www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

JEAN

Description : Description : http://www.nosorigines.qc.ca/genealogyImages/000110_6705Duceppe_Jean.jpg

DUCEPPE

(1923 – 1990)

 

Sa fiche-bio

Ses spectacles

Ses rôles à la télévision

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Ses rôles à la radio

Ses rôles au théâtre

Ses rôles au cinéma

Distribution de « Jean Duceppe »

Prix et hommages

Crédits et liens

  

(Source photo : nos origines.qc.ca )          

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1923

Naissance le 25 octobre à Montréal sous le nom de Jean Hotte, dans le quartier Faubourg à M’lasse.

 

Son père : Aimé Hotte.

 

Sa mère : Claire Dutrisac.

 

Il est le cadet d’une famille de 18 enfants.

 

 

1925

Il n’a que deux ans lorsque sa mère meurt. Son père ne pouvant assumer sa charge familiale, il choisit de faire adopter son fils cadet. C’est la sœur de Jean et son mari qui recueille le jeune enfant.

 

Sa mère adoptive : Marguerite Hotte, sœur aînée de Jean.

 

Son père adoptif : Rosaire Duceppe est marchand de glace.

 

 

1932

Alors que Jean n’a que 9 ans, son père biologique meurt à son tour.

 

 

 

Il étudie à l’École supérieure Chomedy et à l’externat classique Ste-Croix.

 

 

 

Très jeune, il devient livreur de glace pour la compagnie de son père, Duceppe et frères. Il sera par la suite standardiste et magasinier pour la compagnie Duval

 

 

 

À 15 ans, alors que des amis lui demandent de leur donner la réplique, il attrape la piqure du théâtre. Il s’inscrit alors à des cours d’art dramatique chez Sita Riddez.

 

 

1941-1947

Il fait ses débuts professionnels au théâtre en étant engagé au Théâtre Arcade où il joue dans plus de 34 pièces, débutant dans des rôles de figuration derrière des jeunes premiers aussi talentueux que Roger Garceau et Denis Drouin. À la même époque, il participe également à plusieurs tournées organisées par Henri Deyglun.

 

 

1946

Le 3 mai, il se marie à Hélène Rowley en la Basilique Notre-Dame de Montréal.

 

 

1947

Il est directeur du Théâtre Canadien pour la saison estivale.

 

 

1947

Le 22 juillet, naissance de son fils Gilles.

 

 

1949

Yvette Brind’Amour l’engage au Théâtre du Rideau Vert où il joue régulièrement jusqu’en 1973.

 

 

1952

C’est l’arrivée de la télévision de Radio-Canada. Il participe au premier téléthéâtre en direct de l’histoire de la télévision, « Le seigneur de Brinqueville ».

 

 

1953

Il tient son premier rôle dramatique au cinéma en jouant dans le film « Tit-coq » aux côtés de Monique Miller et Gratien Gélinas.

 

 

1953

Il joue dans la création de la pièce « Zone » de Marcel Dubé, qui devient l’un de ses auteurs de prédilection.

  

 

1953-1957

Le feuilleton radiophonique « La famille Plouffe » prend fin pour passer à la télévision de Radio-Canada. Jean Duceppe tenait le rôle de l’athlète Guillaume Plouffe à la radio, mais n’a pas le physique pour défendre ce rôle à la télé. On crée donc un nouveau rôle pour lui dans le téléroman, celui de Stan Labrie, qui courtise la belle Rita Toulouse.

 

 

1955

Il est engagé comme animateur de radio où se opinions tranchantes deviennent vite sa marque de commerce. Il travaille tour à tour à CJMS, CKLM, Radio-Canada et CKAC. À plusieurs reprises, il claque la porte de la station où il travaille pour être aussitôt réengagé à la station concurrente.

 

 

1955

Lors du Gala des Splendeurs, il reçoit le trophée du meilleur acteur pour son rôle de Stan Labrie dans « La famille Plouffe ».

 

 

1957-1960

Il est président de l’Union des Artistes. C’est sous son règne que l’Union s’est désaffiliée de l’AFRA, l’union américaine.

 

 

Années 50

Il fonde le Théâtre Populaire DGV avec ses collègues comédiens Émile Genest et Pierre Valcour. Malheureusement, l’entreprise est un échec.

 

 

1958

Il apprend qu’il souffre de diabète, une maladie qui lui causera de nombreux problèmes au cours de sa vie.

 

 

1959

Les réalisateurs de Radio-Canada sont en grève. En guise de soutien, Jean Duceppe fera partie de ces vedettes, comme René Lévesque, qui les soutiennent en faisant du piquetage. En tant que président de l’Union des Artistes, il participe également à l’élaboration du spectacle « Difficultés temporaires » pour leur venir en aide financièrement.

 

 

1959

Il fait partie de la création de la pièce « Bousille et les justes » de Gratien Gélinas, qui a lieu à la Comédie Canadienne.

 

 

Années 60

Il est l’une des vedettes de la radio de CKAC en animant l’émission « Du pep avec Duceppe ».

 

 

1963

Il fonde l’un des premiers théâtres d’été au Québec, le Théâtre des Prairies à Joliette.

 

 

1963-1965

Il joue dans la série télévisée « Rue de l’Anse ».

 

 

1963-1966

Fidèle à son bon ami, l’auteur Marcel Dubé, il participe à l’un de ses téléromans, « De 9 à 5 », où il tient le rôle de Charles Pigeon qu’il a déjà défendu au théâtre et dans des téléthéâtres, dans plusieurs œuvres de Marcel Dubé.

 

 

1965

Il fonde le journal Le Miroir du Québec, un journal d’opinion.

 

 

1966-1977

L’un de ses grands rôles de téléromans demeure celui du Père Lafeuille dans « Rue des pignons » de Louis Morrisset et Mia Riddez.

 

 

1966-1968

Il dirige le Théâtre Populaire Molson.

 

 

1968-1969

On peut le voir dans plusieurs dramatiques de la série télévisée « Le monde de Marcel Dubé ».

 

 

1971

Il tient le rôle principal du nouveau film de Claude Jutra, « Mon oncle Antoine ». Jean Duceppe crève littéralement l’écran dans ce personnage d’embaumeur de campagne qui apprend la vie à son neveu. Encore aujourd’hui, ce film est considéré comme l’une des meilleurs œuvres cinématographiques produites au Québec.

 

 

1971

Il joue dans un téléthéâtre marquant de l’histoire de Radio-Canada, « Des souris et des hommes », où il tient le rôle de Candy.

 

 

1972

Il tient ses deux plus importants rôles au théâtre, tous les deux pour le Théâtre du Trident à Québec : « La mort d’un commis-voyageur » d’Arthur Miller et « Charbonneau et le chef » de J.T. McDonough dans laquelle il tient avec brio le rôle de l’ancien premier ministre du Québec Maurice Duplessis, alors qu’il gérait la grève de l’amiante à Asbestos.

 

 

1973

Il fonde sa propre compagnie théâtrale, la Compagnie Jean-Duceppe, qui présente ses spectacles au Théâtre Port-Royal de la Place des Arts. Pour sa première saison, il achète les droits et diffuse les deux pièces qu’il a jouées l’année précédente au Trident, « La mort d’un commis-voyageur » et « Charbonneau et le chef ».

 

 

1974

Il connaît le pire échec de sa compagnie théâtrale en montant la pièce « Les crasseux » d’Antonine Maillet qui le conduit dans un gouffre financier inquiétant. Persévérant, il s’en sort avec la ferme intention de ne plus vivre une telle problématique.

 

 

1976

Alors qu’il termine la pièce « Medium saignant » de Françoise Loranger présentée au Grand Théâtre de Québec, il est victime d’un malaise à sa sortie de scène. Transporté d’urgence à l’hôpital, il est alors victime d’une crise cardiaque.

 

 

 

Craignant de ne plus pouvoir remonter sur scène, sa convalescence est perturbée par des fréquentes crises d’angoisse.

 

 

1978

Il est de nouveau victime d’un malaise cardiaque. Il attribue ce nouvel épisode au fait qu’il a repris trop rapidement le travail.

 

 

1978-1984

Il tient l’un de ses plus beaux rôles à la télévision avec le personnage de Pépère Léandre Jacquemin dans le téléroman « Terre humaine » de Mia Riddez où il joue aux côtés de Guy Provost, Marjolaine Hébert, Sylvie Léonard et plusieurs autres.

 

 

1985

Il est l’une des premières personnalités à être décorée de l’Ordre National du Québec, une nouvelle distinction créée par le gouvernement du Québec. Il reçoit le titre de Chevalier des mains du premier ministre de l’époque, René Lévesque.

 

 

1987

Lors du tout premier Gala des Prix Gémeaux de l’histoire, il se mérite le Grand Prix de l’Académie, un prix hommage pour couronner l’ensemble de sa carrière en télévision.

 

 

1989

Dès le mois de janvier, il tient un petit rôle au cours de la dernière saison du téléroman « Robert et compagnie », son dernier rôle à la télévision.

 

 

1989

Sans le savoir, il joue son dernier rôle sur scène dans la pièce « Bonjour Broadway ».

 

 

1990

Le 24 juin, lors du spectacle de la Fête Nationale des Québécois, il livre un discours patriotique inoubliable, livrant ses convictions nationalistes comme jamais. « Le Québec est notre seul pays » avait-il alors déclaré.

 

 

1990

À l’été, son fils Gilles Duceppe se fait élire lors d’une élection partielle dans le comté de Laurier-Ste-Marie sous la bannière du Bloc Québécois, un nouveau parti souverainiste fédéral.

 

 

1990

Toujours à l’été, hospitalisé pour un problème cardiaque, on lui implante un stimulateur cardiaque.

 

 

1990

Le 7 décembre, à l’Hôpital St-Luc de Montréal, Jean Duceppe s’éteint à 67 ans des complications dues au diabète. Il laisse dans le deuil son épouse Hélène Rowley et leurs 7 enfants :

- Gilles, syndicaliste devenu politicien

- Pierre, qui travaille dans le milieu du cinéma

- Claude, qui a lui aussi tenté sa chance en politique en 2007 avec le Parti Québécois

- Yves, qui travaille dans le milieu du théâtre

- Anne, qui travaille dans le milieu du théâtre

- Louise, qui fut son bras droit à l’administration de la Compagnie Jean-Duceppe

- Monique, qui a réalisé plusieurs mises en scène pour le théâtre.

 

 

1991

Le Théâtre Port-Royal de la Place des Arts change de nom et devient le Théâtre Jean-Duceppe.

 

 

2002

À Télé-Québec, une série télévisée de 6 épisodes relate sa vie et sa carrière. Dans un scénario de Claire Wojas et une réalisation de Robert Ménard, Paul Doucet défend avec brio le rôle de Jean Duceppe qui lui vaudra le prix Gémeaux de la meilleure interprétation masculine dans une dramatique l’année suivante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses spectacles

 

1951

Princesse Czardas (opérette des Variétés Lyriques)

1952

Colorado (opérette des Variétés Lyriques)

 

Ses rôles au théâtre

 

Année

Titre de la pièce (auteur s’il y a lieu)

Lieu ou compagnie de production

  

1941

On passe dans huit jours (Sacha Guitry)

Troupe d’Henri Deyglun

1942

La dame aux camélias (Alexandre Dumas)

 

1942

Le monsieur de cinq heures

Monument National

1943

Les noces d’argent (Paul Géraldy)

Théâtre Arcade

1945

Léopold le bien-aimé (Jean Sarment)

Théâtre Arcade

1950

Trois garçons, une fille (Roger Ferdinand)

Théâtre du Rideau Vert

1951

Ondine (Jean Giraudoux)

Théâtre du Rideau Vert

1951

Sincèrement (Michel Duran)

Théâtre du Rideau Vert

1951

Maître après Dieu (Jan de Hartog)

Théâtre du Nouveau Monde

1953

Zone (Marcel Dubé)

Théâtre des Compagnons

1954

Chambres à louer (Marcel Dubé)

 

1956

Les amants terribles (Noël Coward)

Théâtre du Rideau Vert

1959

Bousille et les justes (Gratien Gélinas

Comédie Canadienne

1961

N’écoutez pas mesdames (Sacha Guitry)

Théâtre du Rideau Vert

1961

Constance (Somerset Maugham)

Théâtre du Rideau Vert

1962

Bon week-end, Mr Bennett (Arthur Watkyn)

Théâtre du Rideau Vert

1963

Patate (Marcel Achard)

Théâtre du Rideau Vert et

Théâtre des Prairies

1963

Treize à table (Marc-Gilbert Sauvageon)

Théâtre du Rideau Vert

1964

Patate (Marcel Achard)

Tournée du Théâtre Populaire Molson

1965

Les beaux dimanches (Marcel Dubé)

 

1967

Encore cinq minutes (Françoise Loranger)

Théâtre du Rideau Vert

1967

Je veux voir Mioussov (Valentin Kataïev)

Théâtre du Rideau Vert

1967

Des clowns par milliers (Herb Gardner)

Théâtre du Rideau Vert

1969

Florence (Marcel Dubé)

 

1970

Medium saignant (Françoise Loranger)

Comédie Canadienne

1971

L’idiote (Marcel Achard)

Théâtre Populaire du Québec

1971

Le retour (Harold Pinter)

Théâtre du Rideau Vert

1971

Beckett ou l’honneur de Dieu (Jean Anouilh)

Théâtre du Rideau Vert

1971

Feu la mère de madame (Georges Feydeau)

Théâtre du Rideau Vert

1972

La mort d’un commis voyageur (Arthur Miller)

Théâtre Trident

1972

Charbonneau et le chef (John Thomas McDonough)

Théâtre du Trident

1973

Charbonneau et le chef (John Thomas McDonough)

Compagnie Jean Duceppe

1974

Les crasseux (Antonine Maillet)

Compagnie Jean Duceppe

1975

Charbonneau et le chef (John Thomas McDonough)

Compagnie Jean Duceppe

1976

Le dernier des Don Juan

 

1978

Il n’y a pas de pays sans grand-père (Roch Carrier)

 

1980

Gin Game (Donald L. Coburn)

Compagnie Jean-Duceppe

1983

Charbonneau et le chef (John Thomas McDonough)

Compagnie Jean Duceppe

1985

Le gars de Québec (Michel Tremblay)

Compagnie Jean-Duceppe

1987

Douze hommes en colère (Reginald Rose)

Compagnie Jean-Duceppe

1989

Bonjour Boradway (Neil Simon)

 

 

La France vivra

Théâtre Arcade

 

L’esprit du mal (Henri Deyglun)

Théâtre Arcade

 

La voix dans les chênes (Ernest Pallascio-Morin)

Théâtre Arcade

 

Les mal-aimés

Théâtre Arcade

 

Bilan (Marcel Dubé)

 

 

Don Juan (Molière)

Nouvelle Compagnie Théâtrale

 

Anastasia (Marcelle Maurette)

 

 

Le gardien (Harold Pinter)

 

 

Pauvre amour

 

 

La chatte sur un toit brûlant (Tennessee Williams)

 

 

État civil : Célibataire (Wendy Wasserman)

 

 

Le clan (Georges Sibbald)

 

 

Les Sunshine Boys (Neil Simon)

 

 

Un simple soldat (Marcel Dubé)

 

 

Le marcheur (Yves Thériault)

 

 

Rose Latulippe (Jean-Louis Roux)

 

 

Sous les masques

 

 

N’écrivez jamais au facteur (Michel Faure)

 

 

Le diable en été (Michel Faure)

 

 

Comme metteure en scène

 

1971

L’idiote (Marcel Achard)

Théâtre Populaire du Québec

1975

Charbonneau et le chef (John Thomas McDonough)

Compagnie Jean Duceppe

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1952

SRC

Le seigneur de Brinqueville (téléthéâtre)

 

1953-1957

SRC

La famille Plouffe

Stan Labrie

1953

SRC

Chambre 320 (dans la série « Corridor sans issue »)

 

1953

SRC

Rue de la Friponne (téléthéâtre)

 

1955-1956

SRC

Je me souviens

Pierre Boucher

1956

SRC

Madame la présidente (téléthéâtre)

 

1956

SRC

Quelles nouvelles (téléthéâtre)

 

1958

SRC

Médée (téléthéâtre)

 

1958

SRC

Deux valses (téléthéâtre)

 

1959

SRC

La cellule (dans la série « Quatuor »)

Léopold

1959-1963

SRC

Joie de vivre

Télesphore Dumouchel

1960

SRC

Préméditation (dans la série « Trio »)

Julien

1960

SRC

Bilan (téléthéâtre)

 

1960

SRC

La veuve joyeuse (téléthéâtre)

 

1960-1961

SRC

La force de l’âge

 

1961

SRC

La piastre (téléthéâtre)

 

1962-1963

SRC

Le petit monde du Père Gédéon

Stan Labrie

1962

SRC

La mort d’un commis voyageur (téléthéâtre)

Willy Loman

1962

SRC

Le temps des lilas (téléthéâtre)

Virgile

1962

SRC

Bousille et les justes (téléthéâtre)

Phil Vezeau

1963-1966

SRC

Ti-Jean Caribou

 

1963-1965

SRC

Rue de l’Anse

Farlatte

1963-1966

SRC

De 9 à 5

Charles Pigeon

1966-1977

SRC

Rue des pignons

Émery Lafeuille

1967-1968

SRC

D’Iberville

Abraham Bouat

1968

SRC

Virginie

(dans la série « Le monde de Marcel Dubé »)

Charles Pigeon

1968

SRC

Manuel

(dans la série « Le monde de Marcel Dubé »)

Charles Pigeon

1969

SRC

Florence

(dans la série « Le monde de Marcel Dubé »)

Gaston

1969

SRC

Bilan (dans la série « Le monde de Marcel Dubé »)

William Larose

1969

SRC

La cellule

(dans la série « Le monde de Marcel Dubé »)

Léopold

1970

SRC

Le gardien (téléthéâtre)

 

1971

SRC

Des souris et des hommes (téléthéâtre)

 

1971

SRC

En pièces détachées (téléthéâtre)

Maurice

1971

SRC

Encore cinq minutes (téléthéâtre)

Henri

1971

SRC

L’échéance du vendredi (téléthéâtre)

 

1972-1975

SRC

Les forges de St-Maurice

Clovis Godard

1974

SRC

Qui perd gagne (téléthéâtre)

Jérôme Dessureaux

1974

SRC

Toi et tes nuages (téléthéâtre)

 

1974

SRC

Millionnaire à froid (téléthéâtre)

Charles Woodcock

1977

SRC

Le vélo devant la porte (téléthéâtre)

Dan

1978-1984

SRC

Terre humaine

Pépère Léandre Jacquemin

1982-1986

SRC

Monsieur le ministre

Renaud Monnier

1989

SRC

Robert et compagnie

L’oncle Rolland Martineau

 

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où il y joua.

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1955

SRC

Ma ligne maligne

 

1956

SRC

Voir et entendre

Émissions estivale

1964

SRC

Jeunesse oblige

Variétés

1965

SRC

Le millionnaire

Jeu (émission estivale)

1966

TVA

Relevez les manchettes

Jeu (émission estivale)

 

 

 

 

1967

TVA

Franc parler

 

1971

TVA

Madame est servie (avec Doris Lussier)

 

1972-1973

TVA

Madame est servie (avec Jacques Desrosiers)

 

1973-1974

TVA

Pierre, Jean jasent (avec Pierre Lalonde)

Talk-show

1974

TVA

Destination monde

Jeu

1988

Radio-Qc

5 pour 1

Jeu

 

 

Les trois cloches

Humour

 

Ses rôles à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

 

1944

 

Radio-Collège

 

1945

 

Yvan l’intrépide

 

1953

 

La voix dans les chênes (radiothéâtre d’Ernest Pallascio-Morin)

 

1953

 

Le cheval de course (radiothéâtre d’Henri Letondal)

 

 

SRC

La famille Plouffe

Guillaume Plouffe

 

 

Vie de famille

 

 

 

Le radio théâtre Lux

 

 

 

Les soirées de chez-nous

 

 

 

Tante Lucie

 

 

 

Je vous ai tant aimé

 

  

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

Vers 1957

CKAC

Du pep avec Duceppe

Vers 1962

CKAC

Le réveil brutal

1967-1968

CBF

À la bonne heure

1969

CBF

Les petits matins

1971

CKAC

Duceppe en bloc

 

CBF

Place aux femmes

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1953

Côté cour, côté jardin

Roger Blais

1953

Tit-coq

René Delacroix et Gratien Gélinas

1954

150 jours

Bernard Devlin

1956

Le monde des femmes

Léonard Forest

1961

Dubois et fils

Bernard Devlin et Raymond LeBoursier

1961

Louis-Joseph Papineau – Le demi-dieu

Louis-Georges Carrier

1964

Trouble-fête

Pierre Patry

1966

YUL 871

Jacques Godbout

1970

Acte du cœur

Paul Almond

1971

Mon oncle Antoine

Claude Jutra

1971

L’apparition

Roger Cardinal

1971

Peut-être Maurice Richard (documentaire)

Gilles Gascon

1972

Les colombes

Jean-Claude Lord

1972

Quelques arpents de neige

Denis Héroux

1974

Je t’aime

Pierre Duceppe

1974

Le tonnerre rouge

Claude Fournier

1974

Bingo

Jean-Claude Lord

1974

Les beaux dimanches

Richard Martin

1975

Les vautours

Jean-Claude Labrecque

1980

Cordélia

Jean Beaudin

1983

Lucien Brouillard

Bruno Carrière

1985

Le vieillard et l’enfant

Claude Grenier

 

Distribution de « Jean Duceppe »

« Jean Duceppe » est une série télévisée dramatique en 6 épisodes diffusée à Télé-Québec.

 

Rôle

Interprète

 

 

Jean Duceppe

Paul Doucet

Hélène Rowley

Suzanne Clément

Denise Pelletier

Sylvie Drapeau

Michel Dumont

Frédérick DeGrandpré

Marguerite Duceppe

Josée Beaulieu

Rosaire Duceppe

Gaston Caron

Aimé Hotte

Michel Daigle

Jean Duceppe à 17 ans

David Laurin

Jean Duceppe à 5 ans

Julien Houde

Denise Pelletier jeune

Mariloup Wolfe

Gilles Duceppe

Philippe Leduc / Jérôme Leclerc-Couture / Blaise Tardif

Pierre Duceppe

Clément Décarie / Philippe Gamache / Pascal Patenaude

Monique Duceppe

Sarah Parent / Sophie Martin

Louise Duceppe

Alyssa Labelle / Geneviève Néron

Claude Duceppe

Léo Viger-Bernard / Sylvain Carrier

Anne Duceppe

Laurence Décarie / Anne-Sophie Archer

Yves Duceppe

Matthew Dupuis / Éric Paulhus

Le chauffeur

Étienne Côté

Juliette Béliveau

Lorraine Auger

Sita Riddez

Véronique Aubut

Jean-Louis Roux

Denis Lavalou

Émile Genest

Martin Boisvert

Pierre Valcour

Danny Gilmore

Amanda Alarie

Mireille Thibault

Henri Letondal

Robert Vézina

J.A. DeSève

Antoine Vézina

Gratien Gélinas

Denis Lamontagne

Marcel Dubé

Sébastien Delorme

Juliette Huot

Valérie Blais

Médecin traitant de Jean Duceppe

Jacques Allard

Madame Giroux

Véronique Pinette

François Rozet

Frédéric Desager

Roger Garceau

Michel-André Cardin

Denis Drouin

Guillaume Chouinard

Bénédicte et Babette

Valérie Jeanneret

Henri Deyglun

Simon Fortin

La  mère de Didier

Louise Boisvert

Madame Rowley

Lucille Papineau

Janine Sutto

Annick Bourassa

Pierre Dagenais

Pierre Monet-bach

Guy Provost

Bobby Beshro

Le père Émile Legault

Michel Thériault

Gérard Delage

Marcel Girard

Charlotte Boisjoli

Gabrielle Castonguay

Guy Hoffmann

Thomas Graton

Pierre Petel

Christophe Truffert

Jacques Normand

Alexis Bélec

Roger Baulu

André Gauvreau

Roger Lemelin

Luc Bourgeois

Roger Lebel

Jacques Girard

Gilles Pelletier

Renaud Paradis

Béatrice Picard

Lise Castonguay

Georges Groulx

Mario Borges

Miville Couture

Richard Lalancette

Mia Riddez

Francine Moran

Paul Hébert

Michel Mongeau

Madame Galarneau

Claire Jacques

Raymond Corriveau

Claude Talbot

Rita

Julie Beauchemin

Tarzan

Guillaume Champoux

Étienne

Maxime Gaudet

Sophie

Sonia Vigneault

Biff

Pierre-Alexandre Fortin

Happy

Daniel Roy

Linda

Frédérike Bédard

Alice

Sylvia Gariépy

Jean Drapeau

Jean-Guy Moreau

Le chef

François Desailliers

Le garçon aux roses

Julien David

Vendeur de télévision

Serge Bradet

Installateur d’antenne

Luc Chapdelaine

Directeur de CJMS

Laurent Imbault

Directeur de CKAC

Daniel Tremblay

Patron de CKAC

Jacques Dupont

Directeur du Trident

Pierre Lenoir

Scripte-assistante

Denise Charest

Serveur

Mario Noël

Réalisateur de radio

Yvan Benoît

Réalisateur de télé

Benoît Paiement / Jacques Drolet

Réalisateur de la grève

Michel Bérubé

Réceptionniste de CBF

Lise Lefebvre

Le père

Luc Proulx

Le vicaire

Benoît Paiement / Gilles Cloutier

Femme au restaurant

Arlette Beaudry

Journaliste

Claude Gagnon / Patrick Baby / Geneviève Langlois / Claude Desjardins / Stéphanie St-Onge

Guichetière

Sylvie-Marie Laporte

Piqueteur

Martin O’Neil

Membre de la direction SRC

Jean-Marie Bioteau

Membres UDA

Hélène Mercier / Stéfan Perreault / Yvon Charrette / Denys Chapdelaine / Louis Villeneuve

Comédienne

Geneviève Cocke

Danseuse

Karine Beauchamps

Citoyens

Michel Perron / Jacinthe Potvin

Maire

Roch Aubert

Médecin

Jean-François Blanchard / André Nadeau

Infirmier

Mathieu Gosselin

Administrateur

Jacques Schreiber

Comptable

Clément Schreiber

Secrétaire

Anne Bryan

Organisatrice

Odette Caron

Voix

Stéphane Rivard

 

Prix et hommages

 

1955

Lors du Gala des Splendeurs, Méritas du meilleur acteur pour « La famille Plouffe ».

1968

Prix Victor-Morin décerné par la Société St-Jean-Baptiste à une personnalité qui s’est démarquée dans le domaine du théâtre

1971

Prix du meilleur comédien au Festival du cinéma canadien pour « Mon oncle Antoine »

1973

Prix Orange de l’artiste le plus agréable avec les journalistes

1974

Prix Orange de l’artiste le plus agréable avec les journalistes

1974

Prix Olivier-Guimond, décerné à l’artiste préféré du public

1975

Prix Orange de l’artiste le plus agréable avec les journalistes. Puisqu’il reçoit ce prix pour la troisième année consécutive, on lui décerne le Prix Orange à Vie

1979

Prix Denise-Pelletier, haute distinction remise par le gouvernement du Québec, pour son apport aux arts de la scène

1979

Prix Molson décerné par le Conseil des Arts du Canada à une personnalité qui a marqué les arts de la scène au Canada

1981

Patriote de l’année, titre remis par la Société St-Jean-Baptiste pour ses prises de position en faveur de l’indépendance du Québec

1985

Chevalier de l’Ordre National du Québec

1987

Grand Prix de l’Académie lors du Gala des Prix Gémeaux, pour l’ensemble de sa carrière en télévision.

1987

Prix du Grand Montréalais

1988

Hommage lors du Gala Excellence La Presse

1991

Le Théâtre Port-Royal de la Place des Arts devient le Théâtre Jean-Duceppe

1994

Une rue de Ste-Julie est nommée en son honneur

1995

Intronisé sur la Promenade des Stars à Montréal

1997

La région de Joliette n’a pas oublié celui qui a créé un théâtre d’été en nommant une rue en son honneur à Notre-Dame-des-Prairies

2000

L’Avenue Jean-Duceppe est désignée à Boisbriand dans les Laurentides

2001

Une rue de la ville de Repentigny est désignée à son nom

2005

La Ville de Repentigny inaugure le Parc Jean-Duceppe sur la rue du même nom

2006

La Ville de Montréal nomme un parc en son nom dans le quadrilatère formé par les rues Mont-Royal, André-Laurendeau, Augustin-Frigon et William-Tremblay

2006

L’Impasse Jean-Duceppe prend son nom à Gatineau

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

CAHIERS DE THÉÂTRE  JEU, sous la direction de Michel Vaïs, « Dictionnaire des artistes du théâtre québécois », Québec Amérique, 2008, pages 128-130.

 

COULOMBE, Michel et JEAN, Marcel, « Le dictionnaire du cinéma québécois », Éditions du Boréal, 4ième édition, 2006, pages 223-224.

 

CROTEAU, Jean-Yves, « Répertoire des séries, feuilletons et téléromans québécois – De 1952 à 1992 », Les

Publications du Québec, Gouvernement du Québec, 1993, 692 pages.

 

RÉMY, Edward et VÉZINA, Marie-Odile, « Têtes d’affiche », Éditions du Printemps, 1983, pages 170-172.

 

ÉCHOS-VEDETTE  Édition Spéciale, « Les 100 vedettes populaires qui ont marqués le XXè siècle »,

Communications Québécor, 2000, page 28.

 

 

Documents audio-visuels

 

POLY PRODUCTIONS, « Duceppe », documentaire, réalisation de Pierre Brochu, 1994, 85 minutes.

 

LES PRODUCTIONS VIDEOFILM, en collaboration avec TÉLÉ-QUÉBEC, « Jean Duceppe », série télévisée dramatique, scénario et dialogues de Claire Wojas, réalisation de Robert Ménard, 2002, 6 épisodes de 50 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Compagnie Jean-Duceppe

Wikipédia

Grand Québec.com

Prix du Québec

L’Encyclopédie Canadienne

The Internet Movie DataBase

Vigile.net – Discours intégrale de Jean Duceppe en 1990

Bilan du siècle – Université de Sherbrooke

Office National du Film

Émissions.ca

Hommage aux Grands Montréalais

Ordre National du Québec

Qui joue qui ?

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le coffret collection « Terre humaine »

Acheter le DVD du film « Mon oncle Antoine »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Avril 2006

Une avalanche de DVD !

Septembre 2006

Jean Duceppe a maintenant son parc !

Février 2008

Les DVD du mois de février : « Rue des pignons »

Octobre 2008

Les DVD du mois d’octobre : « Terre humaine – Saison 2 »

Dossier spécial

Les présidents de l’UDA !

Dossier spécial

Téléromans 2007 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléromans – Automne 2008 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Séries et téléromans – Hiver 2011 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléroman – Automne 2011 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléroman – Hiver 2012 (Les rediffusions)

Dossier spécial

Spécial Téléroman – Hiver 2014 (Les rediffusions)

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1957 à 1961

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1962 à 1966

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1967 à 1971

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1977 à 1981

 

 

 

 

 

Fiche #274

Intronisation au Temple de la Renommée le 24 juin 2010.

Dernière mise à jour le 12 juin 2015.