www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

RICHARD

GARNEAU

(1930 – 2013)

 

Sa fiche-bio

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Les livres et documents qu’il a publiés

Prix et hommages

Crédits et liens

  

(Source photo : Radio-Canada)     

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1930

Naissance à Québec le 15 juillet.

 

Son père : Jean-Charles Garneau était courtier et venait de tout perdre lors du crash boursier d’octobre 1929. En plein dans la Crise, il se trouve un emploi comme fonctionnaire pour le Ministère de la Voierie.

 

Sa mère : Marthe DeVarennes.

 

Il a une sœur, Madeleine, de huit ans sa cadette.

 

 

 

Comme tous les enfants de son âge, Richard Garneau découvre le hockey en jouant dans la rue avec ses amis.

 

 

 

À l’école, le petit Richard est un élève plutôt doué pour l’expression orale, remportant de nombreux concours de diction à son école. Par contre, son comportement l’amène à être expulsé régulièrement de l’école et des groupes sociaux auxquels il appartient.

 

 

 

Mis à la porte de son collège en Philo 2, il passe finalement son baccalauréat extra-collégial. Puis, pendant deux ans, il étudie au Conservatoire d’art dramatique Francis-Synval dans le but de devenir acteur.

 

 

1952

Pendant 4 mois, il séjourne en Europe.

 

 

1953

Il est engagé comme annonceur à la station de radio CHRC de Québec. Sa première émission : « Le réveil agricole ».

 

 

1953-1956

Il devient le premier animateur de CFCM-TV, la station de télévision de Québec.

 

 

1957

Il entre au service de Radio-Canada en tant qu’annonceur-maison. Le 15 janvier, il présente sa toute première émission à la télévision d’état. À ce titre, il est appelé à animer différents types d’émissions, des informations aux variétés.

 

 

1957

Le 18 mai, il se marie à Lucie Bégin en l’église St-Dominique à Québec.

  

 

1958

Naissance de son fils Jean.

  

 

1960

Pour la première fois, il présente les Jeux Olympiques à la télévision de Radio-Canada, ceux de Rome. Il deviendra l’un des symboles mythiques des Jeux Olympiques puisqu’il couvrira 23 éditions jusqu’en 2012.

 

 

1960

Décès de son père, Jean-Charles Garneau, emporté par l’emphysème pulmonaire.

 

 

1961

Radio-Canada demande à ses annonceurs-maison de choisir un domaine dans lequel ils se spécialiseront. C’est ainsi que Richard Garneau choisit le service des sports où il travaillera jusqu’à la fin de sa vie.

 

 

1962-1986

Il anime les Jeux du Commonwealth pour Radio-Canada.

 

 

1963-1972

Toujours pour Radio-Canada, il présente « Le Football professionnel canadien ».

 

 

1967

Il devient l’un des animateurs de « La soirée du hockey » à la télévision de Radio-Canada, une institution à la télévision. Il y restera en poste jusqu'en 1990. Au fil des ans, il côtoie d’autres animateurs réputés comme René Lecavalier, Lionel Duval et Jean Pagé.

 

 

1969

Le 18 février, décès de sa mère Marthe à l’âge de 64 ans.

  

 

1972

Il connaît l’un des moments difficiles de sa carrière alors qu’il couvre les Jeux Olympiques de Munich : le 5 septembre, des terroristes palestiniens prennent en otage des membres de l’équipe olympique d’Israël. Au terme de cette prise d’otage, 17 personnes perdent la vie, dont 11 athlètes israéliens.

 

 

1976

Quatre ans après les événements de Munich, il connaît sa plus belle expérience olympique alors qu’il couvre les Jeux Olympiques de Montréal.

 

 

1990

Il quitte « La soirée du hockey » pour se lancer dans la production vidéo. Il se joint à l’équipe de l’annonceur Serge Arsenault qui a fondé la compagnie Serdi-Vidéo.

 

 

1992

Richard Garneau passe à TVA où il présente les Jeux Olympiques de Barcelone. Fort de cette expérience, il commentera pendant quatre ans les matchs de hockey présentés à TVA.

 

 

 

Il devient également commentateur des compétitions de patinage artistiques aux côtés d’Alain Goldberg.

 

 

1998-2012

Il est chroniqueur pour les émissions radiophoniques de Joël LeBigot à Radio-Canada, « Samedi et rien d’autre » et « Pourquoi pas dimanche ».

 

 

2012

Le 14 décembre, décès de son fils Jean à l’âge de 54 ans.

 

 

2013

Au tout début de l’année, il doit subir une chirurgie cardiaque. Les complications prolongent son séjour aux soins intensifs de l’Hôpital Royal-Victoria de Montréal.

 

 

2013

Le 20 janvier, les complications post-opératoires ont raison de Richard Garneau qui s’éteint à l’âge de 82 ans.

 

 

2013

Le gouvernement du Québec lui offre une cérémonie de commémoration nationale. Ces funérailles laïques se déroulent à la Maison Symphonique de Montréal le 16 février.

 

 

 

En plus de sa deuxième conjointe, Richard Garneau laisse dans le deuil les quatre enfants qui lui survivent : Catherine, Julia, Nina et Stéphane Garneau, lui-même devenu journaliste et animateur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1953-1956

CFCM

(animateur)

 

1957

SRC

(animateur)

 

1960-2002

SRC

Jeux Olympiques

Sports

1962-1986

SRC

Jeux du Commonwealth

Sports

1963-1972

SRC

Le Football professionnel canadien

Sports

1967-1990

SRC

La soirée du hockey

Sports

 

TVA

Hockey TVA

 

2006

SRC

Hockey : La fierté d’un peuple

Documentaire / Sports

2008

Évasion

Évasion sur glace

Sports

2009-2011

Évasion

Tour de France

Sports

2010

Évasion

Coupe du monde de ski alpin

Sports

 

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1953

CHRC

Le réveil agricole

 

Les livres et documents qu’il a publiés

 

Année

Titre

Éditeur

Genre

  

1992

À toi Richard…

Stanké

Autobiographie romancée

1993

Vie, rage… dangereux

Stanké

Autobiographie romancée

1995

Train de nuit pour la gloire ou 45 jours à la conquête de la Coupe Stanley

Stanké

Sports

1996

À toi Richard, prise 2 : Un Québécois en Bavière

Stanké

Autobiographie romancée

 

Prix et hommages

 

1955

Trophée Radiomonde décerné à l’artiste le plus populaire au Québec

1959

Trophée Radiomonde décerné à l’annonceur le plus populaire au Québec

1976

Trophée du meilleur commentateur des Jeux Olympiques de Montréal remis par le Club de la Médaille d’or

1987

Prix Gémeaux de la meilleure animation, émission ou série sportive pour « La soirée du hockey »

1988

Prix Gémeaux de la meilleure animation, émission ou série sportive pour « Le Marathon de Montréal »

1989

Prix Gémeaux de la meilleure animation, émission ou série sportive pour « La soirée du hockey »

1993

Prix Gémeaux de la meilleure animation, émission ou série sportive pour « Les Jeux de la XXVè Olympiade (Barcelone 92) »

1994

Prix du Mérite Français – Section culture

1996

Grand Prix de l’Académie, remis dans le cadre du Gala des Prix Gémeaux pour l’ensemble de sa carrière

1999

Membre du Temple de la Renommée du Hockey

2000

Chevalier de l’Ordre National du Québec

2003

Académie des Grands Québécois

2003

Prix Hommage Jacques-Beauchamps remis lors du Gala Sports Québec

2004

Prix Sports Média décerné par le CIO

2005

Doctorat honoris causa en éducation physique de l’Université de Sherbrooke

2006

Membre de l’Ordre du Canada

2010

Prix Gémeaux de la meilleure animation, sports ou loisirs pour « Le 96è Tour de France (2009) »

2013

Son nom est donné au Stade d’athlétisme de Ste-Thérèse.

 

Crédits et liens

 

Documents audio-visuels

 

VVV, « Richard Garneau, de la tête au cœur avec passion » dans la série « Biographies », scénario et réalisation de Luc Harvey, narration de Patrick Labbé, diffusion sur Canal D, 2007, 45 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Wikipédia

Bilan du siècle – Université de Sherbrooke

RDS

Évasion

Ordre National du Québec

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le livre « Vie, rage… dangereux »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1962 à 1966

 

 

 

 

 

Fiche #537

Inscription sur le Coffre aux Souvenirs le 29 mars 2012.

Intronisation au Temple de la Renommée le 24 novembre 2013.

Dernière mise à jour le 24 novembre 2013.