www.starquebec.net

Retour à la page d’accueil

Retour au Temple de la Renommée

PAUL

Description : Berval141.jpg

BERVAL

(1924 – 2004)

 

Sa fiche-bio

Sa discographie

Ses succès de palmarès

Ses spectacles

Ses rôles à la télévision

Ce qu’il a animé à la télévision

Ce qu’il a animé à la radio

Ses rôles à la radio

Ses publicités

Ses doublages pour la télé

Ses doublages pour le cinéma

Ses rôles au théâtre

Ses rôles au cinéma

Les livres et documents qu’il a publiés

Prix et distinctions

Crédits et liens

  

(Source photo : Les Éphémérides d’Alcide)

 

 

 

 

 

Sa fiche-bio

Dans la fiche-bio, vous trouverez les œuvres les plus marquantes de sa carrière.

La liste complète de ses œuvres se trouve dans les tableaux subséquents.

 

 

1924

Naissance le 20 janvier à Longueuil sous le nom de Pierre-Paul Bédard.

 

Son père : Alonzo Bédard est un ouvrier d’usine pour la Womsley qui aime se détendre en chantant ou en participant à des pièces de théâtre amateur.

 

Sa mère : Marguerite Audette est la deuxième épouse d’Alonzo Bédard.

 

Il a un frère, Jean-Jacques, et deux sœurs, Marielle et Marie-Anne.

 

Il a aussi un demi-frère, Rolland Bédard, qui deviendra plus tard comédien. Rolland est né de la première union d’Alonzo Bédard avec Addie Bourque.

 

 

 

Inspiré par son père, Rolland Bédard s’oriente vers une carrière de chanteur et de comédien. Le jeune Pierre-Paul le regarde et rêve à son tour d’une carrière artistique.

 

 

 

Le jeune Paul étudie à l’école St-Georges, dirigée par les religieuses des saints noms de Jésus et de Marie. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est un étudiant timide.

 

 

 

Alors qu’il joint une troupe de scouts, il découvre les plaisirs de jouer dans des pièces de théâtre. Il participe dès lors à des concours d’amateurs et en remporte quelques-uns en interprétant la chanson « Il pleurait comme une Madeleine ».

 

 

 

Sur la recommandation de son demi-frère, Rolland, Paul entreprend des études au Conservatoire Lasalle. Parmi ses professeurs, on retrouve Jeanne Maubourg, Marcel Chabrier et Henri Poitras. Parmi ses camarades de classe, il se lie d’amitié avec Jean-Paul Dugas et Madeleine Sicotte.

 

 

 

Avec d’autres étudiants du Conservatoire Lasalle, il participe au Festival national d’art dramatique de Toronto où il joue dans « Phèdre » de Racine. Au terme du festival, Paul remporte le prix du meilleur acteur.

 

 

Années 40

À la fin de son cours, Rolland Bédard qui est la vedette du radioroman « Rue Principale » dit un bon mot pour lui à l’auteur de la série. On confie alors un rôle à Paul dans cette continuité.

 

 

 

Ayant su qu’il avait remporté le prix du meilleur acteur à Toronto, Béatrice Latour l’engage pour faire partie de sa troupe qui se produit autant à Montréal qu’en tournée au Québec et en Ontario. La spécialité du groupe : les mélodrames comme « Aurore l’enfant martyre » et « La Passion du Christ ».

 

 

1943?

La troupe de Béatrice Latour n’a plus autant de succès. Un autre directeur de troupe, Jean Grimaldi, rachète deux de ses pièces : « Aurore l’enfant martyre » et « La Passion du Christ », et engage pour y jouer Paul Bédard, Lucie Mitchell et Jean-Paul Kingsley.

 

 

 

Les affiches publicitaires de ces pièces annoncent « Paul Bédard, demi-frère de Rolland Bédard », ce qui l’agace passablement. Sur les conseils de Jean Grimaldi, il décide donc de changer de nom. En souvenir d’un acteur français qu’il avait déjà vu jouer au théâtre à Longueuil, il prend le nom de Paul Berval.

 

 

Années 40

Après les tournées, la troupe de Jean Grimaldi s’installe au Théâtre Canadien. C’est là que Paul Berval touche au théâtre burlesque pour la première fois en compagnie de Juliette Pétrie, Manda Parent, Paul Desmarteaux et plusieurs autres.

 

 

 

Puis, il est engagé par Pierre Dagenais au sein de L’Équipe, une troupe de théâtre renommée de l’époque.

 

 

1947

Il est engagé par la radio de Radio-Canada pour jouer dans l’émission humoristique « Radio Carabins ».

 

 

1949

Il fait ses débuts au cinéma en jouant dans le film « Le gros Bill ».

 

 

1950

Sous la direction de Jean-Yves Bigras, il tient l’un des rôles principaux dans le premier film musical de l’histoire du cinéma québécois. « Les lumières de ma ville » met en vedette Monique Leyrac, Guy Mauffette et Paul Berval.

 

 

1950

Il est engagé aux Variétés Lyriques. Pendant quelques années, il chantera dans plusieurs opérettes.

 

 

Années 50

C’est l’époque des cabarets à Montréal et Paul y participe activement. Il sera d’abord un habitué du St-Germain-des-Prés, dont le présentateur est Jacques Normand. Il y fait la connaissance de Gilles Pellerin, Colette Bonheur, Dominique Michel et Denise Filiatrault.

 

 

 

C’est lors de ses revues au St-Germain-des-Prés qu’il crée son célèbre monologue du « Phèdre » de Racine. Il commence à raconter le monologue de Phèdre avec l’accent pointu comme au théâtre classique, mais sort de son personnage pour donner des précisions avec l’accent québécois.

 

 

1954

À la suite d’une mésentente avec Jacques Normand, Paul Berval décide de fonder sa propre troupe qu’il appelle « Le Beu qui rit ». La troupe est formée de Dominique Michel, Denise Filiatrault, Jacques Lorain, Denis Drouin, Janine Mignolet, Yolande Roy et Jean-Claude Deret.

 

 

 

En plus de se produire à Montréal, la troupe part aussi en tournée et se produit de façon régulière à l’émission de variétés « Music-hall » animée par Michelle Tisseyre à Radio-Canada.

 

 

1954-1960

Le ils succès est instantané pour Paul Berval et sa troupe du Beu qui rit et ils poursuivent leurs activités pendant six ans en marquant à tout jamais le milieu de l’humour. Paul Berval met fin aux activités de la troupe avant que le succès ne s’essouffle.

 

 

1958

Le 5 septembre, il se marie à Simone Mercille. Le comédien Denis Drouin lui sert de témoin. Ensemble, Simone et Paul auront deux fils, Stéphane et Yves.

 

 

1959

En compagnie d’une grande partie des membres de l’Union des Artistes, il participe au spectacle « Difficultés temporaires » présenté à la Comédie Canadienne pour appuyer les réalisateurs de Radio-Canada qui sont en grève.

 

 

Années 60

Il se produit au Café St-Jacques dans la revue « Pique atout » aux côtés d’Olivier Guimond, Denis Drouin et Gilles Pellerin. Le groupe aura même sa propre émission humoristique à la télévision de Radio-Canada.

 

 

1960-1965

Il fait la voix du célèbre Fred Caillou dans le dessin animé « Les Pierrafeu ». Sa voix sera reconnue par des milliers de téléspectateurs de plusieurs générations puisque la série est encore présentée en reprises après 50 ans.

 

 

1961

Gratien Gélinas l’engage pour jouer dans la version anglaise de sa pièce « Bousille et les justes ». Si la pièce est un échec à Montréal, ils obtiennent toutefois un certain succès à Vancouver et aux États-Unis.

 

 

1970

On peut le voir dans l’un des plus grands succès du cinéma québécois de l’époque, « Deux femmes en or » où on peut le voir aux côtés de Louise Turcot.

 

 

1972

Après avoir subi une cure de désintoxication et assurer un suivi avec les Alcooliques Anonymes, il décide d’apporter un grand changement à sa vie. Surveillant son alimentation, il partage ses secrets avec le public en publiant le livre « Tout le monde peut maigrir ».

 

 

1973-1976

On peut les voir dans la revue de fin d’année « Bye-Bye » à trois reprises aux côtés de Dominique Michel, Benoît Marleau et quelques autres.

 

 

1974

Il est recruté par la station de télévision CTV pour jouer en anglais dans la comédie « Excuse My French » qui traite du bilinguisme. La série obtient un tel succès qu’elle trône au sommet des émissions les plus écoutées au Canada anglais.

 

 

1977-1987

Il prête de nouveau sa voix à une émission jeunesse en devenant le zèbre Alakazoo dans l’émission « Passe-Partout ».

 

 

1979-1982

Il travaille avec Denise Filiatrault sur une comédie télévisée, « Chez Denise ». Il fait partie du noyau régulier de l’émission en compagnie de Denise, de Roger Joubert, Benoît Marleau, André Montmorency et Normand Brathwaite. Il y personnifie un cuisinier italien du nom de Federico Morelli. C’est le succès à un point tel où certaines personnes croient même que Paul Berval avait des origines italiennes.

 

 

1981

Il tient le rôle d’Onésime Ménard dans le film « Les Plouffe » de Gilles Carle, qui s’accompagne également d’une mini-série à la télé. Fait inusité : c’est son demi-frère, Rolland Bédard, qui avait tenu ce même rôle dans le téléroman des années 50.

 

 

1987

Décès de son demi-frère, Rolland Bédard. Au moment de son décès, Rolland Bédard était toujours le réparateur Maytag dans les publicités. On demande à Paul Berval de prendre sa relève et il devient, pour un certain temps, le nouveau réparateur Maytag.

 

 

1990

Paul Berval fait les manchettes des journaux après un épisode de violence conjugale sur sa conjointe, Simone. Miné par l’alcool et par des pertes de mémoire de plus en plus fréquentes, il se retire progressivement du milieu artistique. Il tiendra encore quelques rôles sporadiques, mais de plus en plus espacés.

 

 

2002

Il est intronisé au Temple de la Renommée de l’humour au Musée Juste pour Rire.

 

 

2003

Installé dans une résidence pour personnes âgées de Boucherville, il retourne dans sa ville natale, Longueuil, alors qu’il déménage dans une autre résidence, Les Chevaliers de Lévis.

 

 

2004

En janvier, il reçoit la visite d’une équipe de télévision. Denise Filiatrault est venue lui remettre un trophée Olivier rendant hommage à l’ensemble de sa carrière. Le gala où on lui rend hommage est diffusé quatre jours après le décès de Paul Berval.

 

 

 

Le 25 février, Paul Berval s’éteint entouré de sa famille. Il avait 80 ans. Ses funérailles sont célébrées le 6 mars en la Cathédrale St-Antoine de Longueuil.

 

 

 

 

 

 

Sa discographie

 

1959

Difficultés temporaires (album collectif au profit des réalisateurs en grève de Radio-Canada sur lequel il interprète « L’accident » avec la troupe du Beu qui rit)

1969

Les trois cloches (album humoristique avec Roméo Pérusse, André Bertrand et Roger Turcotte)

1976

Soirée québécoise du temps des fêtes (album collectif sur lequel il interprète « Mon merle » et « Mon père y m’a marié »)

1980

Passe-Partout volume 1 (album collectif pour enfants)

1981

Passe-Partout volume 2 (album collectif pour enfants)

1981

Passe-Partout volume 3 (album collectif pour enfants)

1982

Passe-Partout volume 4 (album collectif pour enfants)

1997

Olivier (album compilation d’Olivier Guimond avec qui il interprète « Le juge » avec Denis Drouin et Gilles Latulippe)

2004

Le Québec en 100 chansons (album collectif compilation sur lequel il interprète « Bon pied, bon œil » avec Monique Leyrac)

2007

La variété québécoise (album collectif compilation sur lequel il interprète « Bon pied, bon œil » avec Monique Leyrac)

 

 

Ses 45 tours

 

 

1962

Ti-poulet / Flamenco Bervalo

196?

Tout va très bien, madame l’électrice / Everything’s Well

1969

Je t’aime, j’en peux plus (1ière fois) / Je t’aime, j’en peux plus (2ième fois) (avec Jean-Pierre Masson)

1982

Mama mia que la vie est dure / Instrumental

 

Ses succès de palmarès

(Chansons ayant atteint au moins une quinzième place sur un palmarès québécois)

 

1962

Ti-poulet

 

Ses spectacles

 

1950

Monsieur si bémol (aux Variétés Lyriques)

1950

La veuve joyeuse (aux Variétés Lyriques)

1950

Victoria et son hussard (aux Variétés Lyriques)

1951

Princesse Czardas (aux Variétés Lyriques)

1951

Balalaïka (aux Variétés Lyriques)

1952

Colorado (aux Variétés Lyriques)

1959

Difficultés temporaires (à la Comédie Canadienne au profit des réalisateurs en grève de Radio-Canada)

1967

Revue Katimavik (revue bilingue présenté au pavillon du Canada de Terre des Hommes dans le cadre de l’Expo 67, avec Denise Filiatrault, Dominique Michel et Jean-Guy Moreau)

1968

Monsieur Baucaire (opérette)

1972

La fille du régiment (opérette de l’Opéra de Québec)

 

Chanson gitane (aux Variétés Lyriques)

 

La Margoton du bataillon (aux Variétés Lyriques)

 

Barbe-Bleue (aux Variétés Lyriques)

 

Symphonie portugaise (aux Variétés Lyriques)

 

Brigand d’amour (aux Variétés Lyriques)

 

Le mousquetaire au couvent (opérette)

 

Ses rôles au théâtre

 

Année

Titre de la pièce (auteur s’il y a lieu)

Lieu ou compagnie de production

  

1952

Le corsaire (Marcel Achard)

Théâtre du Nouveau Monde

1961

Bousille and the Just (Gratien Gélinas)

Comédie Canadienne

1968

Drôle de couple (Neil Simon)

Théâtre du Rideau Vert

1971

Bousille et les justes (Gratien Gélinas)

Théâtre des Variétés

1983

En sourdine… les sardines (Michael Frayn)

Théâtre du Rideau Vert

1985

Faut divorcer (Bertrand B. Leblanc)

Bateau-Théâtre L’Escale

 

Le système Fabrizzi (Albert Husson)

Théâtre du Nouveau Monde

 

L’anglais tel qu’on le parle (Tristan Bernard)

Conservatoire Lasalle

 

Phèdre (Jean Racine)

Conservatoire Lasalle / Festival national d’art dramatique à Toronto

 

Baptiste sort les meubles

Troupe de Béatrice Latour

 

Aurore l’enfant martyre

Troupe de Béatrice Latour

 

Le mortel baiser

Troupe de Béatrice Latour

 

La fille au cœur de pierre

Troupe de Béatrice Latour

 

Cœur de maman (Henry Deyglyn)

Troupe de Béatrice Latour

 

La mendiante

Troupe de Béatrice Latour

 

Le songe d’une nuit d’été (William Shakespeare)

L’équipe

 

Le diable s’en mêle

L’Équipe

 

La folle de Chaillot (Jean Giraudoux)

 

 

Ses rôles à la télévision

 

 

 

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

  

1952-1954

SRC

Le grenier aux images

 

1953-1957

SRC

La famille Plouffe

Un ami d’Ovide (1 épisode)

1954-1960

SRC

Toi et moi

Un ténor italien

1954-1955

SRC

Les quat’ fers en l’air

Tonio

1958

SRC

Il était une guerre (dans la série « Panoramique »)

 

1960-1962

SRC

La côte de sable

 

1961

TVA

Sur le bout du banc

 

1961

SRC

Impasse de Mme Lucrèce

(dans la série « Histoires extraordinaires »)

Le commis d’hôtel

1961-1962

SRC

Kanawio

Nitoken

1962

SRC

Absolvo te

Mulot Lafleur

1964-1965

SRC

Monsieur Lecoq

Un marchand

1965-1970

TVA

Cré Basile

Antonio

1966-1967

SRC

Minute papillon !

Conrad

1966-1977

SRC

Rue des pignons

Le père Bellemarre

1967-1968

TVA

Lecoq et fils

 

1968-1972

SRC

Le pirate Maboule

Timothé Yé-Yé

1970

SRC

À la branche d’Olivier

Noël Tremblay

1970-1978

TVA

Les Berger

 

1970-1977

TVA

Symphorien

 

1973

SRC

Bye-Bye 1973

 

1974

SRC

Qui perd gagne (téléthéâtre)

Nephew

1974

SRC

Bye-Bye 1974

 

1974-1976

CFCF

Excuse My French

Gaston Sauvé

1976

SRC

Bye-Bye1976

 

1977

SRC

Les consolations (dans la série « Scénario »)

Un invité

1977-1987

Radio-Qc

SRC

Passe-Partout

Alakazoo

1978

SRC

La lettre de la Nouvelle-France

 

1978-1979

TVA

Drôle de monde

 

1979-1982

SRC

Chez Denise

Federico Morelli

1981

SRC

Les Plouffe

Onésime Ménard

1984-1985

SRC

Le 101 ouest, avenue des Pins

Federico Morelli

1985

SRC

Maria Chapdelaine

Ephrem Surprenant

1987

Radio-Qc

SRC

Le matou

Monsieur St-Onge

1987-1989

SRC

Bonjour docteur

Hector Lemieux

1989

SRC

Les tisserands du pouvoir

Clem Tardiff

1989-1991

SRC

Le grand remous

Octave Bellemarre

1989-1990

TVA

Le dépanneur olympique

Donat Généreux

1990-1991

TQS

Denise… aujourd’hui

Federico Morelli

 

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où il y joua.

 

Ce qu’il a animé à la télévision

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Genre

 

1952

SRC

Club d’un soir (avec Jean Rafa)

Variétés

1953

SRC

Le nez de Cléopâtre (avec Roger Duhamel, Robert Lapalme et Jacques Normand)

Jeu

1953

SRC

Souvenirs de France (avec Jean Rafa, Guy Hoffmann et Jean-Claude Deret)

Variétés estivales

1960

SRC

Pique atout (avec Denis Drouin et Olivier Guimond)

Humour

1963-1964

SRC

Zéro de conduite (avec Denis Drouin et Olivier Guimond)

 

1990-1992

TQS

Zizanie (panéliste)

Jeu

 

Ses rôles à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou de l’émission

Rôle (s’il y a lieu)

 

1937-1959

CKAC

Rue Principale

 

1947

SRC

Radio Carabins

 

1948

SRC

Sortilège

 

 

SRC

Yvan l’intrépide

 

 

 

Vie de famille

 

 

CKAC

Le diable s’en mêle

 

 

CKAC

Un Beu de tout

 

  

* Certaines années correspondent à la durée de la série et non à la période où il y joua.

 

Ce qu’il a animé à la radio

 

Année

Diffuseur

Titre de la série ou fonction

  

1951

CBF

Carte blanche (avec André Roche, Éloi De Grandmont, Fernand Seguin et Jean Mathieu)

 

Ses publicités ou causes comme porte-parole

 

1975

Gulf (avec Benoît Marleau)

1987

Esso, les verres Passe-Partout à collectionner (voix du zèbre Alakazou)

1989-1992

Maytag

1993

IGA (avec les personnages des Pierrafeu, voix de Fred Caillou)

 

Ses rôles au cinéma

 

Année

Titre du film

Réalisateur

  

1949

Le gros Bill

Jean-Yves Bigras et René Delacroix

1950

Les lumières de ma ville

Jean-Yves Bigras

1956

Les suspects

Bernard Devlin

1959

Il était une guerre

Louis Portugais

1959

Mort au touriste

Raymond Le Boursier et Ronald Weyman

1966

Once Upon A Prime Time

Bernard Devlin

1968

Jusqu’au cœur

Jean-Pierre Lefebvre

1970

Deux femmes en or

Claude Fournier

1970

Le martien de Noël

Bernard Gosselin

1970

Fleur bleue

Larry Kent

1971

Les chats bottés

Claude Fournier

1972

Les colombes

Jean-Claude Lord

1972

L’apparition

Roger Cardinal

1973

Y’a toujours moyen de moyenner

Denis Héroux

1974

C’est jeune et ça sait tout

Claude Mulot

1975

The Winner

Michael J.F. Scott

1980

Les chiens chauds

Claude Fournier

1981

Les Plouffe

Gilles Carle

1985

Le matou

Jean Beaudin

1986

Équinoxe

Arthur Lamothe

1992

Madame la Bolduc

Isabelle Turcotte

1994

Windigo

Robert Morin

1997

Mascotte

Simon Barrette

 

Ses doublages pour le cinéma

 

Année

Titre du film

Personnage (s’il y a lieu)

 

1976

Allegro non troppo

Le chef d’orchestre

1977

Le joyeux Noël des Pierrafeu

Fred Caillou

 

Ses doublages pour la télévision

 

Année

Titre de la série ou de l’émission

Personnage (s’il y a lieu)

 

1960-1965

Les Pierrafeu

Fred Caillou

1970-1977

Les ennuis de Marie

Lou Grant

1971-1976

Les petits Pierrafeu

Fred Caillou

 

Les livres et documents qu’il a publiés

 

Année

Titre

Éditeur

Genre

  

1972

Tout le monde peut maigrir

Alimentation

Éditions La Presse

 

Prix et hommages

 

Années 40

Prix du meilleur acteur lors du Festival national d’art dramatique de Toronto pour « Phèdre ».

2002

Intronisé au Temple de la Renommée de l’Humour au Musée Juste pour rire.

2004

Trophée hommage lors du Gala des Olivier

 

Crédits et liens

 

Littérature

 

DAY, Pierre, « Paul Berval – Vivre pour rire », Éditions Trait d’union, 2004, 186 pages.

 

COUILLARD, Jean, « Répertoire des succès de la chanson francophone 1950-2003 », StankéQuébécor

Média, 2003, 511 pages.

 

COULOMBE, Michel et JEAN, Marcel, « Le dictionnaire du cinéma québécois », Éditions du Boréal, 4ième édition, 2006, pages 63.

 

CROTEAU, Jean-Yves, « Répertoire des séries, feuilletons et téléromans québécois – De 1952 à 1992 », Les

Publications du Québec, Gouvernement du Québec, 1993, 692 pages.

 

RÉMY, Edward et VÉZINA, Marie-Odile, « Têtes d’affiche », Éditions du Printemps, 1983, pages 2995-296.

 

 

Documents audio-visuels

 

SOCIÉTÉ RADIO-CANADA, « Paul Berval ou le Beu qui rit », variétés avec Paul Berval, Rémy Girard, Dominique Michel et Denise Filiatrault, réalisation de Roger Fournier, 1996, 46 minutes.

 

 

Sites internet

(Star Québec n’est pas responsable du contenu des liens proposés)

 

Émissions.ca

The Internet Movie DataBase

Wikipédia

Rétro jeunesse 60

Le Parolier

Bilan du siècle – Université de Sherbrooke

Office National du Film

Doublage.qc.ca

Les gens du cinéma

 

(Veuillez nous aviser de tout lien défectueux en nous écrivant)

 

 

Le coin du consommateur

 

Acheter le DVD « Les Plouffe »

Acheter le CD « Passe-Partout – 20 ans ça se fête »

Acheter le coffret DVD « Rétro Bye-Bye »

 

 

Articles parus sur Star Québec

 

Dossier spécial

« Bye-Bye » : Une tradition du nouvel an !

Dossier spécial

La vague du cinéma érotique !

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – Des débuts jusqu’à 1957

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1957 à 1961

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1962 à 1966

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1967 à 1971

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1977 à 1981

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1982 à 1986

Diaporama

Les 60 ans de Radio-Canada – De 1987 à 1991

 

 

 

 

 

Fiche #323

Inscription le 12 août 2010.

Dernière mise à jour le 15 août 2014.