?

En compagnie de Bernard Fortin, il crée un spectacle d’humour intitulé « Merci beaucoup ». Le spectacle commence par un numéro où Patrice répète « Merci beaucoup » de toutes les façons possibles et imaginables.

 

 

1992

Il anime une émission spéciale à l’occasion du 40ième anniversaire de la télévision de Radio-Canada, « 40 ans, merci beaucoup ».

 

 

1993

Il tient le rôle de Clovis Lauzé, celui qui courtise et deviendra le mari de l’héroïne de la série télévisée « Blanche », la suite des « Filles de Caleb ». Les cotes d’écoute sont importantes et il devient l’un des chouchous de ces dames.

 

 

1994

Il reçoit deux trophées lors du Gala Métrostar, dont le prestigieux prix décerné à la personnalité masculine préférée à la télévision, un vote du public. Il récidive l’exploit en 1995, 1996, 1997, 2000 et 2004, du jamais vu.

 

  

1995-2002

Une fois par semaine, le jeudi soir, il anime son propre talk-show, « L’Écuyer », sur les ondes de Radio-Canada.

 

 

 

À la même époque, il fait la connaissance de la coiffeuse Judith Arseneault de qui il tombe amoureux.

 

 

1997

Amateur de pêche, il part souvent en voyage avec son ami, le comédien Gaston Lepage, qui possède un hydravion. Le 10 août, ils sont tous les deux témoins de l’écrasement de l’avion d’un de leur couple d’amis qui les accompagnaient. Cet accident coûte la vie à la comédienne Marie-Soleil Tougas et au cinéaste Jean-Claude Lauzon, dans le Grand Nord québécois. À leur retour, Patrice et Gaston Lepage donne une conférence de presse pour expliquer ce qui s’est passé. Patrice se montre très émotif lors de cette rencontre avec les médias.

 

 

1997

Il est la vedette principale d’une série télévisée de TQS portant sur le hockey, « Le masque ».

 

 

1997

Pour la première fois depuis 1968, Radio-Canada ne présente pas de « Bye-Bye » original pour la fin d’année. On présente alors une rétrospective de tous les « Bye-Bye ». C’est Patrice L’Écuyer et Dominique Michel qui animent cette émission spéciale.

 

 

1999-2001

À la radio, il anime « Y’é pas trop tard » sur les ondes de CKOI.

 

 

1999-2001

« Les détecteurs de mensonges » sont de retour à Radio-Canada et il anime de nouveau l’émission.

 

 

2001

Le 2 juin, naissance de sa fille Morgane.

 

 

2002

Le 23 novembre, naissance de sa fille Sydney.

 

 

2003-…

Il anime un nouveau jeu quotidien présenté à l’heure du souper, « L’union fait la force ». Deux équipes composées de gens du public, parrainées par des artistes invités, s’affrontent dans différents jeux afin de ramasser des fonds pour un événement ou un organisme choisi. L’un des jeux les plus populaires de l’émission est celui de « La petite école ». Les participants doivent répondre à tour de rôle à des questions tirées des examens du ministère dans les écoles du Québec, de la première année du primaire jusqu’au secondaire.

 

 

2003-2005

Il anime un autre jeu intitulé « Qui l’eût cru ». Il y reçoit un artiste invité et une personne du public. À travers différentes chroniques qui lui donnent des indices, l’invité doit découvrir ce qui l’unit à la personne du public, une personne qu’il n’a jamais vu de sa vie.

 

 

2006-…

S’inspirant des « Détecteurs de mensonges », il anime un nouveau jeu où les invités peuvent mentir. Pour l’émission « Des squelettes dans le placard », qui revient à chaque été, il reçoit trois artistes invités. On présente 4 affirmations. Le public doit trouver à qui appartient chacune des affirmations ainsi que le squelette-fantôme, une affirmation inventée par l’équipe de l’émission.

 

 

2007-2011

Devenu sans contredit le maître des jeux télévisés, il anime « Le moment de vérité », une émission au cours de laquelle il accueille des équipes du public. Chacune de ses équipes reçoit un défi dont le niveau de difficulté est plutôt élevé. Ils ont une semaine pour s’exercer à ce défi avant de le réaliser en studio. Si le défi est réussi, ils peuvent se mériter des prix aussi intéressants que des voyages, de l’électronique ou de l’ameublement.

 

 

2011

Dans le cadre de la campagne de financement de Centraide, il accepte de poser nu pour des affiches publicitaires avec le slogan : « En dessous, on est tous pareils ».

 

 

2012

Il anime un nouveau concept d’émission de variétés, « Prière de ne pas envoyer de fleurs ». Chaque semaine, il reçoit un artiste invité qu’on imagine décédé. Pour lui rendre hommage, on fait son éloge avec des gens qui l’ont bien connu, éloge qui se transforme généralement en bien-cuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses spectacles

 

1981-1990

Ligue Nationale d’Improvisation

 

Merci beaucoup (avec Bernard Fortin)

 

Jacques et Normand (avec Bernard Fortin)

2006

Ligue Nationale d’Improvisation

 

Ses rôles au théâtre

Étant donné le caractère éphémère du théâtre, les données de cette liste risquent d’être incomplètes. Si vous possédez des informations pour enrichir cette fiche, n’hésitez pas à nous les communiquer au starquebec@hotmail.com

 

Année

Titre de la pièce (auteur s’il y a lieu)

Lieu ou compagnie de production

  

1984-1985

Broue (Jean-Pierre Plante, Claude Meunier, Louis Saïa, Michel Côté, Marcel Gauthier, Marc Messier et Francine Ruel) (2ième équipe)

Tournée en anglais et en français au Canada et aux États-Unis

1989-1990

Les gaffeurs

 

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1984

SRC

La pépinière

Luc

1986-1987

SRC

La clé des champs

1987-1990

SRC

L’héritage

Siegfried Veilleux

1988-1989

SRC

Ma tante Alice

Henri

1988

SRC

Bye-Bye 1988

 

1989

SRC

Bye-Bye 1989

 

1989

SRC

Lance et compte III

Louis Marso, gérant de Suzie

1990

SRC

Bye-Bye 1990

 

1991

SRC

Bye-Bye 1991

 

1993

SRC

Blanche

Clovis Lauzé

1993

SRC

Bye-Bye 1993

 

1994-1995

SRC

Santa Maria

Richard Léonard

1994

SRC

Bye-Bye 1994

 

1995

TVA

L’affaire Sclater

(dans la série « Les grands procès »)

Maître Comeau

1997

TQS

Le masque

Romain Gabriel

1997

SRC

30 fois Bye-Bye

 

1998

SRC

La petite vie

Lucien Charest (1 épisode)

2003

TVA

Tribu.com

2008

SRC

Bye-Bye 2008

 

2010

Web

En audition avec Simon

Lui-même (1 épisode)

 

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où il y joua.

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1989

TVA

Gala Métrostar

Remise de prix

1990-1993

SRC

Les détecteurs de mensonges

Jeu

1992

SRC

40 ans, merci beaucoup

Variétés / Spécial pour les 40 ans de la télévision de Radio-Canada

1995-2002

SRC

L’Écuyer

Talk-show / Variétés

1999-2001

SRC

Les détecteurs de mensonges

Jeu

2001-2002

SRC

Les beaux parleurs

Jeu

2002-2003

SRC

Le gala Excellence La Presse

Remise de prix

2003-2005

SRC

Qui l’eût cru

Jeu

2003-…

SRC

L’union fait la force

Jeu

2006-2007

SRC

Les missions de Patrice

 

2006-…

SRC

Des squelettes dans le placard

Jeu

2007-2011

SRC

Le moment de vérité

Jeu

2010

SRC

La Soirée des Jutra

Remise de prix

2012

SRC

Prière de ne pas envoyer de fleurs

Humour

2012

SRC

Le Gala Excellence La Presse

Remise de prix

 

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1988

CJMS

Radio café

199?

CKMF

Deux pistons

199?

CKMF

Un matin n’attend pas l’autre

1999-2001

CKOI

Y’é pas trop tard

2002-200?

CKOI

Les avant-midis de Patrice

2006-2008

Rythme FM

Les matins de Patrice

 

Ses publicités ou causes comme porte-parole

 

1985

La bière Laurentides

1987

La bière Golden

1991

La bière 50

2007

Le lait (avec Dominique Michel)

2011

Centraide

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1995

La présence des ombres

Marc F. Voizard

1996

L’homme idéal

George Mihalka

 

Prix et hommages

 

1987

Deux prix à la Ligue Nationale d’Improvisation :

- Champion compteur

- Prix du public

1989

Champion compteur de la Ligue Nationale d’Improvisation

1991

Métrostar animateur / animatrice de jeux / quiz pour « Les détecteurs de mensonges »

1991

Prix Gémeaux de la meilleure interprétation dans une série ou un spécial humoristique pour « Bye-Bye 1990 »

1992

Prix Gémeaux de la meilleure interprétation dans une série ou un spécial humoristique pour « Bye-Bye 1991 »

1992

Métrostar animateur / animatrice de jeux / quiz pour « Les détecteurs de mensonges »

1993

Métrostar animateur / animatrice de jeux / quiz pour « Les détecteurs de mensonges »

1993

Prix Gémeaux de la meilleure animation, série ou spécial de variétés, pour « 40 ans, merci beaucoup »

1994

Deux trophées Métrostar :

- Premier rôle masculin – Téléromans ou mini-séries québécoises pour « Blanche »

- Le Métrostar de la personnalité masculine de l’année

1995

Deux trophées Métrostar :

- Premier rôle masculin – Téléromans ou mini-séries québécoises pour « Santa Maria »

- Le Métrostar de la personnalité masculine de l’année

1996

Prix Gémeaux de la meilleure animation, série ou spécial de variétés, pour « L’Écuyer »

1996

Deux trophées Métrostar :

- Animateur, animatrice d’émission talk-show ou variétés pour « L’Écuyer »

- Le Métrostar de la personnalité masculine de l’année

1997

Deux trophées Métrostar :

- Animateur, animatrice d’émission talk-show ou variétés pour « L’Écuyer »

- Le Métrostar de la personnalité masculine de l’année

1997

Prix Gémeaux de la meilleure animation, série ou spécial de variétés, pour « L’Écuyer »

1998

Métrostar de l’artiste préféré, émission d’humour pour « 30 fois Bye-Bye »

2000

Deux trophées Métrostar :

- Animateur, animatrice d’émission talk-show ou variétés pour « L’Écuyer »

- Le Métrostar de la personnalité masculine de l’année

2002

Métrostar de l’animateur préféré dans une émission de jeux pour « Les détecteurs de mensonges »

2004

Deux trophées Métrostar :

- Animateur, animatrice d’émission de jeux pour « L’union fait la force »

- Le Métrostar de la personnalité masculine de l’année

2005

Métrostar de l’animateur préféré dans une émission de jeux pour « L’union fait la force »

2007

Intronisé au Temple de la Renommée de la Ligue Nationale d’Improvisation

2010

Prix Artis de l’animateur préféré dans une émission de jeux pour « L’union fait la force » et « Le moment de vérité »

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

CROTEAU, Jean-Yves, « Répertoire des séries, feuilletons et téléromans québécois – De 1952 à 1992 », Les

Publications du Québec, Gouvernement du Québec, 1993, 692 pages.

 

« Les enfants de la télé : Le livre – Volume 1 », Éditions La Semaine, pages 28-33.

 

 

Documents audio-visuels

 

ZZZ, « Patrice L’écuyer, l’ami de tous les Québécois » dans la série « Biographies », scénario et réalisation de Luc Harvey, diffusion sur Canal D, 2007, 45 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

The Internet Movie DataBase

Émissions.ca

Wikipédia

Planète Généalogie

Qui l’eût cru

TVA - Biographie

Gala Artis

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le livre-jeu « L’union fait la force – Tome 1 »

Acheter le livre-jeu « L’union fait la force – Tome 2 »

Acheter le livre-jeu « L’union fait la force – Tome 3 »

Acheter le coffret DVD « Blanche »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Novembre 2005

Le 4 à 7 de Radio-Canada ne fonctionne pas !

Mai 2006

Patrice L’Écuyer fait encore mentir les gens !

Septembre 2007

Patrice L’Écuyer vous lance un défi !

Dossier spécial

« Le Bye-Bye » : Une tradition du nouvel an !

Dossier spécial

Spécial Téléroman – Automne 2011 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléroman – Hiver 2012 (Les rediffusions)

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1987 à 1991

 

 

 

 

 

Fiche #543

Intronisation au Temple de la Renommée le 8 avril 2012.

Dernière mise à jour le 8 avril 2012.