www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

FÉLIX

Description : Description : felix_leclerc_19.jpg

LECLERC

(1914 – 1988)

 

Sa fiche-bio

Sa discographie

Ses succès de palmarès

Ses spectacles

Ses rôles à la télévision

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Ses rôles à la radio

Ses rôles au théâtre

Ses rôles au cinéma

Textes et scénarios pour la télé

Les livres et documents qu’il a publiés

Prix et hommages

Distribution de « Félix Leclerc »

Prix Félix-Leclerc de la chanson

Prix Félix-Leclerc de la poésie

Crédits et liens

  

(Source photo : Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française)     

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1914

Naissance le 2 août à La Tuque en Mauricie.

 

Son père : Léo Leclerc est vendeur de bois et défricheur.

 

Sa mère : Fabiola Parrot est d’origine jurassienne.

 

Il est le sixième d’une famille de 11 enfants.

 

 

 

Il fait ses études primaires chez les frères Maristes de La Tuque.

 

 

1927

Il quitte sa famille afin d’étudier au Juniorat des pères Oblats à Ottawa. Chaque année, il revient chez ses parents et retourne étudier à l’automne comme pensionnaire. Il change d’école à chaque année.

 

 

1931

Il étudie en Belles-Lettres et en Rhétorique à l’Université d’Ottawa. C’est à cette époque qu’il écrit sa première chanson intitulée « Notre sentier ».

 

 

1933

Ses parents ont besoin d’aide sur la ferme à Ste-Marthe. Il abandonne donc l’université pour aller leur donner un coup de main.

 

 

1934-1937

Il fait ses débuts professionnels dans le milieu artistique en devenant animateur à la radio de CHRC à Québec.

 

 

 

Au cours de son séjour à Québec, il apprend la guitare avec Louis Angelilo.

 

 

1937

Las de la radio, il retourne travailler sur la terre avec ses parents.

 

 

1938

Il reprend son travail d’annonceur à la radio pour le compte de CHLN à Trois-Rivières. C’est dans le cadre de cette nouvelle émission qu’il écrit et réalise ses premiers sketches.

 

 

1939

Il fait la connaissance de Guy Mauffette qui l’incite à se présenter à Radio-Canada. Il est immédiatement embauché par la Société d’état.

 

 

 

C’est dans le cadre de l’émission « Le restaurant d’en face » sur les ondes de Radio-Canada qu’il interprète sa première chanson, « Notre sentier ».

 

 

 

C’est à cette époque qu’il fait la connaissance d’une jeune femme du nom d’Andrée Vien. Celle-ci travaille à Radio-Canada au département de la publicité. Il en tombe amoureux.

 

 

 

En plus de travailler occasionnellement comme aide embaumeur, il fait ses débuts de comédiens à la radio. Il joue dans deux populaires séries de cette époque, « Vie de famille » d’Henri Deyglun et « Un homme et son péché » de Claude-Henri Grignon. Dans « Un homme et son péché », il tient le rôle du forgeron Florent Chevron.

 

 

1941

Il se fait connaître d’un certain public grâce à la série radiophonique « Je me souviens ».

 

 

1942

Le 1er juillet, il épouse Andrée Vien. Ils vont vivre ensemble à St-Jovite dans un ancien camp de bûcherons.

 

 

1943-1947

Il se joint à la troupe de théâtre du père Émile Legault, les Compagnons de St-Laurent. Ils vivent alors à la maison du père Legault, avec quelques autres membres des Compagnons.

 

 

1943

Il publie un recueil de contes, « Adagio », qui se vend à 4 000 exemplaires en l’espace d’un mois.

 

 

1945

Naissance de son fils Martin.

 

 

 

Il est l’auteur d’une nouvelle série radiophonique, « L’encan des rêves ».

 

 

1946

Il publie un premier roman, « Pieds nus dans l’aube ».

 

 

 

En novembre, il se produit sur scène à Boston avec les Compagnons de St-Laurent.

 

 

1947

Sa première pièce de théâtre « Maluron » est créée par les Compagnons de St-Laurent.

 

 

1948

En compagnie de Guy Mauffette et Yves Vien, il fonde une compagnie de théâtre, V-L-M. C’est cette compagnie qui monte sa pièce « Le petite bonheur », présentée pour la première fois à la salle paroissiale de Vaudreuil.

 

 

1950

L’imprésario français Jacques Canetti est subjugué par son talent d’auteur compositeur interprète. Il l’invite à se produire en spectacle et lui fait enregistrer 12 chanson sur le champ, y compris « Le petit bonheur » et « Moi mes souliers ».

 

 

 

Acclamé par Paris, il quitte le Canada et s’installe en France avec sa petite famille.

 

 

 

À peine débarqué en France, il reçoit le Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros.

 

 

1951

Il chante aux Trois Baudets, cabaret de Paris avant de partir faire une tournée de 40 villes françaises.

 

 

1953

Il revient au Québec. Fiers de son succès en France, les québécois lui réservent un accueil triomphal. Il donne une série de spectacle à Montréal et c’est le succès.

 

 

 

Il s’installe à Vaudreuil avec sa famille où il fréquente d’autres familles d’artistes, dont celles de Pierre Dufresne, Guy Mauffette, Yvette Brind’Amour et surtout celle de Janine Sutto et Henri Deyglun. Félix et Andrée sont même parrain et marraine de l’une des filles du couple, Mireille Deyglun qui est aujourd’hui devenu comédienne.

 

 

1956

Création au Théâtre du Rideau Vert de sa pièce « Sonnez les matines ».

 

 

 

Il écrit son premier et seul téléroman, « Nérée Tousignant », présenté sur les ondes de Radio-Canada. Le rôle-titre est interprété par Guy Godin.

 

 

1957

Pour le compte de l’Office National du Film, il chante pour le film « La drave ». Fait exceptionnel, il chante en anglais la chanson « The Raftmen ».

 

 

1958

Il remporte pour une seconde fois le Grand Prix du disque de l’académie Charles-Cros pour son disque « Philips – Réalités ».

 

 

1959

L’ONF tourne le film « Félix Leclerc, troubadour ».

 

 

1962

Quatre ans après être paru en France, son nouveau roman, « Le fou de l’île », est publié au Canada.

 

 

1962

Il est victime d’un accident d’automobile en compagnie de son père Léo et de son fils Martin. Heureusement, personne n’est gravement blessé.

 

 

 

Il lance un nouvel album, « Le roi heureux ».

 

 

1963

Il présente une nouvelle pièce de théâtre, « L’auberge des morts subites », montée au Gesù avec Guy Mauffette, Huguette Oligny, Jean-Pierre Masson et Julien Lippé.

 

 

1965

Son père Léo meurt le 1er octobre.

 

 

1966

Félix connaît l’un des plus grands échecs de sa carrière. Habitué d’être descendu par les critiques québécoises, ses pièces de théâtre obtiennent tout de même un certain succès populaire. Pourtant, cette année-là, les critiques et le public s’entendent et sa pièce « Les temples » est un flop.

 

 

Années 60

Il fréquente secrètement une jeune femme, même s’il est plutôt mal à l’aise d’avoir une maîtresse. Peu à peu, il devient amoureux de cette femme, Gaëtane Morin et il quitte Andrée Vien.

 

 

1967

En avril, étonnamment, il décide de quitter son imprésario français Jacques Canetti. Les raisons de leur conflit est toujours demeuré secret, mais Félix n’a plus eu de contacts avec celui-ci jusqu’à la fin de sa carrière. Il s’associe par la suite à Jean Dufour qui devient son représentant en France.

 

 

1968

En septembre, Gaëtane Morin accouche d’une fille à Paris, Nathalie. Pour qu’elle puisse porter le nom de Leclerc, Félix entreprend des démarches de divorce avec son épouse Andrée Vien.

 

 

 

Il est reçu Officier de l’Ordre du Canada.

 

 

 

En décembre de la même année, il devient propriétaire d’une terre à l’Île d’Orléans, près de Québec.

 

 

1969

Après une tournée de spectacle en France, il s’installe en Suisse pour un an.

 

 

 

En décembre 1969, il se marie avec Gaëtane Morin.

 

 

1970

De retour au Québec, il est bouleversé par les événements entourant la Crise d’Octobre. Ces moments sombres de l’histoire du Québec lui inspirent une nouvelle chanson, « L’alouette en colère ».

 

 

1971

Naissance de son fils Francis Leclerc, devenu aujourd’hui cinéaste.

 

 

1972

Le cinéaste Claude Jutra travaille à l’adaptation cinématographique de son roman « Le fou de l’île » avec Jean Duceppe comme comédien principal. Malheureusement, le projet est abandonné et ne verra jamais le jour.

 

 

1973

Pour la troisième fois de sa carrière, il remporte le Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros.

 

 

1974

À l’occasion de la Superfrancofête qui se tient à Québec, il donne un spectacle événement avec Gilles Vigneault et Robert Charlebois. Le spectacle s’intitule « J’ai vu le loup, le renard, le lion ».

 

 

1976

Le 16 novembre, il célèbre la victoire du Parti Québécois en compagnie de Pauline Julien et Raymond Lévesque en donnant un spectacle au Stadium de Paris.

 

 

1977

Lors d’une tournée européenne, il commence à éprouver des problèmes respiratoires. Il décide donc de quitter le monde de la chanson et se retire sur l’Île d’Orléans.

 

 

 

Le gouvernement du Québec crée un prix Denise-Pelletier décerné à une personnalité des arts de la scène pour l’excellence de sa carrière. Il en devient le premier récipiendaire.

 

 

 

Avec la collaboration de François Dompierre, il réenregistre 36 de ses chansons avec des nouveaux arrangements musicaux plus sophistiqués.

 

 

1979

L’Association du Disque et de l’Industrie du Spectacle du Québec (ADISQ) tient pour la première fois un gala pour récompenser les artisans de l’humour et de la chanson. On donne le nom de Félix aux trophées que l’on décerne. De plus, Félix Leclerc reçoit le prix Hommage lors de ce tout premier gala.

 

 

1982

À Québec, l’Université Laval lui décerne un doctorat honorifique.

 

 

1983

Lors du printemps de Bourges, un spectacle en hommage à Félix Leclerc est présenté. Yves Duteil et Maxime LeForestier sont parmi les interprètes de ce spectacle.

 

 

1983-1991

Un théâtre de Montréal porte son nom.

 

 

1985

Il est décoré de l’Ordre National du Québec par le premier ministre René Lévesque lui-même.

 

 

1986

Il est décoré de la Légion d’Honneur lors d’une cérémonie au consulat de France à Québec.

 

 

1987

Peu de temps après avoir appris le décès de René Lévesque, Félix Leclerc est hospitalisé pendant quelques jours pour des problèmes cardiaques.

 

 

1988

Le 8 août, à 8 heures du matin, il s’éteint paisiblement à sa résidence de l’Île d’Orléans. Il avait 74 ans.

 

 

 

Ses funérailles sont célébrées dans la simplicité en l’église St-Pierre de l’Île d’Orléans.

 

 

 

Après son décès, la succession de Félix Leclerc met sur pied la Fondation Félix-Leclerc pour venir en aide aux jeunes artistes qui débutent dans le métier d’auteur compositeur interprète.

 

 

 

Dans les années suivant son décès, de nombreux parcs, édifices ou rues sont nommés en l’honneur de Félix Leclerc un peu partout au Québec.

 

 

1990

Une statue de Félix Leclerc est inaugurée dans le Parc Lafontaine de Montréal.

 

 

1997

L’autoroute 40 est renommée Autoroute Félix Leclerc. C’est la première fois que le nom d’un artiste est attribué à une autoroute. Cette route a une grande signification pour la vie de Félix : elle part de l’Île d’Orléans, elle passe par Québec où il a fait ses débuts professionnels à la radio, elle passe en Mauricie, la région qui l’a vu naître, elle passe tout près de Montréal et se rend jusqu’à Vaudreuil où il a vécu des moments importants de sa carrière.

 

 

2000

Quelques artistes s’unissent dans le spectacle « Le 08-08-88 à 8h08 » pour rendre hommage à Félix Leclerc.

 

 

2005

Radio-Canada présente la série « Félix Leclerc » sur la vie et la carrière de l’homme. Mettant en vedette Daniel Lavoie, la série s’avère un échec lamentable, notamment par les critiques acerbes du directeur des programmes de Radio-Canada, Mario Clément, et de la famille de Félix Leclerc.

 

 

2008

Un procès oppose les producteurs de la série « Félix Leclerc », Marie-Josée Raymond et Claude Fournier, à Radio-Canada. Les producteurs prétendent que l’échec de la série est dû en grandes parties aux commentaires peu élogieux du directeur des programmes.

 

 

 

Pour souligner le 20ième anniversaire du décès de Félix, sa fille Nathalie, responsable de la Fondation Félix-Leclerc, prépare un spectacle sur son père qu’elle souhaite présenter dans les cadres des festivités entourant le 400ième de la ville de Québec. Mais le comité organisateur du 400ième refuse. C’est donc dans le cadre des Francofolies de Montréal que ce spectacle voit le jour le 2 août.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa discographie

 

1951

Félix Leclerc chante ses derniers succès sur disque

1953

Parade des succès 1953 (album collectif sur lequel il interprète « Le galérien »)

1957

Félix Leclerc chante (livre-disque)

1958

Félix Leclerc et sa guitare

1959

Félix Leclerc et sa guitare no 2

1959

Félix Leclerc et sa guitare no 3

1959

Les nouvelles chansons de Félix Leclerc

1962

Le roi heureux

1964

Félix Leclerc

1964

Mes premières chansons 1951-1953

1966

Moi mes chansons

1966

Mes longs voyages

1967

La vie

1968

L’héritage (compilation)

1968

Cent chansons (coffret de 6 disques)

1968

La drave

1969

Félix Leclerc dit : « Pieds nus dans l’aube » (textes du roman)

1969

J’inviterai l’enfance

1970

Félix Leclerc chante pour les enfants (compilation, livre-disque)

1970

Les grandes chansons (compilation)

1970

Le disque d’or de Félix Leclerc (compilation)

1971

Pleins feux sur Félix Leclerc

1971

Pleins feux sur Félix Leclerc II

1972

L’alouette en colère

1973

Les chansons d’or du Québec (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

1974

J’ai vu le loup, le renard, le lion (en spectacle avec Gilles Vigneault et Robert Charlebois)

1974

Le jour qui s’appelle aujourd’hui

1975

Félix Leclerc (entrevue avec Andréanne Lafond et chansons)

1975

Merci la France (en spectacle au Théâtre Montparnasse de Paris)

1975

Le tour de l’île

1976

Le temps d’une saison (album conjoint avec Claude Léveillée en spectacle à l’Île d’Orléans)

1976

21 grandes chansons d’amour (album collectif sur lequel il interprète « Notre sentier »)

1976

CFGL le FM  qui parle et qui chante présente (album collectif sur lequel il interprète « La complainte du phoque »)

1976

Les grandes chansons de mon pays (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

1977

Réimpressions : 1951-1975 (compilation)

1978

Mon fils

1979

Le bal

1979

Chansons dans la mémoire longtemps (coffret de 3 disques)

1979

La légende du petit ours gris / Le journal d’un chien

1979

Mouillures

1979

Prière bohémienne

1980

Les premiers Félix (album collectif sur lequel il interprète « Mon fils »)

1984

Profil I (compilation)

1986

Profil 2 (compilation)

1989

Félix Leclerc raconte aux enfants

1989

Chansons dans la mémoire longtemps volume 1 (compilation)

1989

Chansons dans la mémoire longtemps volume 2 (compilation)

1989

L’ancêtre (en spectacle au Théâtre de l’Île d’Orléans)

1989

Heureux qui comme Félix (coffret de 4 disques)

1989

Le p’tit bonheur (compilation)

1989

La vie, l’amour, la mort (compilation)

1989

La Gaspésie (compilation)

1989

L’alouette en colère (compilation)

1989

L’encan / Le tour de l’île (compilation)

1989

Mon fils (compilation)

1989

L’intégrale (compilation, coffret de 6 disques)

1989

Café Rimbaud : 20 des plus beaux textes de la chanson d’ici (album collectif sur lequel il interprète « Le tour de l’île »)

1991

Félix Leclerc : 21 titres, chansons d’auteur (compilation)

1992

Félix Leclerc (compilation)

1998

Au temps des boîtes à chansons (en spectacle à la Butte à Mathieu au début des années 60)

1999

Les talents du siècle (compilation)

2000

Heureux qui comme Félix : Une histoire de Félix Leclerc (coffret de 10 CD, émissions radiophonique)

2000

Chansons de la Belle Époque vol. 1 (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit binheur »)

2001

Je me souviens (compilation)

2002

Mes premières chansons (compilation)

2002

Le meilleur (compilation)

2002

Félix Leclerc en colère (compilation)

2002

Nos plus belles chansons 9 1949-1951 (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

2002

Un pays qui se chante (album collectif sur lequel il interprète « L’an 1 »)

2003

L’héritage (compilation)

2003

L’âme des poètes (album collectif sur lequel il interprète « Moi mes souliers »)

2003

Ma mère chantait (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

2005

Chansons perdues, chansons retrouvées : les enregistrements de 1950 à 1954

2005

Félix, Nicolet 1964 (spectacle donné en 1964)

2005

Beau D’Hommage (album hommage à Beau Dommage sur lequel il interprète « La complainte du phoque en Alaska »)

2005

Saint-Germain : génération Sartre (album collectif sur lequel il interprète « Notre sentier »)

2005

Le Québec (album collectif sur lequel il interprète « Le train du nord »)

2005

La ville de Québec (album collectif sur lequel il interprète « Le tour de l’île »)

2006

Félix Leclerc, la légende – Ses plus grandes chansons (compilation)

2006

The Best of Félix Leclerc (compilation)

2006

Chapeau Félix (album collectif sur lequel il interprète « Cadet Roussel »)

2007

En sortant de l’école : Une invitation aux voyages (album collectif sur lequel il interprète « Moi mes souliers »)

2007

Les grandes voix de la chanson française (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

2007

La variété québécoise (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

2007

En sortant de l’école (album collectif sur lequel il interprète « Moi mes souliers »)

2008

Le grand bonheur (compilation, coffret de 10 disques)

2008

Anthologie : 40 chansons (compilation)

2008

Chansons perdues 1950-1953 (compilation)

2008

Chansons de Québec (album collectif sur lequel il interprète « Le tour de l’île »)

2008

Le cabaret du soir qui penche (album collectif sur lequel il interprète « Les perdrix », « Hymne au printemps » et « Ton visage »)

2008

Si Québec m’était chanté 400ième : 1608-2008 (album collectif sur lequel il interprète « Le tour de l’île »)

2011

Le roi heureux (compilation)

2011

75 ans, 75 chansons (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

2012

Félix Leclerc (compilation)

2012

50 succès des années 50 (album collectif sur lequel il interprète « Le train du nord »)

2013

Le lait vol. 3 (album collectif sur lequel il interprète « Le p’tit bonheur »)

 

Ses disques 78 tours et 45 tours

 

1951

Le petit bonheur / Notre sentier

1951

Le roi heureux / Le bal / Moi mes souliers

1951

Le train du nord / La gigue / Petit Pierre

1951

MacPherson / La complainte du pêcheur

1951

Hymne au printemps / La mer n’est pas la mer

1951

Bozo / La danse la moins jolie

1951

Demain si la mer / La complainte du pêcheur

1951

Présence / Écho

1951

Épousailles / Chanson de nuit

1951

Francis / Le petit ours

1951

Contumace / Elle n’est pas jolie

1951

L’homme au vélo / Tu allumes ma nuit

1951

Prologue du petit bonheur / L’affaire décourageante / La muette / Visite à l’hôpital

1951

Prière bohémienne / Complot d’enfants

1951

Pour la mort d’un chien / Chanson du pharmacien / Danse paysanne / Lettre de mon frère

1952

Prologue / L’affaire décourageante / La muette / Visite à l’hôpital / La veuve / Le banc sur la route / Le héros / Finale du petit bonheur (compilation)

1953

La chanson du pharmacien / Danse paysanne

1957

Bozo / Moi mes souliers (compilation)

1957

La veuve / Le banc sur la route / Le héros / Finale du petit bonheur

1957

Attends-moi ti-gars / Le Québécois

1957

Comme Abraham / Le roi viendra demain

1957

Le Québécois / Le roi viendra demain

1957

L’héritage / Tirelou

1964

Les algues / La valse à Joseph

1964

Moi mes souliers / Hymne au printemps / La chanson du pharmacien / Le petit bonheur / Le bal / Bozo (compilation)

1964

L’héritage / Tirelou / Tour de rein / Litanie du petit homme (compilation)

1968

Le cabaret du soir qui penche / La danse la moins jolie

1972

Moi mes souliers / La mouche à feu / Pour bâtir une maison / Le petit ours gris (compilation)

1972

Les 100,000 façons de tuer un homme / L’alouette en colère

1975

La complainte du phoque en Alaska / L’encan

1975

Sors-moi donc Albert / Fatalité

1978

Les rogations / Les rogations

1980

Le train du nord / Contumace

 

Ses succès de palmarès

(Chansons ayant atteint au moins une quinzième place sur un palmarès québécois)

 

1950

Notre sentier

1950

Le petit bonheur

1951

Épousailles

1951

Moi mes souliers

1951

Bozo

1951

La mer n’est pas là

1951

L’hymne au printemps

1951

Contumance

1951

Le roi heureux

1951

Le train du nord

1952

Prière bohémienne

1957

L’héritage

1958

Attends-moi ti-gars

1958

Comme Abraham

1958

Ce matin-là

1960

Tirelou

1962

Le bal

1972

Les 100 000 façons de tuer un homme

1972

L’alouette en colère

1975

La complainte du phoque en Alaska

1975

Le tour de l’île

1975

Quand les hommes vivront d’amour (avec Gilles Vigneault et Robert Charlebois)

1976

Sors-moi donc Albert

 

Ses spectacles

 

1950

À l’ABC de Paris avec les Compagnons de la Chanson

1951

Au cabaret Les Trois Baudets à Paris

1951

Tournée de 40 villes européennes

1953

10 récitals à Montréal

1959

Tournée au Québec

1959

Au cabaret Les Trois Baudets à Paris

1964

Au cabaret Les Trois Baudets à Paris en deuxième partie de sa pièce « Le petit bonheur »

1966

Au Patriote de Montréal

1967

Bobino de Paris et tournée européenne

1967

Salle Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal

1968

Bobino de Paris et tournée européenne

1969

Tournée en France

1971

Bobino de Paris et tournée européenne

1972

Tournée au Québec et à Madagascar

1973

Tournée européenne

1974

Tournée québécoise

1974

J’ai vu le loup, le renard, le lion (avec Gilles Vigneault et Robert Charlebois)

1975

Merci la France au Théâtre Montparnasse-Gaston Baty pour souligner ses 25 ans de carrière en France

1976

Tournée française

1976

Stadium de Paris avec Pauline Julien et Raymond Lévesque

1976

Le temps d’une chanson au Théâtre de l’Île avec Claude Léveillée

1976

L’ancêtre au Théâtre de l’Île

 

Ses rôles au théâtre

 

Année

Titre de la pièce (auteur s’il y a lieu)

Lieu ou compagnie de production

  

1946

Les précieuses ridicules (Molière)

Compagnons de St-Laurent

1946

Le médecin malgré lui (Molière)

Compagnons de St-Laurent

 

Comme auteur

 

1947

Maluron

 

1948

La caverne des splendeurs

 

1948

Le p’tit bonheur

 

1949

Dialogues d’hommes et de bêtes

 

1951

Théâtre de village

 

1952

Le hamac dans les voiles

 

1955

Moi mes souliers

 

1956

Sonnez les matines

 

1958

Le fou de l’île

 

1962

L’auberge des morts subites

 

1966

Les temples

 

1973

La peur à Raoul

 

1973

Carcajou ou le diable des bois

 

1974

L’ancêtre

 

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1957-1958

SRC

Les brûlés (dans la série « Panoramique »)

 

 

Ses textes et scénarios pour la télévision

 

1956

SRC

Nérée Tousignant

 

SRC

Eaux vives (sketchs)

1957

SRC

Village du refus (téléthéâtre)

1964

SRC

Le roi viendra demain (téléthéâtre)

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

Années 70

TVA

Les légendes du Canada français

 

 

Ses rôles à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

 

1937-1959

CKAC

Rue Principale

François Sansregret

1939

SRC

Le restaurant d’en face

1939-1962

SRC

Un homme et son péché

Florent Chevron

 

 

Vie de famille

Sacha

 

 

Les secrets du Docteur Morhange

Robert

  

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où il y joua.

 

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1934-1937

CHRC

 

1937

CHLN

Illya et Gomez

1941

SRC

Je me souviens

 

SRC

L’encan des rêves

 

SRC

Théâtre dans ma guitare

 

SRC

La ruelle des songes

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1956

Chantons maintenant

Claude Jutra

1957

La drave

Raymond Garceau

1958

Félix Leclerc, troubadour

Claude Jutra

1959

Les brûlés

Bernard Devlin

1965

Manic 5

 

1967

La vie

Jean-Claude Labrecque / Jean-Louis Frund

1988

C’est la première fois que je la chante

Abderrahmane Mazouz

1989

Félix Leclerc chante Cadet Roussel

Daniel Frenette

1994

Pieds nus dans l’aube

Jacques Gagné

 

Les livres et documents qu’il a publiés

 

Année

Titre

Éditeur

Genre

  

1943

Adagio

Fides

Recueil de contes

1944

Allegro

Fides

Fables

1944

Andante

Fides

Poésie

1946

Pieds nus dans l’aube

Fides

Roman

1949

Dialogue d’hommes et de bêtes

Fides

Théâtre

1951

Théâtre de village

Fides

1952

Le hamac dans les voiles

Fides

Extraits de ses trois premiers livres

1953

Le p’tit bonheur

Compagnons Notre-Dame

Théâtre

1955

Moi mes souliers

Fides

Récit autobiographique

1958

Le fou de l’île

Beauchemin

Roman

1959

Le p’tit bonheur suivi de Sonnez les matines

Beauchemin

Théâtre

1961

Le calepin d’un flâneur

Fides

Maximes

1963

Sonnez les matines

Beauchemin

Théâtre

1964

L’auberge des morts subites

Beauchemin

Théâtre

1968

Chansons pour tes yeux

Robert Laffont

Poésie

1970

Cent chansons

Fides

Chansons

1973

Carcajou ou le diable des bois

Éditions du Jour

Roman

1974

L’ancêtre

 

Livre d’art

1975

Bonjour de l’île

Éditions N. Nantel

1977

Un matin

Éditions N. Nantel

1977

Qui est le père ?

Leméac

Théâtre

1978

Le petit livre bleu de Félix ou Le nouveau calepin du même flâneur

Nouvelles Éditions de l’Arc et Carcajou

Maximes

1978

Rêves à vendre ou troisième calepin du même flâneur

Nouvelles Éditions de l’Arc

Poésie

1980

Le tour de l’île

Études Vivantes

Poésie

1981

Chansons dans la mémoire longtemps

Art Global

1988

Le dernier calepin

Nouvelles Éditions de l’Arc et Carcajou

Maximes

 

Distribution de « Félix Leclerc »

« Félix Leclerc »  est une série de Radio-Canada diffusée en 2005 et relatant la vie et la carrière de Félix Leclerc.

 

Rôle

Interprète

 

 

Félix Leclerc

Daniel Lavoie

Gaëtane Morin

Catherine Sénart

Doudouche

Mireille Deyglun

Lucienne Vernay

Florence Thomassin

Jean Dufour

Artus de Penguern

Jo Pichette

Michel Forget

Jacques Canetti

Marc Berman

Jeannette Pichette

Linda Roy

Guy Mauffette

Frédérick DeGrandpré

Bozo

Reynald Bouchard

La Tzigane

Delphine Arnaud

Félix à 15 ans

Joseph Dubuc-Lavoie

Léo Leclerc

Guy Thauvette

Fabiola

Dorothée Berryman

Martin à 5 ans

Sidney Descary

Martin à 10 ans

Jules Desbiens

Martin adulte

Benoît McGinnis

Jack Tietolman

David Gow

Manon

Josée Bournival

Mac Orlan

Jean-Pol Brissart

Léon

Pierre Lacan

Carpenter

Louis-Olivier Mauffette

Maria

Sarah Quentin

MacPherson

Bruny Surin

Paula

Mathilde Wambergue

Militante PQ

Christine Beaulieu

Notaire

Normand Chouinard

Metteur en scène

Jean Marchand

Directeur de théâtre

Michel Robbe

Régisseur 400ième

Éric Théobald

Guichetier 400ième

Renaud Lebas

Pompier 400ième

Éric Bougnon

Hôtelier

Xavier Berlioz

Infirmière

Marie Daguerre

Infirmière

Mélanie Pilon

Journaliste Radio-Canada

Guy Gendron

Sergent

Matt Holland

Soldat

Pierre Varin

Patron d’hôtel

Franck Mercadal

Pasteur anglican

Stephen Spreekmeester

 

Prix Félix-Leclerc de la chanson

Prix de la chanson décerné par la Fondation Félix-Leclerc dans le cadre des Francofolies de Montréal à un auteur-compositeur-interprète de 18 à 35 ans.

 

Année

Récipiendaire québécois

Récipiendaire français

 

 

 

1996

Marie-Jo Thério

Pascal Mathieu

1997

Sylvie Paquette

Clarika

1998

Lili Fatale

M (Mathieu Chedid)

1999

Mara Tremblay

Rachel Desbois

2000

Daniel Boucher

Mickey 3D

2001

Loco Locass

Miro

2002

Stefie Shock

Bertrand Louis

2003

Yann Perreau

Fred

2004

Pierre Lapointe

Amélie-les-crayons

2005

Vincent Vallières

Nicolas Jules

2006

Karkwa

Agnès Bhil

2007

Thomas Hellman

Mell

2008

Catherine Major

Mathias Imbert

2009

Alexandre Désilets

Alexis HK

2010

Damien Robitaille

Robin Leduc

2011

Bernard Adamus

L (Raphaëlle Lannadère)

2012

Marie-Pierre Arthur

Ben Mazué

2013

Karim Ouellet

Hippocampe Fou

2014

Philémon Cimon

Feu ! Chatterton

 

Prix Félix-Leclerc de la poésie

Prix remis par la Fondation Félix-Leclerc à l’auteur d’un recueil de poésie âgé de moins de 35 ans.

 

Année

Récipiendaire

Titre du recueil

 

 

 

1999

Anne Peyrouse

Dans le vertige des corps

2001

Carl Lacharité

Vertiges quotidiens

2003

Isabelle Forêt

Les chambres orphelines

2005

Danny Plourde

Vers quelque

2007

Georgette LeBlanc

Alma

2009

Daniel Leblanc-Poirier

La lune n’aura plus de chandelier

2011

Étienne Lalonde

Histoires naturelles

2013

Rose Eliceiry

Homme et chiens confondus

 

Prix et hommages

 

1951

Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros pour sa chanson « Moi mes souliers »

1958

Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros pour le disque « Félix Leclerc et sa guitare »

1968

Officier de l’Ordre du Canada

1973

Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros pour l’ensemble de son œuvre

1975

Prix Calixa-Lavallée de la Société St-Jean-Baptiste

1975

Médaille Bene Merenti de Patria

1976

Diplôme d’honneur de la CCA (Conférence Canadienne des Arts)

1977

Prix Denise-Pelletier du gouvernement du Québec

1979

Trophée Félix hommage lors du gala de l’ADISQ

1985

Grand Officier de l’Ordre National du Québec

1986

Chevalier de la Légion d’honneur

1987

Médaille de l’Académie des Lettres du Québec

1988

Prix Fleury-Mesplet

1989

Un monument à sa mémoire est érigé au cimetière St-Pierre de l’Île d’Orléans.

1989

Son nom est donné au Chemin Félix-Leclerc et à la Montée Félix-Leclerc à Prévost

1989

Son nom est donné à un parc de Ste-Marthe-sur-le-lac

1989

Une rue de Ste-Julie est nommée en son honneur

1989

Une rue de Baie St-Paul est nommée en son honneur

1990

Une statue le représentant est inaugurée au Parc Lafontaine à Montréal

1990

Une rue de Pintendre est nommée en son honneur

1990

Une rue de St-Hyacinthe est nommée en son honneur

1990

Une rue de Varennes est nommée en son honneur

1990

Une rue de Boisbriand est nommée en son honneur

1990

Une rue de St-Jean-sur-Richelieu est nommée en son honneur

1991

Une rue de Chambly est nommée en son honneur

1992

Une rue de St-Félicien est nommée en son honneur

1993

Une rue de Victoriaville est nommée en son honneur

1993

Une rue de Trois-Rivières est nommée en son honneur

1994

Son nom est donné à un parc de la ville de Québec

1995

Son nom est donné à un parc de St-Jean-sur-Richelieu

1996

La Place Félix-Leclerc est inaugurée à Ste-Catherine en Montérégie

1996

Une rue de Ste-Catherine en Montérégie est nommée en son honneur

1996

Une rue de Chicoutimi est nommée en son honneur

1996

Une rue de Roberval est nommée en son honneur

1996

Une rue de St-Charles-Borromée est nommée en son honneur

1996

Une rue de Gatineau est nommée en son honneur

1996

Une rue de Lavaltrie est nommée en son honneur

1997

Son nom est donné à l’autoroute 40 entre Québec et l’Ontario

1997

Son nom est donné à un parc de Montréal situé sur le boulevard Langelier, entre les rues Beaubien et Bélanger

1997

Une avenue Félix-Leclerc est inauguré dans le secteur St-Laurent de Montréal

1998

Une rue de Ste-Adèle est nommée en son honneur

1999

La Place Félix-Leclerc est inaugurée à Mascouche

1999

Une rue de Ste-Agathe-des-Monts est nommée en son honneur

1999

Une rue de St-Eustache est nommée en son honneur

1999

Une rue de Mont St-Hilaire est nommée en son honneur

2000

Grand Québécois du siècle, honneur décerné par l’Académie des Grands Québécois

2000

La municipalité de St-Jérôme donne son nom à une avenue

2000

Son nom est donné à un parc de Ste-Thérèse de Blainville

2000

Son nom est donné à un parc de Montréal dans le secteur Anjou

2000

Une rue de Boucherville est nommée en son honneur

2001

Une rue de Mont-Tremblant est nommée en son honneur

2003

Intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

2005

Une rue de Mirabel est nommée en son honneur

2006

En son souvenir, la ville de Québec nomme la rue du Petit Bonheur

2009

Une rue de Rimouski est nommée en son honneur

2010

Une rue de Ste-Sophie dans les Laurentides est nommée en son honneur

2010

La Maison Félix-Leclerc est ainsi nommée à Vaudreuil-Dorion

2011

La municipalité de Vaudreuil-Dorion inaugure la Promenade Félix-Leclerc

2011

Son nom est donné à un parc de Vaudreuil-Dorion

2011

Un boisé de Saguenay est nommé à sa mémoire

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

COUILLARD, Jean, « Répertoire des succès de la chanson francophone 1950-2003 », StankéQuébécor

Média, 2003, 511 pages.

 

CROTEAU, Jean-Yves, « Répertoire des séries, feuilletons et téléromans québécois – De 1952 à 1992 », Les

Publications du Québec, Gouvernement du Québec, 1993, 692 pages.

 

RÉMY, Edward et VÉZINA, Marie-Odile, « Têtes d’affiche », Éditions du Printemps, 1983, pages 1-3.

 

THÉRIEN, Robert et D’AMOURS, Isabelle, « Dictionnaire de la musique populaire au Québec 1955-1992 », Institut Québécois de la Recherche sur la Culture (IQRC), 1992, pages 264-271.

 

ÉCHOS-VEDETTE  Édition Spéciale, « Les 100 vedettes populaires qui ont marqués le XXè siècle », Communications Québécor, 2000, page 51.

 

 

Documents audio-visuels

 

SOCIÉTÉ RADIO-CANADA, « Heureux qui comme Félix : Une histoire de Félix Leclerc », série radiophonique en 10 épisodes présentée par Monique Giroux, conception, scénario et réalisation de Jacques Bouchard, juin 1998, environ 530 minutes.

 

TV MAX PLUS, « Musicographie : Félix Leclerc », diffusion de Musimax, réalisation et scénario de Nicole Giguère, 200?, 47 minutes.

 

VERSEAU INTERNATIONAL INC., « L’aventure des Compagnons de Saint-Laurent », réalisation de

Jean-Claude Labrecque, 1996, 78 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Fondation Félix-Leclerc

Québec Info Musique

Le Parolier

Chanson du Québec

Wikipédia

Les grands personnages de la francophonie canadienne

Bilan du siècle – Université de Sherbrooke

L’Encyclopédie de l’Agora

Lucie Leduc

The Internet Movie DataBase

Émissions.ca

Qui joue qui ?

L’Encyclopédie Canadienne

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le livre « Pieds nus dans l’aube »

Acheter le livre « Le calepin d’un flâneur »

Acheter le livre « Moi mes souliers »

Acheter le livre « Cent chansons »

Acheter le livre « Adagio »

Acheter le livre « Andante »

Acheter le livre « Allegro »

Acheter le livre « Qui est le père? »

Acheter le livre « Le hamac dans les voiles »

Acheter le livre « Carcajou ou le diable des bois »

Acheter le livre « Dialogues d’hommes et de bêtes »

Acheter le livre « Les fables de Félix Leclerc, les quatre saisons »

Acheter le livre « Félix Leclerc, écrivain du pays » de Ginette Pelland

Acheter le livre « Félix Leclerc, poète national » de Marcel Brouillard et Huguette Brun

Acheter le livre « Félix Leclerc, le roi-poète » de Jean-Paul Sermonte

Acheter le livre « Félix Leclerc » de Jean Dufour

Acheter le coffret CD « Heureux qui comme Félix »

Acheter le coffret CD « Anthologie 40 chansons »

Acheter le coffret CD « Pieds nus dans l’aube »

Acheter le coffret CD « Dans la mémoire longtemps »

Acheter le CD « Le meilleur »

Acheter le CD « Talents »

Acheter le CD « L’encan »

Acheter le CD « Mon fils »

Acheter le CD « L’héritage »

Acheter le CD « Le p’tit bonheur volume 1 »

Acheter le CD « Le petit bonheur »

Acheter le CD « Félix Leclerc »

Acheter le CD « The Best-of Félix Leclerc »

Acheter le CD « Le roi heureux »

Acheter le CD « CD Story »

Acheter le CD « 08/08/88 à 8h08 »

Acheter le DVD « 20 ans déjà que tu nous as quittés »

Acheter le DVD « C’est la première fois que je la chante »

Acheter le DVD « Félix » (film de Jean-Claude Labrecque)

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Janvier 2007

Les DVD de janvier 2007 – La collection Carte Blanche (Les brûlés)

Mars 2008

Radio-Canada poursuivi par des producteurs !

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – Des débuts jusqu’à 1957

 

 

 

 

 

Fiche #132

Intronisation au Temple de la Renommée le 4 août 2008.

Dernière mise à jour le 25 juillet 2015.