www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

Description : Description : Description : mercredi_1_1.jpg

PIERRE

CURZI

(1946 -     )

 

Sa fiche-bio

Ses rôles à la télévision

Ses rôles au cinéma

Ses rôles au théâtre

Ce qu’il a animé à la radio

Prix et distinctions

Trophée Pierre-Curzi

Crédits et liens

 

(Source photo : Journal Accès )

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière, en télévision, théâtre et cinéma. La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1946

Naissance le 11 février dans le quartier Villeray de Montréal.

 

Son père, Alfredo Curzi, est d’origine italienne.

 

Sa mère, Yvonne Vernet, est d’origine française.

 

Il est le cinquième enfant de la famille.

 

 

Années 50

Il étudie au Collège St-Laurent. Il est entre autre le confrère de classe de Claude Charron.

 

 

 

Ayant fait du théâtre au cours de ses études, il choisit de devenir comédien professionnel.

 

 

1964

Il obtient un tout petit rôle dans le film « Trouble-fête » de Pierre Patry, ce qui lui donne davantage la piqûre du métier.

 

 

1966-1969

Il apprend son métier à l’École Nationale de Théâtre de Montréal.

 

 

1969

Alors qu’il est finissant à l’École Nationale de Théâtre, avec ses camarades, il quitte le cours avant la fin des classes pour protester contre la conception du théâtre véhiculée par l’institution, théâtre trop classique au goût des étudiants qui aimerait une approche comportant davantage de créations québécoises. C’est donc sans diplôme qu’il entame sa carrière d’acteur.

 

 

 

Il fonde le Grand Cirque Ordinaire en compagnie de trois camarades de l’École Nationale de

Théâtre qui ont eux aussi démissionné : Paule Baillargeon, Claude Laroche et Gilbert Sicotte.

Le Grand Cirque Ordinaire est une troupe de théâtre qui prône la création collective et qui crée, par le fait même, un nouveau type de dramaturgie au Québec.

 

 

 

Il écrit et joue sa première pièce, « Pot TV », en compagnie de Paule Baillargeon, Claude Laroche, Yvon Barrette et Gilbert Sicotte pour le Théâtre de Quat’Sous.

 

 

1970

Il obtient son premier rôle professionnel au cinéma en jouant dans « On est loin du soleil » de

Jacques Leduc.

 

 

 

Il se joint aux Jeunes Comédiens du TNM, une troupe associée au Théâtre du Nouveau-Monde et qui se produit en tournée au Canada, d’un océan à l’autre. C’est à cette époque, en découvrant les deux solitudes du Canada, qu’il acquiert la conviction de la souveraineté nécessaire du Québec. La troupe des Jeunes Comédiens du TNM était formée de 6 personnalités, dont Jean-Pierre Ronfard.

 

 

 

Après son court passage avec les Jeunes Comédiens du TNM, il reprend du service auprès du

Grand Cirque Ordinaire. À partir d’un court canevas écrit, les comédiens improvisent des spectacles où s’entremêlent le théâtre et la musique. 7 ou 8 pièces ont ainsi été créées par le Grand Cirque Ordinaire dans les années 70.

 

 

1971

Il devient papa pour la première fois alors que sa conjointe lui donne un fils, Alexandre.

 

 

1973

Il obtient pour la première fois un premier rôle au cinéma dans le film « Les allées de la terre »

d’André Théberge.

 

 

1974

Naissance de sa fille Melissa.

 

 

1974-1977

Aux côtés d’André Cartier, il joue dans une série pour enfants intitulée « You Hou ».

 

 

1981

Un téléroman culte du Québec renaît en version cinématographique, « Les Plouffe », tourné par Gilles Carle. Pierre Curzi y tient le rôle de Napoléon Plouffe, rôle qui était joué par Émile Genest dans les années 50. Le film s’accompagne également d’une mini-série présentée sur les ondes de Radio-Canada.

 

 

1983

Il joue dans le film « Lucien Brouillard » de Bruno Carrière. Sur le plateau de tournage, il a fait la connaissance de la comédienne Marie Tifo de qui il est tombé éperdument amoureux.

Avec ses deux enfants, nés de son union précédente, et Jérémy le fils de Marie, il réussit à

reconstruire une vie de famille digne des plus beaux romans d’amour.

 

 

 

La même année, il joue dans la saga « Maria Chapdelaine » de Gilles Carle, mettant en vedette Carole Laure, un film encore une fois doublé d’une mini-série.

 

 

1984

Il reprend son rôle de Napoléon Plouffe pour une suite des aventures de la célèbre famille écrite par Roger Lemelin, « Le crime d’Ovide Plouffe ».

 

 

1985

Il participe au doumentaire-fiction de Paul Tana, « Caffè Italia Montréal », où il témoigne de ses origines italiennes.

 

 

1986

Il joue dans le nouveau film d’Yves Simoneau, « Pouvoir intime », en plus de signer avec lui le scénario du film. Ce film, considéré comme le premier thriller québécois, obtient un succès modeste à sa sortie, mais avec les années, il devient un incontournable du cinéma québécois.

 

 

 

Toujours en 1986, il participe au film de Denys Arcand, « Le déclin de l’empire américain ». Il y incarne un universitaire attiré par les très jeunes femmes aux côtés de Geneviève Rioux, Rémy Girard, Yves Jacques, Daniel Brière, Dorothée Berryman, Louise Portal et Dominique Michel. Le film obtient un immense succès, tant au Québec qu’à l’étranger. Il est même présenté au prestigieux Festival de Cannes. « Le déclin de l’empire américain » reçoit même une nomination aux Oscars en 1987 comme meilleur film étranger.

 

 

 

Le 23 novembre 1986, lors du tout premier gala Métrostar, il reçoit le trophée du meilleur acteur de cinéma pour « Le déclin de l’empire américain », un prix décerné par le public.

 

 

1986-1989

Il tient le rôle de François O’Neil dans l’un des téléromans les plus populaires des années 80,

« Des dames de cœur » de Lise Payette.

 

 

1988

Il joue à nouveau avec sa compagne de vie, Marie Tifo, dans le téléfilm « T’es belle Jeanne » de Robert Ménard.

 

 

1989

Il tourne à nouveau avec Yves Simoneau dans le film « Dans le ventre du dragon » où il tient le rôle d’un livreur de circulaires aux côtés de Michel Côté, Rémy Girard et David LaHaye.

 

 

1989-1991

Il reprend de nouveau son rôle de François O’Neil dans le téléroman « Un signe de feu » de Lise Payette, la suite des « Dames de cœur ».

 

 

 

1990-1991

Il participe à l’une des séries télévisées les plus populaires de la télévision québécoise, « Les filles de Caleb ». Il y tient le rôle de Dosithée Pronovost, le père du célèbre Ovila joué par Roy Dupuis. Pour le tournage, il partage aussi la vedette avec Véronique LeFlaguais et Marina Orsini.

 

 

1996

En août, il a la douleur de perdre l’un de ses camarades du métier. Le comédien Robert Gravel meurt prématurément. Il reprend alors le rôle du directeur Gilles Bazinet dans le téléroman quotidien « Virginie » écrit par Fabienne Larouche, rôle qui avait été créé par Robert Gravel au tout début de la série.

 

 

1997-2007

Il est le président de l’Union des Artistes, le syndicat qui défend les droits des artistes du Québec.

 

 

 

Au cours de ses années comme président de l’Union des Artistes, il aura été à l’origine de la

création de la Coalition canadiennes pour la diversité culturelle qui regroupe les associations

professionnelles de tous les milieux artistiques : la musique, le cinéma, le théâtre, etc.

Leur but est de s’assurer que rien ne menace la culture dans les traités de libre-échange.

 

 

2000-2001

Il est le président de la Soirée des Jutra, un gala qui récompense les artistes et artisans du cinéma québécois.

 

 

2002

Il annonce qu’il délaisse son rôle de Gilles Bazinet dans le téléroman « Virginie ».

 

 

2003

Il fait partie du nouveau succès international de Denys Arcand, « Les invasions barbares ». Les mêmes personnages du « Déclin de l’empire américain » se retrouvent après 16 ans autour de Rémy qui lutte contre le cancer. Le film connaît un énorme succès au Québec et à l’étranger et est présenté au Festival de Cannes.

 

 

2004

En septembre, il est élu président de la Fédération internationale des acteurs à Budapest.

 

 

 

Il est élu président du Fonds d’investissement de la culture et des communications (FICC).

 

 

2007

Il quitte son poste de président de l’Union des Artistes pour devenir candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Borduas aux prochaines élections provinciales.

 

 

 

Pour clore en beauté sa carrière de comédien avant qu’il n’entame sa carrière politique, il reçoit le Prix hommage lors de la Soirée des Jutra du 18 février 2007.

 

 

 

Lors des élections du 26 mars, il est élu député péquiste dans la circonscription de Borduas, par une majorité de 2 518 votes sur son plus proche rival, le candidat de l’ADQ. Malheureusement, pour la première fois depuis 1976, le Parti Québécois est relégué au troisième rang, derrière le Parti libéral qui forme un gouvernement minoritaire et derrière l’ADQ qui forme l’Opposition officielle.

 

 

2008

Lors des élections de décembre, il est réélu avec une majorité de plus de 4 000 voies. Le Parti Québécois forme alors l’Opposition officielle à l’Assemblée Nationale.

 

 

2011

En désaccord avec le projet de loi 204 qui vise une entente entre Québécor Média et le futur amphithéâtre de Québec, il quitte le Parti Québécois avec fracas en compagnie de deux autres députées : Louise Beaudoin et Lisette Lapointe. Désormais, il siège comme député indépendant à l’Assemblée Nationale.

 

 

2012

Lors des nouvelles élections provinciales, il ne se représente pas, mais demeure tout de même actif en politique. C’est à lui qu’on pensera, l’année suivante, pour présider le Nouveau Mouvement pour le Québec, un nouveau mouvement citoyen qui souhaite rallier la majorité des souverainistes lors de la prochaine élection provinciale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses rôles au théâtre

 

Année

Titre de la pièce (auteur s’il y a lieu)

Lieu ou compagnie de production

  

1969

Pot TV (Création collective à laquelle il participe)

Théâtre de Quat’Sous

1970

La guerre Yes Sir ! (Roch Carrier)

Théâtre du Nouveau Monde

1972

Quichotte et galipote (Jean-Pierre Ronfard et Marcel Sabourin)

Théâtre du Nouveau Monde

1972

Les oranges sont vertes (Claude Gauvreau)

Théâtre du Nouveau Monde

1973

L’opéra des pauvres

Le Grand Cirque Ordinaire

1975

La tragédie américaine de l’enfant prodigue

Le Grand Cirque Ordinaire

1976

La steppette impossible

Le Grand Cirque Ordinaire

1977

L’opéra des pauvres

1978

Les fiancés de Rose Latulippe

Le Grand Cirque Ordinaire

1983

Le tir à blanc (André Ricard)

Théâtre du Nouveau Monde

1984

En attendant Godot  (Samuel Beckett)

Théâtre du Rideau Vert

1986

Deux sur la balançoire (William Gibson)

Théâtre du Rideau Vert

1988

Le baiser de la femme araignée  (Manuel Puiq)

La Licorne (Théâtre de la Manufacture)

1992

Conte d’hiver 70

Théâtre d’Aujourd’hui / Théâtre Populaire du Québec

19993

Six personnages en quête d’auteur

Théâtre du Nouveau Monde

1994

La mouette (Anton Tchekhov)

Théâtre du Rideau Vert

1995

Mère Courage (Bertholt Brecht)

Théâtre du Rideau Vert

1999

Trick or treat (Jean-Marc Dalpé)

La Licorne (Théâtre de la Manufacture)

2001

L’hiver de force (d’après Réjean Ducharme)

Théâtre du Nouveau Monde

2001

Le mouton et la baleine (Ahmed Ghazali)

Théâtre d’Aujourd’hui

2002-2003

La nuit des rois (Shakespeare)

Théâtre du Nouveau Monde

2005

La tempête (Shakespeare)

Théâtre du Nouveau Monde

2005

Coin St-Laurent ou les 5 doigts d’la Main

La Licorne (Théâtre Urbi et Orbi)

2006

Août – Un repas à la campagne (Jean-Marc Dalpé)

La Licorne (Théâtre de la Manufacture)

 

Les fourberies de Scapin (Molière)

 

 

La reprise (Claude Gauvreau)

 

 

Salut Galarneau  (Jacques Godbout)

 

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1974-1977

SRC

You Hou

(émission pour enfants)

1978

SRC

Duplessis

Un reporter

1978

SRC

La télévision du bonheur 

(dans la série « Scénario »)

Yvan Yvon

1978

SRC

La mémoire cassée (dans la série « Scénario »)

Régis Côté

1979-1980

SRC

Frédéric

Le chef des motards

1981

SRC

Les Plouffe

Napoléon Plouffe

1985

SRC

Maria Chapdelaine

Eutrope Gagnon

1985

SRC

Un amour de quartier

Speedy Joe

1986

SRC

Le crime d’Ovide Plouffe

Napoléon Plouffe

1986-1989

SRC

Des dames de cœur

François O’Neil

1987

SRC

La caverne des disparus

(dans la série « Traquenards »)

Le bûcheron

1988

Radio-Qc

Miléna Nova Tremblay

François

1989-1991

SRC

Un signe de feu

François O’Neil

1990-1991

SRC

Les filles de Caleb

Dosithée Pronovost

1992

Radio-Qc

L’amour, c’est pas assez  

(dans la série « Avec un grand A »)

Bernard Royer

1993

SRC

Shehaweh

De Maisonneuve

1995

SRC

Jalna

Greg

1995

SRC

Les jumelles Dionne

Alphonse Fortier

1996

France

Le retour d’Arsène Lupin (1 épisode)

Brisebois

1996

SRC

Marguerite Volant

Renaud Larochelle

1996-2002

SRC

Virginie

Pierre Bazinet

1997

TQS

Le masque

Victor Thibault

2004

SRC

Smash

Bernier Fafard

2005

TVA

Le négociateur

Maurice Martel

2005-2006

SRC

Providence

Jean-Guy Bélanger

2007

SRC

Les invincibles

Gene Simmons

2010

SRC

Virginie

Gilles Bazinet (1 épisode)

2013

 

Manigances : Notice Rouge

Georges Paoli

2014

SRC

Nouvelle adresse

Gérard Lapointe

 

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où il y joua.

   

Ce qu’il a animé à la radio

  

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

 

 

 

2013

98,5 FM

(animateur)

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1964

Trouble-fête

Pierre Patry

1970

On est loin du soleil

Jacques Leduc

1973

Tu brûles… tu brûles

Jean-Guy Noël

1973

Les allées de la terre

André Théberge

1974

Bulldozer

Pierre Harel

1975

L’amour blessé

Jean-Pierre Lefebvre

1976

Parlez-nous d’amour

Jean-Claude Lord

1977

Anastasie oh ma chérie

Paule Baillargeon

1979

La cuisine rouge

Frédérique Collin et Paule Baillargeon

1979

Avoir seize ans

Jean-Pierre Lefebvre

1980

Fantastica

Gilles Carle

1980

Suzanne

Robin Spry

1981

Les Plouffe

Gilles Carle

1982

Les fleurs sauvages

Jean-Pierre Lefebvre

1982

Les yeux rouges ou les vérités accidentelles

Yves Simoneau

1982

On n’est pas sorti du bois

Alain Chartrand

1982

En plein cœur

François Dupuis

1983

Lucien Brouillard

Bruno Carrière

1983

Maria Chapdelaine

Gilles Carle

1984

Le jour S…

Jean-Pierre Lefebvre

1984

Le crime d’Ovide Plouffe

Denys Arcand

1984

La petite nuit

André Théberge

1985

Le million tout-puissant

Michel Moreau

1985

Caffè Italia Montréal

Paul Tana

1986

Evixion

Bashar Shbib

1986

Pouvoir intime

Yves Simoneau

1986

Le déclin de l’empire américain

Denys Arcand

1986

Exit

Robert Ménard

1986

Sonia

Paule Baillargeon

1988

T’es belle Jeanne

Robert Ménard

1989

Dans le ventre du dragon

Yves Simoneau

1990

Babylone

Manu Bonmariage

1992

April One

Murray Battle

1992

Les cravates léopards

Jean-Luc Trotignon (téléfilm de France)

1994

C’était le 12 du 12 et Chili avait les blues

Charles Binamé

1994

Cœur à prendre

Christian Faure

1996

Le cri de la nuit

Jean Beaudry

1999

Matroni et moi

Jean-Philippe Duval

2003

Les invasions barbares

Denys Arcand

2003

1604

Renée Blanchar

2004

La pension des étranges

Stella Goulet

2004

Comment conquérir l’Amérique en une nuit

Dany Laferrière

2004

Littoral

Wajdi Mouawad

2005

Idole instantanée

Yves Desgagnés

2006

Roméo et Juliette

Yves Desgagnés

2007

L’âge des ténèbres

Denys Arcand

 

Le Trophée Pierre-Curzi

Le trophée Pierre-Curzi est un prix remis annuellement par la Ligue Nationale d’Improvisation (LNI) à la meilleure recrue de l’année. Voici la liste des récipiendaires :

  

1979

Yves Desgagnés

1980

Chantal Beaupré et Michel Rivard

1981

Sylvie Legault

1982

Danièle Panneton

1984

Robert Lepage

1985-1986

Chantal Baril

1986-1987

Jean-Jacqui Boutet

1987-1988

Sylvie Gagnon

1989

Martin Drainville

1994-1995

Louis Champagne

1995-1996

Réal Bossé

1999

François-Étienne Paré

2000

Jean-François Aubé

2001

Jean-Robert Bourdage

2002

Édith Cochrane

2003

Sophie Cadieux

2004

Antoine Vézina

2005

Frédéric Barbusci

2006

Daniel Malenfant

2007

Nicolas Pinson

2008

René Rousseau

2009

Marie-Soleil Dion

2010

Ève Landry

2011

Louis Courchesne

2012

(non-remis)

2013

Mathieu Lepage

2014

(non-remis)

  

Autres

  

1996-2006

Président de l’Union des Artistes

1998-2006

Président de la Coalition pour la diversité culturelle

2004-2006

Président du Fonds d’investissement de la culture et des communications

2004-2007

Vice-président de la Fondation Internationale des Acteurs

2007-2011

Député de Borduas pour le Parti Québécois à l’Assemblée Nationale

2009

Vice-président de la Commission de l’éducation

2009-2011

Vice-président de la Commission de la culture et de l’éducation

2011-2012

Député indépendant de Borduas à l’Assemblée Nationale

2013

Président du Nouveau Mouvement pour le Québec

 

Prix et hommages

 

1986

Trophée Métrostar du meilleur acteur de cinéma pour « Le déclin de l’empire américain »

2007

Trophée hommage lors de la Soirée des Jutra pour sa contribution au cinéma québécois.

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

CAHIERS DE THÉÂTRE  JEU, sous la direction de Michel Vaïs, « Dictionnaire des artistes du théâtre québécois », Québec Amérique, 2008, pages 104-105.

 

COULOMBE, Michel et JEAN, Marcel, « Le dictionnaire du cinéma québécois », Éditions du Boréal, 4ième édition, 2006, pages 513 à 515.

 

CROTEAU, Jean-Yves, « Répertoire des séries, feuilletons et téléromans québécois – De 1952 à 1992 », Les

Publications du Québec, Gouvernement du Québec, 1993, 692 pages.

 

 

Documents audio-visuels

 

ZONE 3, en collaboration avec ARTV, « Viens voir les comédiens », entrevue accordée à René Homier-Roy, réalisation de Jacques Payette, 2003, 51 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Site officiel

Wikipédia

Northern Stars

Émissions.ca

The Internet Movie DataBase

Objectif cinéma

Canoë – Pierre Curzi décroche son plus grand rôle

Indicatif présent – Entrevue : Une heure avec Pierre Curzi

Bilan du siècle – Pierre Curzi, TNM

Bilan du siècle – Pierre Curzi dans la pièce « Le tir à blanc »

Office National du Film

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le DVD « Manigances : Notice rouge »

Acheter le DVD « Les Plouffe »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Juillet 2006

L’UDA perd un de ses fondateurs !

Février 2007

Pierre Curzi tourne la page avec honneur !

Février 2007

« Congorama » vole la vedette de la Soirée des Jutra !

Mars 2007

Élections Québec : Nos artistes élus !

Décembre 2007

Au tour des québécois de juger « L’âge des ténèbres » !

Dossier spécial

Les présidents de l’UDA, d’hier à aujourd’hui

Dossier spécial

« Avec un grand A » (L’amour c’est pas assez)

Dossier spécial

Québec 400 ans : Les œuvres !

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1972 à 1976

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1977 à 1981

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1982 à 1986

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1987 à 1991

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1992 à 1996

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 2002 à 2006

 

 

 

 

 

Fiche #17

Intronisation au Temple de la Renommée le 18 février 2007.

Dernière mise à jour le 4 juillet 2014.