www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

PIERRE

Description : pierre bruneau

BRUNEAU

(1952 - …)

 

Sa fiche-bio

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Ses publicités ou causes comme porte-parole

Les livres et documents qu’il a publiés

Prix et hommages

Crédits et liens

 (Source photo : 7 Jours.canoe.ca)

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1952

Naissance le 5 juin à Victoriaville.

 

Son père : Armand Bruneau est comptable.

 

Sa mère : Armande Bouchard a dû abandonner son rêve d’être comédienne, mais se produit tout de même avec une troupe de théâtre amateur à Victoriaville.

 

Il est le cadet d’une famille de 10 enfants.

 

Il a 8 frères et une sœur.

 

 

 

Lors de la naissance de Pierre, sa mère a déjà 44 ans et son père 49 ans. Le dernier de ses frères a déjà 6 ans, ce qui fait que le jeune Pierre se sent isolé, même au cœur de sa propre famille.

 

 

 

Il fait ses études primaires à Victoriaville.

 

 

1965

Il part faire son cours classique au Collège de Plessisville où il est pensionnaire chez les Pères Ste-Croix.

 

 

1969

Il revient à Victoriaville terminer son cours secondaire. C’est là, en secondaire 5, qu’il fait la connaissance de Ginette St-Cyr de qui il tombe amoureux.

 

 

1970

Lors de son cours collégial, il remporte un concours d’art oratoire. Le premier prix consiste à pouvoir faire de chroniques à la radio de CFDA. Comme on apprécie son travail, la radio lui offre un travail d’étudiant comme morning-man pendant tout un été.

 

 

1972

Il s’inscrit en psychologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Pendant ses études, il est embauché par la radio CJTR de Trois-Rivières, comme annonceur à temps partiel.

 

 

 

Même s’il ne se destine pas à une profession dans les communications, la station de radio CKAC de Montréal remarque son talent et cherche à l’engager. Par deux fois, Pierre refuse la proposition. Mais à leur troisième demande, il accepte de déménager à Montréal et commence sa carrière à CKAC.

 

 

 

Les fins de semaine, il retourne à Victoriaville où Ginette termine son cours d’infirmière.

 

 

1973

À Victoriaville, il se marie à Ginette St-Cyr. Le couple s’installe d’abord à Longueuil, puis s’achète une maison à Beloeil.

 

 

1975

Naissance de son fils Charles le 26 juillet.

 

 

1976

Le 16 octobre, la direction de Télé-Métropole le rencontre pour lui offrir de devenir lecteur de nouvelles. Il accepte et présente son premier bulletin de nouvelles le 19 octobre.

 

 

1977

Le 17 septembre, naissance de sa fille Geneviève.

 

 

1979

Au printemps, une brique s’abat sur la famille Bruneau. Le fils de Pierre, Charles, âgé de 3 ans et demi, est atteint de leucémie. L’enfant doit s’astreindre à de difficiles traitements pour combattre la maladie.

 

 

1981

Le 20 juin, naissance de son fils Jean-Sébastien.

 

 

1981

Après deux ans et demi de traitement, son fils Charles est maintenant en rémission de sa leucémie.

 

 

1983

Lors d’un examen médical de contrôle, on découvre que Charles fait une rechute. Il reprend donc les traitements et le combat contre la maladie.

 

 

 

Sur l’insistance de Charles, Pierre s’engage formellement dans Leucan, un organisme qui vient en aide aux parents d’enfants atteints de leucémie. En plus d’avoir été membre du conseil d’administration, Pierre devient le président de Leucan. De plus, le père et le fils donne des conférences et témoignent dans les médias écrits et parlés pour donner de l’espoir aux petits malades.

 

 

 

Lors d’un cours de catéchèse, le professeur de Charles donne un exercice à ses élèves : elle leur demande de compléter la phrase : « Quand je serai grand… » Charles répond spontanément : « je serai guéri ». La phrase « Quand je serai grand, je serai guéri » devient le slogan de Leucan.

 

 

1987

En mai, la maladie de Charles est si avancé qu’on ne lui donne que deux semaines à vivre. Malgré les pronostics médicaux, l’enfant se bat et reprend du mieux. Il peut même commencer son secondaire à l’automne.

 

 

1988

Charles Bruneau apparaît dans un film de Marquise Lepage tourné pour l’ONF. « Un soleil entre deux nuages » donne la parole à des enfants atteints de fibrose kystique et de leucémie.

 

 

1988

Le 6 mars, en reconnaissance pour son engagement social avec Leucan, Charles Bruneau est choisi personnalité de la semaine par La Presse. Le même jour, il est hospitalisé pour une dernière fois.

 

 

1988

Le 9 mars, après une longue et difficile bataille contre la maladie, Charles Bruneau meurt à l’âge de 12 ans. Juste avant de mourir, il a fait promettre à son père, Pierre, de poursuivre l’engagement qu’ils avaient pris ensemble auprès de Leucan.

 

 

1989

En juillet, un autre malheur frappe la famille. Leur fils Jean-Sébastien, âgé de 8 ans, tombe d’un tremplin de 3 mètres. Blessé gravement, il passe 23 jours dans le coma. Par la suite, il devra passer 18 mois en réadaptation pour réapprendre à marcher et à parler.

 

 

1990

Pierre crée la Fondation Charles-Bruneau qui donnera plus tard naissance au Centre de cancérologie Charles-Bruneau de l’Hôpital Ste-Justine.

 

 

1999

Ginette et Pierre Bruneau achètent une maison de campagne sur le bord de la Rivière Richelieu.

 

 

2000

Il devient grand-père pour la première fois alors que sa fille Geneviève donne naissance à un fils, Charles-Olivier.

 

 

2001

Au printemps, après un voyage en Inde, il est victime de la bactérie e.coli. Très affaibli, il doit délaisser ses activités professionnelles pendant un certain temps.

 

 

2001

Le 11 septembre, les attentats terroristes de New York et de Washington secouent l’Amérique. Les bulletins d’informations prennent une grande place à la télévision ce jour-là. Pierre Bruneau entre donc en ondes une heure plus tôt, à 17 heures, pour un bulletin spécial. C’est à partir de ce jour que naît « Le TVA 17 heures », un bulletin de nouvelles allongé, avec davantage de commentaires sur les événements du jour. Les habitudes télévisuelles viennent de changer au Québec.

 

 

2002

Naissance de sa petite-fille Madeleine, fille de Geneviève.

 

 

2008

Il effectue l’ascension du Kilimandjaro, le plus haut sommet d’Afrique, dans le cadre d’une activité de financement pour le Centre de Cancérologie Charles-Bruneau.

 

 

2008

En octobre, « Le TVA 17 heures » bat un record de cotes d’écoute pour l’heure du souper en attirant 1,2 millions de téléspectateurs, un exploit pour un bulletin de nouvelles.

 

  

2008

Il est décoré de l’Ordre National du Québec par le premier ministre Jean Charest.

 

  

2009

Pour une deuxième fois, il grimpe le Kilimandjaro pour la Fondation du Centre de Cancérologie Charles-Bruneau. Cette fois, dans le groupe, on retrouve la journaliste Ève-Marie Lortie et l’animateur André Robitaille.

 

 

2009

Victime d’arthrose, il doit s’absenter du bulletin de nouvelles pendant 4 mois pour être opéré aux deux genoux.

 

 

2010

Toujours au profit de la Fondation du Centre de Cancérologie Charles-Bruneau, il atteint, avec un groupe de randonneurs, le camp de base du plus haut sommet du monde, le Mont Everest.

 

 

2012

Il est décoré de l’Ordre du Canada au rang de Membre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1972-1978*

TVA

Y’a du soleil (avec Yoland Guérard et Yves Corbeil)

Magazine

1976 - …

TVA

Lecteur de bulletin de nouvelles et animateur d’émissions spéciales et de soirées électorales

Informations

1982-???

TVA

Le 18 heures (avec Jacques Morency)

Bulletin de nouvelles

 

TVA

Ici Montréal

Bulletin de nouvelles

 

TVA

Les nouvelles TVA

Bulletin de nouvelles

????-2001

TVA

Le TVA 18 heures

Bulletin de nouvelles

2001-2009

TVA

Le TVA 17 heures

Bulletin de nouvelles

2009-…

TVA

TVA Nouvelles

Bulletin de nouvelles

 

 

 

 

* Ces années correspondent à la durée de la série et non à la période qu’il l’anima.

 

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1970 ?

CFDA

(chroniqueur et morning-man)

1972

CJTR

 

197?- 198?

CKAC

 

 

Ses publicités ou causes comme porte-parole

 

1979

Leucan

1990-…

Fondation Charles-Bruneau et Centre de Cancérologie Charles-Bruneau

 

Porte-parole de la semaine des personnes traumatisées craniocérébrales

 

Les livres et documents qu’il a publiés

 

Année

Titre

Éditeur

Genre

  

2004

Quand je serai grand, je serai guéri

Les Éditions Publistar

Mémoires

 

Prix et hommages

 

1987

Métrostar de l’animateur d’émissions d’information / Actualité

1988

Métrostar de l’animateur d’émissions d’information / nouvelles

1990

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1991

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1992

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1993

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1994

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1995

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1996

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1997

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1998

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

1999

Métrostar du lecteur de bulletin de nouvelles

2003

Ordre du Mérite de la radiodiffusion canadienne

2004

Ordre de la Pléiade

2008

Officier de l’Ordre National du Québec

2011

Prix Artis du meilleur animateur de bulletin de nouvelles

2012

Prix Artis du meilleur animateur de bulletin de nouvelles

2012

Décoré du titre de Membre de l’Ordre du Canada

2013

Prix Artis du meilleur animateur de bulletin de nouvelles

2014

Prix Artis du meilleur animateur de bulletin de nouvelles

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

BRUNEAU, Pierre, en collaboration avec Corinne de Vailly, « Quand je serai grand, je serai guéri », Les Éditions Publistar, 2004, 253 pages.

 

 

Documents audio-visuels

 

VIVADOC / VIVAVISION, « Pierre Bruneau, un homme de famille », diffusion sur Canal D, scénario et réalisation de Réjean Cayer, narration de Patrick Labbé, 2003, 45 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Wikipédia

Artistes TVA

Boîte de Pandore

Fondation Centre de Cancérologie Charles-Bruneau

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le livre « Quand je serai grand, je serai guéri »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Octobre 2008

Pierre Bruneau, le roi des ondes !

Diaporama

Les 50 ans de TVA – Top-10 des personnalités de l’information

 

 

 

 

 

Fiche #404

Intronisation au Temple de la Renommée le 30 janvier 2011.

Dernière mise à jour le 8 août 2014.